Il est temps de construire la maison de l'éternel….. La gloire de ce nouveau Temple surpassera beaucoup la gloire de l’ancien, et je ferai régner la paix en ce lieu-ci. C’est l’Eternel qui le déclare, le Seigneur des armées célestes."Agée 2:9 S’ils rougissent de toute leur conduite, fais-leur connaître la forme de cette maison, sa disposition, ses issues et ses entrées, tous ses dessins et toutes ses ordonnances, tous ses dessins et toutes ses lois ; mets-en la description sous leurs yeux, afin qu’ils gardent tous ses dessins et toutes ses ordonnances, et qu’ils s’y conforment dans l’exécution. Ezéchiel 43:11 le Seigneur établira son règne de paix, de justice, et la maison de Dieu sera enfin édifiée à Jérusalem en Judée dans la Samarie et dans toutes les extrémités du monde sur le fondement de la grâce. Le Seigneur s’y trouvant. La gloire viendra dans cette maison pour la remplir comme Ézéchiel 43 nous le montre. Ce sera le bonheur pour Israël, un temps de paix pour toutes les nations. C’est aussi une image de ce qu’est aujourd’hui la maison de Dieu dans laquelle Il habite par son Esprit, maison bâtie non plus avec des pierres de taille (1 Chr. 22:2), avec des pierres matérielles, mais avec des pierres vivantes (1 Pier. 2:5). Vous aussi, dit Pierre, « ….vous êtes édifiés une maison spirituelle… » bâtie à partir de pierres vivantes que le Seigneur ajoute les unes aux autres, à partir du solide fondement qu’Il a posé, Lui-même étant la partie essentielle de ce fondement, la maîtresse pierre du coin. Vous êtes édifiés sur le fondement des apôtres, des prophètes, Jésus Christ étant la maîtresse pierre du coin (Éph 2:20). La maison de Dieu a un caractère essentiel que Dieu n’altérera jamais pour qui que ce soit, et où que ce soit : c’est un sanctuaire, car « la sainteté sied à Sa maison pour de longs jours » (Ps. 93:5), et ceux qui participent à la joie de cette maison, qui y ont leur part, ont été rendus saints et agréables dans le Bien-aimé (Éph. 1:4-6) ; « nous avons été sanctifiés par l’offrande de Jésus Christ faite une fois pour toutes » (Héb. 10:10),. Le caractère essentiel de cette maison, que nul ne peut oublier, c’est le caractère de sainteté ; c’est-à-dire l’absolue séparation d’avec le mal. La sainteté ou mis à part, c’est cela. Aggée 1 3 Alors la parole de l’Eternel leur fut adressée par le prophète Aggée: 4 Est-il temps pour vous-mêmes d’habiter à votre aise des maisons lambrissées, alors que ce Temple est en ruine ? ( Votre propre vie) 5 Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes: Réfléchissez donc bien à ce qui vous arrive: 6 vous semez largement mais vous récoltez peu, vous mangez, vous buvez, sans être rassasiés et sans étancher votre soif. Vous vous couvrez d’habits sans être réchauffés, et le salaire que gagne l’ouvrier va dans une bourse trouée. 7 Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes: Réfléchissez donc bien à ce qui vous arrive. 8 Allez à la montagne, rapportez-en du bois et bâtissez le Temple. J’y trouverai plaisir, j’y serai glorifié, déclare l’Eternel. (RECONSTRUISEZ VOUS) 9 Vous comptiez sur beaucoup, mais vous avez obtenu peu; vous aviez engrangé ce que vous aviez récolté, et j’ai soufflé dessus. Pourquoi donc l’ai-je fait? demande l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Parce que mon Temple est en ruine, tandis que vous courez chacun pour sa maison.( Vous courrez pour vos propres intérêts) 10 Voilà pourquoi le ciel a retenu la pluie, voilà pourquoi la terre a refusé ses fruits: c’est à cause de vous. 11 J’ai appelé la sécheresse sur les champs et les monts, sur le blé, sur le vin, sur l’huile, sur tout produit du sol, ainsi que sur les hommes, sur le bétail, sur tout le fruit de vos travaux. Le livre d'Aggée raconte des prophéties reçues de l'Eternel entre août et décembre de l'an 520 avant J-C. Donc après les 70 ans de captivité qui a pris fin en 536. Darius, fils d’Hystaspe, occupait le trône depuis plus d’une année, et les Juifs hésitaient encore à reprendre la construction du temple. Ils avaient utilisé leurs loisirs pour s’arranger des demeures commodes, et plusieurs semblaient prendre assez bien leur parti de cette situation, malgré les chétives récoltes qu’ils faisaient depuis quelque temps. En 536 débute la construction du Temple. En 520 c'est la reprise des travaux, grâce à la prédication d'Aggée. En effet le peuple avait abandonné les travaux entrepris depuis 536. (re)Bâtir l'Eglise Je trouve néanmoins ce texte assez troublant. Bien sûr il s'applique aux contemporains d'Aggée qui avaient négligé de reconstruire la Maison de l’Eternel (le temple). Alors ils s’étonnaient que tout ceux qu’ils entreprenaient ne marche pas. Mais ne pourrions-nous pas voir des leçons pour nous, dans l'Eglise d'aujourd'hui ? Des fois on ne comprend pas pourquoi Dieu ne bénit pas. Quand bien même nous voulons faire le bien. Quand bien même nous organisons de grandes manifestations, des grands projets. Ici nous pouvons voir des éléments de réponse. Dieu dit à son peuple que le ciel a retenu la pluie « Parce que mon Temple est en ruine, tandis que vous courez chacun pour sa maison ». Chacun était bien trop occupé à gérer ses petites affaires que le Temple avait été laissé de côté. Nous pourrions voir en ces paroles, qu'on aura beau faire tout ce qu'on veut, si l'église n'est pas restaurée en tant que communauté, toutes les actions entreprises sont vaines, inutiles et elles n'apporteront que peu de choses. Avant de courir à droite à gauche, d'épuiser nos forces inutilement, reconstruisons l'église, reconstruisons un lien fort, solide entre les croyants. Chercher une position sociale respectable dans le monde sans se soucier de l'église, voilà quel serait le danger. Prenons garde à ne pas tomber dans le piège, le piège que nous tend le monde. Je vous ai parlé précédemment de la triple vocation de l'Eglise : adorer, enseigner, évangéliser. Si l'église veut remplir sa mission, elle se doit d'être rétablie, solide, fortifiée. Ce sont les membres qui font l'église. Si les membres sont préoccupés par les richesses du monde, comment l'église peut-elle accomplir sa mission ? Comment Dieu peut-il bénir cette église ? Je crois que ce premier texte nous invite à nous rassembler, il nous invite à travailler ensemble à l'édification spirituelle de l'église afin qu'elle s'affermisse, croisse spirituellement et qu'ainsi Dieu bénisse le fruit de notre travail à l'extérieur. Ce texte nous appelle à ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Si l'église veut rayonner autour d'elle, elle doit déjà rayonner à l'intérieur. Avant une croissance numérique, il faut une croissance spirituelle. Et la croissance spirituelle passe par l’enseignement, la formation, la piété et la consécration. Je veux vous encourager. Vous encourager à persévérer dans notre recherche de la connaissance de Dieu. N'attendons pas qu'un Aggée nous demande de continuer la construction du Temple car nous nous serions arrêtés en cours de route. Continuons de bâtir ce que Dieu place entre nos mains. C'est une parole d'encouragement pour les responsables d'église certes, mais pas seulement car il est de la responsabilité de chacun de contribuer à sa manière, selon ses dons et ses qualités, à la construction et à l'édification de la communauté. Je vous invite à poursuivre notre lecture dans Aggée. Aggée 2 3 "Reste-t-il, parmi vous, quelqu’un qui a connu ce Temple dans son ancienne gloire? Et à présent, comment le voyez-vous? N’est-il pas comme rien aujourd’hui à vos yeux? 4 Mais maintenant: courage, Zorobabel, dit l’Eternel. Toi aussi, Josué, fils de Yehotsadaq, grand-prêtre, prends courage! Courage, vous aussi, tous les gens du pays! dit l’Eternel. Mettez-vous à l’oeuvre, car je suis avec vous. Voilà ce que déclare le Seigneur des armées célestes. 5 Selon l’engagement que j’ai pris envers vous quand vous avez quitté l’Égypte, mon Esprit est présent au milieu de vous tous; vous n’avez rien à craindre. 6 Car voici ce que dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes: Une fois encore, et dans peu de temps, j’ébranlerai le ciel et la terre, la mer et la terre ferme. 7 J’ébranlerai les peuples, et les richesses de toutes les nations afflueront en ce lieu. Quant à ce Temple, je le remplirai de gloire, voilà ce que déclare le Seigneur des armées célestes. 8 C’est à moi qu’appartient tout l’argent et tout l’or. Voilà ce que déclare le Seigneur des armées célestes. 9 La gloire de ce nouveau Temple surpassera beaucoup la gloire de l’ancien, et je ferai régner la paix en ce lieu-ci. C’est l’Eternel qui le déclare, le Seigneur des armées célestes." 19 Reste-t-il encore de la semence dans vos greniers? Même la vigne, le figuier, le grenadier et l’olivier n’ont rien produit. Mais à partir de ce jour-ci, je répandrai ma bénédiction sur vous. Dieu honore ceux qui l'ont placé dans leur priorité. Dieu fait une promesse dans ce passage. Comme les contemporains d'Aggée ont reconstruit le Temple, Dieu bénira ces hommes. Quelle est l'évolution de votre église locale ? Si vous la rebâtissez, Dieu va répondre à vos attentes. Si vous vous rapprochez les uns des autres, si vous prenez soin des plus faibles, si vous voulez aller de l'avant et ne pas rester sur le passé, si vous désirez accomplir la triple vocation en tant qu'Eglise, si des gens se lèvent pour entrer dans un service... Vous accomplissez la volonté de Dieu. Le plan de Dieu se met en place petit à petit. Vous le voyez dans les réponses aux prières des uns et des autres. Dieu agit. Rappelons qu'il y aura des luttes, des combats car vous allez empiéter sur les terres du prince de ce monde mais Dieu est avec vous ! Et c'est Lui qui vous conduira ! Bâtis-tu le temple du Saint-Esprit ? Ces deux passages que nous avons lus, peut-être ne pourrions-nous pas nous les approprier à nous-même, en tant qu'individu !? Notre corps n'est-il pas le temple du Saint-Esprit ? Ne devons-nous donc pas le construire également ? Le fortifier ? Nous-mêmes devons rayonner autour de nous en tant qu'individu. Et je crois qu'avant d'apporter la Bonne Nouvelle aux autres, ne devons-nous pas aussi être en règle avec Dieu à tout point de vue ? Ne devons-nous pas vivre cette Bonne Nouvelle ? Avoir un témoignage vrai dans notre comportement, par notre bouche ! On ne peut pas faire de l'évangélisation, que ce soit dans le voisinage, au travail si notre témoignage n'est pas vrai, si notre comportement ne reflète pas notre parole. Si vous décidez de partager l’Evangile, c'est quelque chose de super car Dieu le demande et je vous encourage fortement à le faire. Mais cette décision doit être le point de départ d'une réflexion et d'une remise en cause sur sa propre vie. Suis-je un bon témoin ? Est-ce que je suis en règle avec Dieu ? Est-ce que ma vie reflète celle de Christ ? Car le diable vous attaquera sur vos points faibles. Est-ce que ma relation avec Dieu est bonne ? Puis-je l'améliorer ? Comment l'améliorer ? Si vous vous poser ces questions c'est que vous êtes sur le bon chemin. Mais après vous être posées ces questions, il faut des actes !! Quels actes ? Aller voir un responsable ou une personne mûre dans la foi et lui confier votre désir d'améliorer votre relation avec Dieu. Il n'y a aucune honte à cela, cela montre même un signe de maturité. Cette personne vous donnera des pistes, des moyens pour développer, enrichir cette relation. Fréquenter les différentes réunions d'études bibliques afin d'augmenter la connaissance de la Parole. Si on veut rayonner à l'extérieur, il faut que vous-même soyez équilibrés dans votre relation avec Dieu. Le danger de vouloir partager l’Evangile sans être prêt, c'est que cette action soit vaine et ne porte pas de fruits. "Si spirituellement je suis prêt, alors Dieu me bénira dans mes actions". Il ne faut pas attendre d'être un super chrétien pour témoigner mais il faut que votre témoignage soit cohérent : que ce que vous partagez à la personne puisse se voir dans votre comportement. Conclusion La tâche que Dieu nous confie est de (re)bâtir son Eglise tout comme le temple pour les contemporains d’Aggée. Partir de l’essentiel : la foi, l’espérance et l’amour. (Re)construire la communion fraternelle et l’enseignement. Par ailleurs, Dieu nous invite à prendre la décision de témoigner davantage. Le temps est court. Prenons conscience que le monde court à sa perte. Chaque personne que vous croisez dans la rue a besoin du salut. Votre voisin, votre collègue. Si on ne leur parle pas, qui le fera ? Néanmoins attention ! Notre vie reflète-t-elle la vie de Christ ? Examinons-nous puis après s'être mis au clair avec Dieu, qu'est-ce qui nous empêche de partager notre foi et d'annoncer la Bonne Nouvelle ? Rien, absolument rien, sinon nous-mêmes. Que faut-il entendre par la «maison de l’Éternel», à Silo, le temple n’étant pas encore bâti ? Et comment a-t-elle été remplacée dans la suite ? Les mots «maison» ou «temple» sont quelquefois employés dans un sens spirituel pour indiquer le lieu où était l’autel sur lequel on offrait des sacrifices à Dieu, et où Dieu «habitait» au milieu de son peuple (voyez Exode 15:2, 13). Puis, au chap. 25, vers. 8, nous trouvons que Dieu, en donnant à Moïse les directions nécessaires pour construire le tabernacle, dit que les Israélites devaient lui apporter des offrandes dans ce but, ajoutant : «Ils feront pour moi un sanctuaire, et j’habiterai au milieu d’eux». L’expression «maison de l’Éternel» est adaptée à un tel sanctuaire, qu’il eût la forme d’une tente, ou bien d’une maison bâtie de pierres de taille. Voyez Deutéronome 23:18 ; Josué 6:24 ; 9:23 ; Juges 18:31 ; 19:18 ; 1 Samuel 1:7, etc. Il n’y avait pas de «temple», proprement dit, avant celui qui fut bâti par Salomon (voyez 2 Samuel 7:6 ; 1 Rois 3:2). Jusque là, le tabernacle construit par les fils d’Israël, sous la direction de Moïse, avait servi ; et c’est au tabernacle sans doute que fait allusion dans le Psaume 90, verset 17, l’expression : «l’oeuvre de nos mains». Arrivés au pays de Canaan, il semblerait que les Israélites dressèrent le tabernacle d’abord à Guilgal, où était «le camp» (Josué 4:19 ; 9:6 ; 10:15, 43) ; ensuite, à Silo (Josué 18:1 ; 19:51). Nous l’y retrouvons au commencement de Samuel (chap. 1:3, 9, 24), où les deux termes «temple de l’Éternel» et «maison de l’Éternel» sont employés pour le désigner, ainsi qu’au chap. 3:3, 15. Y avait-il alors quelque annexe, ou bâtiment accessoire ? Les passages, chap. 3:3, et 4:18, pourraient le faire supposer. Dans tous les cas, sa valeur et son importance furent perdues, du moment que l’arche en fut ôtée, pour n’être plus jamais replacée en son lieu. Samuel sacrifiait ailleurs, comme à Mitspa, à Rama et à Guilgal (7:9, 17 ; 9:12 ; 10:8 ; 11:15). Lorsque David fut persécuté par le roi Saül, il s’enfuit auprès du sacrificateur, à Nob (1 Samuel 21:1). Le récit laisse entendre que le tabernacle était là, et que le service s’y faisait, au moins en partie. Mais après le massacre des sacrificateurs, il ne restait qu’Abiathar, qui «s’enfuit après David», en emportant l’éphod, dernier signe de l’intervention de Dieu en faveur de son peuple par le moyen de la sacrificature (1 Samuel 22:20 ; 23:6, 9). Plus tard, quand David fut établi roi sur tout Israël, le tabernacle se trouvait «au haut lieu qui était à Gabaon» (1 Chroniques 16:39 ; 21:29). L’autel de l’holocauste y était aussi. David fit monter l’arche de Dieu de Kiriath-Jéarim, où elle avait été longtemps gardée, et la mit dans une tente préparée pour elle sur la montagne de Sion ; car il y avait construit son palais (1 Chron. 11:5 ; 15:1). Il maintenait des services aux deux endroits, à Sion et à Gabaon (1 Chron. 16:6, 39, 40). Lorsque Salomon bâtit le temple sur le mont Morija — à environ 800 mètres de distance de Sion — il y plaça l’arche, ainsi que les saints ustensiles du tabernacle, tirés de Gabaon. L’ancien autel fut remplacé pour le service par le nouvel autel fait par Salomon (2 Chron. 1:5 ; 3:1 ; 4:1 ; 5:5). À la suite des infidélités du peuple et de son refus d’écouter les avertissements maintes fois répétés par les prophètes, le magnifique temple de Salomon fut livré aux flammes, et les ustensiles et les trésors transportés à Babylone (2 Chron. 36:18, 19). Quel terrible jugement à cause de sa désobéissance, et qui a toute sa valeur pour nous aujourd’hui ! Après les soixante-dix ans de captivité, un résidu du peuple, encouragé par le roi Cyrus, vint rebâtir le temple au milieu de beaucoup de difficultés occasionnées par la jalousie des peuples environnants ; il était construit sur son ancien emplacement à Morija. Ce temple, le deuxième, fut agrandi par le roi Hérode, surtout en y ajoutant tout alentour plusieurs cours et bâtiments. C’est dans ce temple que le Seigneur Jésus est souvent entré, accomplissant ainsi partiellement la prophétie de Aggée 2:9 : «La dernière gloire de cette maison sera plus grande que la première». Ce temple fut brûlé par les Romains quarante ans après la mort et la résurrection du Seigneur. Il est probable que le peuple juif rentré dans son pays en bâtira un autre, où l’Antichrist fera son oeuvre funeste, et qu’il sera détruit lors du cataclysme qui fendra la montagne des Oliviers, au retour du Seigneur Jésus sur cette terre (Zacharie 14:4). Car il reviendra à l’endroit même d’où les disciples l’ont vu monter au ciel (Actes 1:9-12). En même temps, le nouveau temple, décrit par Ézéchiel, se trouvera bâti sur la «haute montagne» qui s’élèvera au nord de la nouvelle cité de Jérusalem (Ézéchiel 40:1, 2 ; Michée 4:1, 2). Comparez aussi le Psaume 48:1-3. Il est très remarquable de voir comme toutes ces diverses prophéties s’accordent pour établir non seulement les positions relatives du nouveau temple et de la ville future, mais aussi les changements extraordinaires qui vont avoir lieu. Par ailleurs, il y a certainement dans ces choses un enseignement spirituel pour nous quant à l’importance de la demeure de Dieu, comme centre de rassemblement pour son peuple, et aussi pour tous les habitants de la terre. Nous le voyons à la fin du Psaume 47, qui précède celui où est indiqué le nouvel emplacement de Sion. Être dans la demeure de L'ETERNEL Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à La Maison de L'ÉTERNEL ! Psaume 122:1 David est celui que L’ÉTERNEL appela : "L’homme selon mon cœur", rappelle les Saintes Écritures dans Actes 13:22. Car il aimait LE SEIGNEUR DIEU ; comme l'atteste Psaume 18:2. Ainsi, le roi David éprouvait de la joie lorsqu'il était invité à La Maison de L'ÉTERNEL, car il savait qu'il y a d'abondantes joies devant LA FACE DE DIEU, selon Psaume 16:11. Aller à la Maison du SEIGNEUR pour adorer est une preuve de reconnaissance de l’homme envers Son CRÉATEUR ; à qui il témoigne sa gratitude par un culte d’actions de grâces. Le Peuple de DIEU y exprime la joie d'avoir pour PÈRE, LE DIEU SUPRÊME qui EST GRAND et TRÈS DIGNE de louange, selon Psaume 96:4. Beaucoup de chrétiens disent : "Je prie à la maison, et cela me suffit !" ; on peut prier chez soi, c'est une très bonne chose. LE SEIGNEUR ordonne, par l'Apôtre Paul dans son épître de 1 Thessaloniciens 5:17, de prier sans cesse. Et la communion fraternelle est indispensable pour grandir en ESPRIT, et être suivi dans sa vie chrétienne. Car là où deux ou trois sont assemblés en MON NOM, JE SUIS au milieu d’eux, dit Notre SEIGNEUR JÉSUS dans Matthieu 18:20. Il est nécessaire pour cela d'aller dans une assemblée chrétienne où l'on adore DIEU en ESPRIT et en VÉRITÉ, selon Jean 4:24 ; afin d'y être enseigné pour la croissance spirituelle et réconforté dans les épreuves. Et s'éloigner des communautés où l’on enseigne des choses qui ne sont pas prouvées dans la Bible. Ainsi que celle où l'on demande constamment de l’argent aux fidèles pour faire ceci ou cela. En effet, soutenir financièrement L’Œuvre du SEIGNEUR doit être un acte volontaire, suivant l'exemple de 2 Corinthiens 8:3 : "Ils ont, je l’atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au-delà de leurs moyens". Et l’Apôtre Paul de poursuivre dans l'Épître de 2 Corinthiens 9:6 en disant : "Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment". Au sujet de l'évangélisation, CHRIST a dit dans Matthieu 10:8,10 : Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement, l'ouvrier mérite sa nourriture. C'est important d'aller dans une assemblée où la recherche du Royaume et de la Justice de DIEU est la priorité numéro un, en accord avec Matthieu 6:33. Une communauté dirigée par LE SAINT-ESPRIT où vous trouverez le bien-être dans la Sainte Présence du SEIGNEUR JÉSUS Notre SAUVEUR, confirme Actes 13:23. Demeurer dans La Maison de L’ÉTERNEL est une source de bénédiction, car on y trouve la Protection et le Soutien du SEIGNEUR. C'est pour cela que le roi David chante dans Psaume 23:6 : J’habiterai dans La Maison de L’ÉTERNEL jusqu’à la fin de mes jours. Car L’ÉTERNEL sera Ton Assurance, et IL préservera ton pied de toute embûche, promet Proverbes 3:26. Le vrai bonheur du chrétien se trouve dans la Maison de Son PÈRE CÉLESTE LE DIEU VIVANT. En effet, mieux vaut un jour dans Ses Parvis que mille ailleurs, déclare la Bible dans Psaume 84:11. Alors, n'hésitez plus ! Venez à La Maison de L’ÉTERNEL ! Et vous y serez bénis pour l’éternité ! Construire la maison à partir de sa famille. Je voudrais maintenant attirer votre attention sur quelque chose de très simple, concernant notre vie chrétienne : la vie familiale Josué était devenu le conducteur du peuple d'Israël et avant cela il occupait un poste important, il commandait l'armée d'Israël. Exode 17.9 Puis il remplaça Moïse, dans une tâche difficile, mais il fut encouragé par le Seigneur et exhorté à demeurer fidèle. Josué 1.1/9 Après la mort de Moïse, serviteur de l’Eternel, l’Eternel dit à Josué, fils de Nun, serviteur de Moïse: Moïse, mon serviteur, est mort; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d’Israël. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. Vous aurez pour territoire depuis le désert et le Liban jusqu’au grand fleuve, le fleuve de l’Euphrate, tout le pays des Héthiens, et jusqu’à la grande mer vers le soleil couchant. Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras. La suite du livre de Josué, nous apprend qu'il a été fidèle à la mission que le Seigneur lui avait confiée et comment l'Eternel a été avec lui dans des victoires dont les causes sont surnaturelles. La tâche de Josué était très prenante, conduire et gouverner le peuple d'Israël n'était pas une mince affaire, cependant il exprime une priorité fondamentale de sa foi et son service pour Dieu : Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. Sa maison, c'est à dire sa famille. La famille tient une place unique dans le projet de Dieu pour l'être humain. C'est de lui, le Père que tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, Éphésiens 3.14/15 Dès le début, Dieu a institué la famille en unissant Adam et Ève, puis en annonçant une descendance. Genèse 1:28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. On devine dans cette parole l'intention divine d'une organisation terrestre à partir de la famille humaine qui est appelée à se multiplier, remplir la terre, et exercer le gouvernement sur tout ce qui est terrestre… Nous disons souvent que la famille est la cellule de la société et lorsque la notion de la famille se perd, la société se désagrège. Il en est ainsi dans la vie chrétienne. Lorsque notre vie familiale est négligée, nous pouvons sombrer dans une espèce d'activisme pour compenser notre besoin de faire des choses pour Dieu, mais il manque une chose fondamentale : Christ dans notre maison Moi et ma maison nous serviront l'Eternel. Tout service pour Dieu commence là : dans notre maison. Ce sera d'ailleurs ce qui servira de modèle et d'exemple pour les autres. Moi et ma maison, c'est le modèle qui marche devant les autres, qui donne l'exemple, afin d'être suivi. •Moi : Il y a premièrement un exemple personnel de foi, de pureté, … et cela quelque soit notre situation seul ou en famille, il y a toujours des témoins qui nous voient vivre. •Ma maison : l'homme spirituel s'investit d'abord chez lui, afin d'amener sa famille à la foi et de l'entraîner avec persévérance dans une vie conforme aux instructions de Christ. Nous savons tous que ce n'est pas une tâche aisée, mais c'est le modèle auquel nous devons tendre. Cela demande une vie personnelle vraie dans notre communion avec Christ. C'est lui qui par son Esprit nos communiquera tous les éléments nécessaires dans ce but. Voici quelques uns de ces éléments : •l'amour, c'est ce qui vient en premier. Nous pouvons essayer de faire les choses par devoir, et nous deviendrons rigides et durs avec les autres. Mais si nous aimons, nous entrons dans un esprit de miséricorde, de bonté, de patience, de douceur •la patience. Moïse a un jour perdu patience avec le peuple d'Israël, cela lui a coûté l'entrée dans le pays promis. Dieu use de patience envers nous et jour après jour, il met devant nous les occasions qui nous permettent de revenir vers lui et de le suivre. Il est question de la patience de Christ. 2 Thessalonique 3:5 Que le Seigneur dirige vos cœurs vers l’amour de Dieu et vers la patience de Christ! •la persévérance. Nous aurions tendance à nous décourager, lorsque des situations difficiles perdurent. Mais là aussi le Seigneur nous exhorte à la persévérance Hébreux 6.11/12 Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses •la prière. Nous en avons fait souvent l'expérience, que prier pour quelqu'un est plus efficace que tous les discours que nous pourrions faire. Jésus savait prier pour ses disciples, lorsque leur foi était défaillante et chaque jour il intercède pour nous. sachons aussi prier pour nos conjoints et nos enfants. Les anciens, à qui l'apôtre Paul adresse ses instructions pour bien diriger l'église du Seigneur, étaient confrontés aux mêmes difficultés de la vie familiale et le fait d'acquérir les qualités d'un bon chef de famille les rendait capable de paître l'église. 1 Timothée 3.2/5 Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Eglise de Dieu? Le Seigneur a donné des instructions concernant la façon dont on doit vivre en famille, pour les époux, maris et femmes, pour les parents et les enfants. Colossiens 3.18 et Ephésiens 5.22 à 6.1 •Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. •Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles. •Parents, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. •Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur. La volonté de Dieu, exprimée dans sa Parole, est que l'homme, mari et père, soit le chef de famille, c'est à dire le gardien, le protecteur, le guide, celui qui plus que tout autre veille au bien-être des siens. Celui qui devrait assumer la plus grande responsabilité dans tous les domaines de la vie familiale, particulièrement dans le domaine spirituel. Bien sûr le schéma familial du monde est tout autre, mais c'est à cause de cela que beaucoup de choses vont mal dans les familles selon la conception du monde. Le programme divin pour la famille est le meilleur et chaque famille chrétienne doit avoir comme guide de vie la Parole de Dieu. Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. Josué 1.8 Dieu a donné à Israël des instructions très précises concernant sa Parole et la façon dont ils devaient s'y référer constamment : Deutéronome 6.4 Écoute, Israël! l’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton coeur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. Le Seigneur Jésus-Christ a donné pour ceux qui croient en lui, ses disciples, des instructions qui nous ont été transmises par ses apôtres. L'apôtre Paul écrit : Que la parole de Christ demeure en vous dans toute sa richesse ... Colossiens 3:16 Parfois, nous voyons sur les murs de la maison un tableau avec ses paroles : Christ est le chef de cette maison... En réalité, si nous sommes ses disciples, c'est lui qui doit régner dans notre vie personnelle et familiale. Sa Parole doit être le guide de notre vie, la lampe sur la table qui éclaire la maison. Matthieu 5:15 ... on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Le désir de David de bâtir une maison à l’Eternel ou notre désir de construire. Au moment de la mort d’Uzza, David avait pensé : « Comment l’arche de l’Eternel entrerait-elle chez moi » ? (2 Sam. 6 : 9). Toutefois cette douloureuse brèche au milieu du peuple l’avait amené à comprendre l’obligation de respecter l’arche en raison de sa sainteté.( ne pas se tromper et ne pas faire quelque chose que Dieu ne nous a pas demandé) Les épreuves successives que le Seigneur permet dans nos vies servent souvent à nous éclairer, et à nous faire du bien à la fin (Deut. 8 : 16). N’oublions jamais que si nous vivons en contact habituel avec les choses saintes, la responsabilité devant Dieu est accrue ! David habitait maintenant dans sa maison ; tout à l’entour l’Eternel lui avait donné « du repos de tous ses ennemis » (2 Sam. 7 : 1). Il prend Nathan à témoin : « Regarde, je te prie, moi j’habite dans une maison de cèdres, et l’arche de Dieu habite sous des tapis » (v. 2). Devant de si nobles sentiments, Nathan se croit autorisé à répondre, sans avoir consulté l’Eternel : « Va, fais tout ce qui est dans ton cœur, car l’Eternel est avec toi » (v. 3). Or ce n’était pas la pensée de Dieu. Ce que nous estimons facilement être un bon désir de notre part n’a pas toujours l’assentiment - en tout cas immédiat - du Seigneur. La Parole de l’Eternel vient à Nathan cette nuit-là. Il doit retourner vers David, ce serviteur de Dieu, et lui préciser que l’Eternel a pris volontairement un caractère de « voyageur », pour partager, en grâce, le chemin que son peuple allait suivre au désert (v. 6-7). C’était la raison d’être du tabernacle. Le moment d’entrer dans Son repos n’était pas encore venu. De plus, David n’était pas lui-même habilité à construire le temple (voir à ce sujet 1 Chr. 22 : 8-11). Un de ses descendants se verrait confier cette tâche : Salomon, son fils. Mais le verset 14 - cité dans Hébreux 1 : 5 - prouve que le futur roi, ce fils de David, représentait prophétiquement Jésus, avant tout Fils de Dieu ! De Lui seul il peut être affirmé que son royaume sera « pour toujours » (v. 13). Toutes les bénédictions, personnelles (v. 8-9) ou collectives (v. 10), ont leur source dans cette Personne incomparable. Après cet entretien avec Nathan, le roi entre dans la présence de Dieu et il adore (2 Sam. 7 : 18-29). Il sait maintenant qu’il ne construira pas la maison de Dieu, mais il est rempli de gratitude à la suite des assurances reçues de l’Eternel au sujet de sa descendance (Es. 55 : 3). La préparation active des matériaux par David David ne va pas rester inactif ; il fait des préparatifs pour le futur temple ! Beaucoup d’ouvriers vont travailler sous ses ordres : « toute espèce d’hommes experts en tout ouvrage » (1 Chr. 22 : 15). Ils préparent « en abondance » différents matériaux nécessaires pour le « gros œuvre » du temple. David estime que Salomon son fils est encore jeune et délicat ; or la maison à bâtir pour l’Eternel - il le sait, car il en a reçu les plans par l’Esprit (1 Chr. 28 : 11-13) - doit être « très grande en renom et en beauté dans tous les pays » (1 Chr. 22 : 5). Il va donc faire ce qui est en son pouvoir pour préparer le travail avant sa mort (v. 2-16). Il s’occupe de ces choses, il y est « tout entier » (1 Tim. 4 : 15). C’est un exemple pour chaque croyant : quelle place occupe dans notre cœur ce qui concerne l’édification de l’Assemblée, la maison de Dieu actuelle et quelle activité s’ensuit ? Quand David, avant sa mort, remet solennellement à Salomon tout ce qu’il a préparé, il l’encourage à agir en comptant sur le secours divin. Nous avons tous aussi beaucoup reçu par différents moyens, en particulier de nos parents ou de ceux qui nous ont présenté la Parole avec zèle. Quand se présente le moment d’agir en faveur de la maison de Dieu actuelle, craignons de nous laisser retenir par la timidité ou la paresse. Ne négligeons pas cette occasion que le Seigneur nous donne de Le servir, en servant parfois les siens. David précise que c’est dans son affliction qu’il a ainsi préparé tout ce qu’il a pu : de l’or, de l’argent, de l’airain, du fer, du bois, des pierres (1 Chr. 22 : 14). Il l’a fait « de toute sa force… » et avec « son affection pour la maison de son Dieu » (1 Chr. 29 : 2-3). Chers lecteurs, nos forces et nos affections sont-elles résolument à la disposition du Seigneur ? Le « moi » n’est-il pas parfois indûment servi ? Le roi s’adresse par ailleurs à toute la congrégation (1 Chr. 29 : 1). Il évoque ses propres dons et lance à tous un appel : « Qui sera de franche volonté pour offrir aujourd’hui à l’Eternel ? » (v. 5). La réponse des chefs est prompte, spontanée, elle vient « d’un cœur parfait ». Une si grande libéralité réjouit le peuple ; le roi remercie également Dieu d’avoir produit un si bel élan de cœur (v. 6-9). En outre, il s’émerveille : « Qui suis-je, et qui est mon peuple, que nous ayons le pouvoir d’offrir ainsi volontairement ? car tout vient de toi ; et ce qui vient de ta main, nous te le donnons » (v. 14). Il appartient désormais à Salomon de mener à bien ce gigantesque travail. Il a d’ultimes et importants préparatifs à faire. Dieu avait annoncé qu’il serait, lui, « un homme de paix », et Il avait promis : « Je lui donnerai du repos de tous ses ennemis tout à l’entour ». Son nom signifie pacifique. Dieu avait ajouté : « Il me sera pour fils, et moi je lui serai pour père ; et j’affermirai le trône de son royaume sur Israël pour toujours » (1 Chr. 22 : 9-10). Une telle prophétie dépasse Salomon, elle concerne Jésus Christ. Le règne de Salomon n’est qu’une pâle figure du « millénium » à venir. Salomon n’est, ne peut être, qu’un type imparfait du Seigneur. Un roi dont le désir est d’écouter l’Eternel Au début de son règne, Salomon fait un songe. Il répond à Dieu qui lui demande quels sont ses désirs : « Donne donc à ton serviteur un cœur qui écoute » - c’est-à-dire intelligent et qui comprenne (1 Rois 3 : 9). Ferions-nous la même requête ? Tant de choses, appréciées dans ce monde, attirent souvent notre cœur : fortune, succès, place en vue ! Mais ce jeune roi n’avait pas alors une haute opinion de lui-même (v. 7). Dieu accède à sa demande et lui donne beaucoup d’autres choses par-dessus, en particulier « de la sagesse et une très grande intelligence, et un cœur large comme le sable qui est sur le bord de la mer » (1 Rois 4 : 29-30). Son cœur est donc désormais assez grand pour contenir tout ce grand peuple dont il a la charge et pour l’aimer. Mais l’amour de Christ est plus grand encore ; il embrasse tous ceux qui Lui appartiennent. Chacun de ses rachetés est aimé comme s’il était lui seul son racheté (Eph. 3 : 18-19) ! Au moment de la construction du temple, l’état spirituel de Salomon était sans doute à son zénith. Une tâche difficile attendait quelqu’un de si jeune, mais Dieu l’avait spécialement préparé. Il n’y avait pas place dans cette construction pour l’imagination et elle ne donnait même pas à un sage, comme Salomon, l’occasion de se servir de ses capacités pour introduire dans cet édifice, ce qui aurait pu relever de goûts personnels ! La Préparation du Temple de Dieu Les vrais Chrétiens sont la Maison de Dieu. Nous sommes tous des pierres vivantes jointes ensemble pour former le Temple de Dieu. Nous devons être sans tache ou maladie. La façon dont le Temple physique a été restauré dans l'Ancien Testament a des parallèles avec la façon dont nous construisons notre Temple spirituel. Le commencement de la construction C'est notre Père céleste qui remue notre esprit, qui nous mène au repentir. À chaque restauration physique dans l'Ancien Testament, nous voyons que c'était Dieu le Père qui a incité le peuple à retourner à Lui (Esdras 1:5). Dans tous les cas, Dieu a préparé les gens et cela s'est fait selon Son temps choisi (2Chroniques 29:36). Nous pouvons faire une analogie entre la construction de notre foi et la construction d'une maison. Quand nous sommes obéissants et fidèles à la connaissance et à la compréhension que Dieu nous révèle, on nous donne alors le jeu suivant d'instructions. Nous pourrions ainsi dire que le permis de construire nous est alors accordé (2Chroniques 2:1). Nous devrions avoir le désir de construire notre maison pour Dieu. Nous devrions être déterminés dans nos cœurs d'obéir à Dieu et d'entrer dans une alliance avec Lui. 2Chroniques 2:4-5 Voici, j'élève une maison au nom de l'Éternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l'Éternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. 5 La maison que je vais bâtir doit être grande, car notre Dieu est plus grand que tous les dieux. (LSG) Construire la maison avec des pierres propres Les pierres avec lesquelles nous construisons doivent être propres. Nous devons devenir des pierres vivantes, comme celle de Christ à notre tête (1Pierre 2:4). Nous présentons nos corps comme un sacrifice vivant, saint et acceptable pour Dieu (Romains 12:1). Construire notre maison avec des pierres infectées de fausses doctrines et de mauvaises attitudes peut être vu comme une maison infectée de la lèpre spirituelle. La loi concernant la lèpre, qui affecte une maison, peut directement toucher à un individu et à l'Église, parce que les deux sont dépeints comme des maisons spirituelles dans la Bible. Lévitique 14:40-42 il ordonnera qu'on ôte les pierres attaquées de la plaie, et qu'on les jette hors de la ville, dans un lieu impur. 41 Il fera racler tout l'intérieur de la maison ; et l'on jettera hors de la ville, dans un lieu impur, la poussière qu'on aura râclée. 42 On prendra d'autres pierres, que l'on mettra à la place des premières ; et l'on prendra d'autre mortier, pour recrépir la maison. (LSG) Ces pierres peuvent représenter nos croyances. Nous construisons notre foi avec ces pierres. La maladie qui apparaît sur elles est la fausse doctrine. Elles doivent être enlevées et rejetées et ne pas être utilisées de nouveau. Peu importe la force que nous mettons à nettoyer à fond les pierres défectueuses des fausses doctrines, elles demeurent toujours souillées. Aucune pierre de fausse doctrine ne sera permise dans la Cité de Dieu. Nos pensées et la façon dont nous agissons sur ce que nous savons pourraient être vues comme le plâtre. L'intérieur de la maison est nettoyé à fond et le plâtre qui tombe est jeté à l'extérieur de la ville. Dieu enlève les pierres des fausses doctrines et les remplace par des pierres de vérité. Par le sacrifice de Christ, nous sommes nettoyés, replâtrés et guidés par l'Esprit Saint dans la façon de vivre selon les Lois de Dieu. Mais nous sommes toujours susceptibles à une éruption de maladie, à savoir la fausse théologie et les mauvaises pensées. Nous ne sommes pas nécessairement replâtrés à chaque fois que nous péchons. Quand nous péchons et nous sommes capables de nous repentir et d'être nettoyés, ce n'est pas considéré comme un défaut ou une tache. Ça l'est quand nous retournons volontairement à notre ancienne vie, en vivant contrairement à la volonté expresse de Dieu. Si nous ne sommes pas prêts à changer nos anciennes habitudes, quand nous étions les esclaves du péché, elles infecteront en fin de compte notre façon de penser et nos actions. De nos jours, nous voyons que les attitudes racistes, la haine et l'avidité sont transmises aux enfants. Cette sorte de lèpre peut s'accrocher aux familles pendant des générations (2Rois 5:27). À moins que le péché ne soit enlevé, il trouvera son chemin dans chaque pièce de notre maison. Il est important de se rappeler que nous ne sommes pas rendus parfaits, une fois que nous sommes baptisés. Au contraire, Dieu révèle notre décrépitude spirituelle à travers Christ. L'intérieur de notre cœur et de notre esprit est gratté à fond. Nous sommes alors remodelés dans une nouvelle personne. Nous sommes replâtrés avec l'Esprit Saint de Dieu. Les vieilles croyances qui sont sans fondement dans la vérité sont enlevées. Le plâtre de la fierté Dans le chapitre 4 de Daniel, nous lisons que le Roi Nebucadnetsar a été enlevé de la royauté, parce qu'il a permis à son cœur d'être ‘plâtré avec la fierté’. Le roi a dit : "N'est-ce pas ici Babylone la grande, que j'ai bâtie par la puissance de ma force ?" (Daniel 4:30). Il n'a pas reconnu ce que Dieu avait fait pour lui. Quand nous comparons ce qui lui est arrivé avec la Loi dans Lévitique 14:40, nous voyons qu'il a été littéralement jeté dans une place impure. C'était symbolisé par le fait que sa demeure était avec les bêtes des champs, à l'extérieur de la ville, décrivant son enlèvement de la royauté. Dieu a restauré le Roi Nebucadnetsar et reconstruit son palais royal avec de nouvelles pierres, parce qu'il a appris que le Très-Haut règne sur le royaume des hommes et le donne à qui Il veut (Daniel 4:26-34). Le roi a dit : ‘La raison me revint et j'ai béni le Très-Haut’ (Daniel 4:34). Dans le chapitre 5 de Daniel, nous voyons les conséquences, quand la lèpre retourne à la même maison. Lévitique 14:43-45 Si la plaie revient et fait éruption dans la maison, après qu'on a ôté les pierres, raclé et recrépi la maison, 44 le sacrificateur y retournera. S'il voit que la plaie s'est étendue dans la maison, c'est une lèpre invétérée dans la maison : elle est impure. 45 On abattra la maison, les pierres, le bois, et tout le mortier de la maison ; et l'on portera ces choses hors de la ville dans un lieu impur. (LSG) Belschatsar, qui a repris le palais royal, était au courant de ce qui était arrivé à son père (Daniel 5:22), cependant, il n'a pas humilié son cœur. Il a été mesuré sur ce qu'il savait et sur la façon dont il a agi avec la connaissance qu'on lui a donnée. La maladie est revenue et elle s'est étendue. Il a péché par sa désobéissance et sa fierté. Il a bu dans les vases sacrés et permis à d'autres de faire de même. Il a été coupable de polluer ce qu'il savait être saint et sacré. Il a loué des idoles et n'a pas honoré Dieu (Daniel 5:1-5). Belschatsar a été jugé selon la Loi, qui exigeait que la maison soit détruite. Aucune pierre, aucun bois de construction et aucun plâtre ne devait rester (Daniel 5:30-31). Dieu s'est occupé de lui et de son royaume en même temps. Il n'a pas permis à la maison de Belschatsar de continuer. De la même façon, nous serons enlevés du Royaume de Dieu, si notre esprit n'est pas déterminé à faire Sa volonté et si, en toutes choses, nous ne donnons pas des remerciements. C'est la volonté de Dieu en Jésus Christ en ce qui nous concerne tous (1Thessaloniciens 5:18). La fierté dans le Temple Dieu regarde le cœur d'un individu et non pas l'apparence extérieure. Un exemple de cela est le Roi Ozias. Il a eu beaucoup de succès, jusqu'à ce qu'il élève son cœur contre Dieu (2Chroniques 26:5). 2Chroniques 26:16-18 Mais lorsqu'il fut puissant, son cœur s'éleva pour le perdre. Il pécha contre l'Éternel, son Dieu : il entra dans le temple de l'Éternel pour brûler des parfums sur l'autel des parfums. 17 Le sacrificateur Azaria entra après lui, avec quatre-vingts sacrificateurs de l'Éternel, 18 hommes courageux, qui s'opposèrent au roi Ozias et lui dirent : Tu n'as pas le droit, Ozias, d'offrir des parfums à l'Éternel ! Ce droit appartient aux sacrificateurs, fils d'Aaron, qui ont été consacrés pour les offrir. Sors du sanctuaire, car tu commets un péché ! Et cela ne tournera pas à ton honneur devant l'Éternel Dieu. (LSG) En tant que sacerdoce royal, nous devons nous approcher de Dieu d'une manière digne. Nous voyons qu'Ozias s'est approché du Temple de Dieu avec la mauvaise attitude. Quand nos cœurs sont pleins de fierté et de vanité, nous sommes plus portés à faire les choses à notre façon et à ne pas suivre la voie de Dieu. Comme Ozias, nous pouvons permettre à la fierté de remplir nos cœurs. Les bénédictions que Dieu le Père nous donne devraient nous rendre humbles, autrement, elles apporteront notre ruine (Proverbes 11:2, 16:18). 2Chroniques 26:19-20 La colère s'empara d'Ozias, qui tenait un encensoir à la main. Et comme il s'irritait contre les sacrificateurs, la lèpre éclata sur son front, en présence des sacrificateurs, dans la maison de l'Éternel, près de l'autel des parfums. 20 Le souverain sacrificateur Azaria et tous les sacrificateurs portèrent les regards sur lui, et voici, il avait la lèpre au front. Ils le mirent précipitamment dehors, et lui-même se hâta de sortir, parce que l'Éternel l'avait frappé. (LSG) Ozias a fait un travail qui ne lui était pas assigné et il n'a pas adoré Dieu, comme il aurait dû le faire. Sa fierté l'a poussé à s'irriter contre les sacrificateurs qui le corrigeaient. La colère mène à la haine. La haine mène au meurtre. Il aurait dû se repentir. Nous ne pouvons pas venir devant Dieu, à moins que notre cœur ne soit droit. Nous ne pouvons pas non plus rester fâchés contre notre frère. Nous pouvons facilement nous fâcher contre ceux qui nous corrigent, quand nous croyons que ce que nous faisons est juste. La vanité gonfle. Ce que nous croyons correct n'est pas toujours approuvé aux yeux de Dieu. Nous ne pouvons pas rester fâchés contre nos frères et aller quand même devant Dieu. Dieu place les gens dans Son Église pour assumer la responsabilité et voir au bien-être de tous ceux concernés. Nous devons être capables d'accepter la correction de ceux en autorité. Nous devrions aussi agir sur ce que nous considérons comme étant vrai. La désobéissance envers Dieu est une forme de fierté et d'idolâtrie. Nous devons être capables d'humilier nos cœurs, pour que Dieu puisse continuer à nous enseigner Sa volonté. 2Chroniques 26:21 Le roi Ozias fut lépreux jusqu'au jour de sa mort, et il demeura dans une maison écartée comme lépreux, car il fut exclu de la maison de l'Éternel. Et Jotham, son fils, était à la tête de la maison du roi et jugeait le peuple du pays. (LSG) Nous pouvons conclure qu'Ozias ne s'est pas repenti de son péché. À propos de celui qui a la lèpre, la Loi déclare qu'il sera impur et qu'il demeurera seul à l'extérieur du camp et ce, tous les jours qu'il aura la plaie. Dieu met une marque spirituelle de lèpre sur ceux qui L'adorent contrairement à Sa Loi. Nous serons enlevés de la Maison de Dieu, à moins que nous ne nous repentions de nos péchés. Les impurs n'ont pas le droit d'entrer 2Chroniques 23:16-19 Jehojada traita entre lui, tout le peuple et le roi, une alliance par laquelle ils devaient être le peuple de l'Éternel. 17 Tout le peuple entra dans la maison de Baal, et ils la démolirent ; ils brisèrent ses autels et ses images, et ils tuèrent devant les autels Matthan, prêtre de Baal. 18 Jehojada remit les fonctions de la maison de l'Éternel entre les mains des sacrificateurs, des Lévites, que David avait distribués dans la maison de l'Éternel pour qu'ils offrissent des holocaustes à l'Éternel, comme il est écrit dans la loi de Moïse, au milieu des réjouissances et des chants, d'après les ordonnances de David. 19 Il plaça les portiers aux portes de la maison de l'Éternel, afin qu'il n'entrât aucune personne souillée de quelque manière que ce fût. (LSG) Nous étions tous impurs avant d'être baptisés dans le Corps de Christ. Quand nous retournons à Dieu, nous devons détruire les fausses idoles que nous avions avant notre conversion. Personne n'est parfait, mais l'Église doit s'assurer qu'aucune personne, qui ne désire pas faire nettoyer son vêtement par le sacrifice de Christ ou qui continue délibérément à désobéir aux Commandements de Dieu, n'entre. Dieu exige qu'il y ait des portiers aux portes de Son Temple (2Chroniques 23:19). Nous devons comprendre que l'Église a la responsabilité de s'assurer que ceux qui veulent se joindre désirent obéir aux Lois que Dieu a établies pour Sa Maison. Cela peut être sous la forme d'un consentement écrit de respecter le protocole de l'Église et sa Constitution. L'Éternel Dieu ne permettra pas d'être contaminé. L'Église a la responsabilité de s'assurer que ceux qui sont incirconcis de cœur ne continuent pas à polluer Son Sanctuaire. Dieu le rend très clair. Aucun étranger, c'est-à-dire celui qui ne sait pas que Dieu est Un (Deutéronome 6:4) ; ni ceux qui sont incirconcis de cœur, c'est-à-dire ceux qui ne considèrent pas le repentir et le baptême dans le corps de Christ comme le moyen pour obtenir le salut ; ni les incirconcis dans la chair, représentant ceux qui n'observent pas les Lois de Dieu, Son alliance, n'entreront dans Son sanctuaire (Ézéchiel 44:5-9). La Maison de Dieu n'est pas un club social.
Eglise Chrétienne Evangélique Pentecôtisante
Nouvelles Confessions de foi Témoignages Accueil Présentation Medias Contact Liens Jésus.net Faites passer la seve Pasteurweb Rhema Derek Prince Austin Sparks Watchman Nee leçons pour nouveaux Chrétiens sermons d'un frère plombier lettres de Chrétiens Eglises de maisons Eglise de maison Site Le sarment 1 2 3 Bible au commencement . net la bible de Genève.com la Bible Martin Bibliquest Bibiorama Les rencontre avec Dieu Dieu te cherche Europe pour Dieu le Fleuve de vie Lire la Bible.com Passe à ton Voisin Source de vie .com Témoignages divers Messages Itinéraire Dons