Pour quelles raisons êtes-vous attachés à une Église locale ? Découvrons ensemble Les sept raisons pour s'attacher à l'église locale. Ce message s'adresse à tous les chrétiens, essentiellement aux S.E.F qui sont les "Sans Église Fixe". Nous aimons ces S.E.F qui, comme les S.D.F, sont malheureux et vivent une réelle solitude. Qu'est-ce qui les a conduits à être éloignés de l'Église ? Ont-ils été rejetés, trahis, blessés, déçus, voire parfois oppressés par des leaders ou des responsables ? Ont-ils des difficultés à adapter leur caractère à la vie communautaire d'une assemblée ? Je m'adresse à toutes celles et à ceux qui, derrière leur écran internet, sont éloignés de l'Église. Ceux qui se posent la question : Comment puis-je retrouver le chemin de l'Église ? Peu importe la raison que vous pouvez avancer pour justifier votre choix de vivre la foi, hors de l'Église. Sachez que l'Église locale n'est ni une option, ni un lieu d'apparition (certains n'y font que de brèves apparitions), ni un endroit dans lequel on vient uniquement pour butiner. Chaque chrétien doit s'attacher à l'Église locale, afin de pouvoir s'enraciner et ainsi s'affermir. Un arbre que vous plantez et déracinez sans cesse, finira par mourir! C'est l'endroit où notre foi se développe, où l'on reçoit les bénédictions divines et où l'on peut aussi bénir autrui. Nous le voyons, de façon évidente, dans la Parole divine! 1 Nécessité d'une appartenance : la famille L'Église locale est une nécessité, puisqu'il nous faut appartenir à une famille, plutôt qu'être orphelin. Éphésiens 2.19 : "Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu." Nous sommes tous de la même maison, des gens de la maison de Dieu Nous avons reçu, à la conversion, une nouvelle identité. Un chrétien a donc deux cartes d'identité ou deux passeports! La deuxième naissance dont Jésus parle dans sa Parole, est une naissance spirituelle qui fait de nous une nouvelle personne, avec une nouvelle identité. C'est pourquoi l'Église n'est pas un rassemblement mais un "assemblage" de gens qui ont revêtu la même nature. L'Église ne se compose pas d'adhérents. Adhérer consiste seulement à se coller à une structure, sans pour autant appartenir à la nature même de cette structure. Par exemple, un coquillage adhère à un rocher sans pour autant lui ressembler, ni avoir sa nature. Les chrétiens sont tous greffés sur un même tronc qui est le Seigneur Jésus. De ce tronc, ils tirent tous la même sève, afin de porter du fruit. En Christ, ils sont devenus une même plante. Une nouvelle famille, l'Église L'Église, c'est ma nouvelle famille. En devenant chrétiens, enfants de Dieu, nous sommes entrés dans la famille de Dieu. Un bébé qui vient de naître n'a pas conscience qu'il appartient à une famille : pourtant c'est bien au sein d'une famille qu'il vient au monde. Pour nous, notre famille se compose de celles et ceux qui ont été engendrés par le même Père. Quels que soient la couleur de notre peau, nos origines sociales ou notre passé, nous sommes tous des frères et des sœurs en Christ. Loin de la maison, quand nous partons en voyage, nous sommes attirés par l'exotisme. Qui n'aime pas les voyages? Pourtant, après un certains temps, nous sommes heureux de rentrer à la maison, de retrouver notre famille. Nous avons été créés pour vivre en famille. L'Église locale, une oasis dans une société impersonnelle Notre société laïque met en place les lois qui favorisent l'individualisme, la vie à l'écart… Or, en agissant ainsi, elle travaille pour l'Église. L'écœurement que produit une telle société, qui arrive d'ailleurs au bout de son système, ramènera les gens vers l'Église, une véritable Église où ils trouveront une famille. Nous avons un besoin de dépendance, malgré une société qui fait tout pour nous rendre indépendants les uns des autres. 2 Besoin d'une dépendance : le corps Nous avons besoin les uns des autres, que nous le voulions ou non! 1Corinthiens 12.21 : "L'œil ne peut pas dire à la main: Je n'ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n'ai pas besoin de vous." Nous sommes liés les uns aux autres Le message de Jésus est très clair : il vient nous attacher au corps qu'est l'Église locale. L'Église n'est donc pas un rassemblement mais un assemblage, selon Colossiens 2.19; un assemblage autour du chef suprême (Éphésiens 1.22), qui nous rend tous membres les uns des autres (Romains 12.5). La discipline étant un élément de coordination, un joug qui nous permet de rester ensemble. Le joug n'est pas toujours très apprécié… Pourtant le Seigneur lui-même nous demande de le porter (Matthieu 11.29). Le chrétien, membre du corps, ne sera jamais un électron libre Loin du corps, un membre ne peut pas vivre. En danger, une brebis isolée, loin de la bergerie et de son berger, pourra-t-elle vivre seule? Le chrétien qui s'isole ressent au début, un sentiment de liberté. Mais bien vite l'effet de l'amputation va agir… Le membre va se refroidir, un peu comme lorsque vous séparez une braise du feu. Allons- nous courir le risque d'une amputation ? L'amputation est dangereuse! Un chrétien en dehors du corps -l'Église- est, de ce fait, impropre au service. Il ne porte plus le joug et un bœuf sans joug est utile à peu de chose… 3 Enrichissement mutuel : les talents Nous avons besoin de l'Église car en son sein, il y a de grandes richesses. Et par voie de conséquences, à son contact, nous allons nous enrichir! Les talents qui sont dans l'Église contribuent à notre enrichissement personnel. Ces richesses sont des richesses à partager 1Pierre 4.10 : "Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu." Comment mettre au service des autres le don que j'ai reçu, si je ne viens pas à l'Église ? Où comment vais-je recevoir les grâces de Dieu qui doivent passer au travers du service des autres si je ne suis pas au contact de ces dispensateurs ? Recevoir des autres Se détacher de l'Église locale c'est prendre le risque de s'appauvrir… Ne croyez pas qu'il suffit de lire des livres ou écouter des prédications, tout en restant chez soi, pour maintenir sa vie spirituelle. La richesse spirituelle passe par le contact fraternel. Le partage, le témoignage, l'expérience, l'échange et la prière sont des choses qui ne peuvent se faire que dans le cadre de l'Église. En vous éloignant de l'Église vous privez l'Église de ce que Dieu vous a donné. Vous ne pouvez garder pour vous ce que Dieu vous a donné : sinon vous devenez égoïste. Un chrétien qui s'isole et qui ne partage plus, devient égoïste! Au service de l'Église L'Église est l'endroit où se découvrent et s'expriment les talents : ce que tu as reçu, tu dois l'apporter d'abord à tes frères. Comment exercer ton ministère, si tu n'es pas membre d'une église locale ? Notre sommes appelés à nous exhorter réciproquement. Hébreux 10.25 : "N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour." 1Thessaloniciens 5.11 : "C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites." 4 Lieu des bienfaits divins L'Église est un lieu de bénédictions Psaume 133.1 à 3 : "Voici, oh! Qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble! C'est comme l'huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements. C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur les montagnes de Sion. Car c'est là que l'Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l'éternité." Ainsi, dans l'Eglise assemblée, l'Éternel envoie ses bénédictions, la vie, pour l'éternité. La présence de Dieu y réside, au milieu de ses enfants Dieu se tient dans sa maison. L'Apocalypse apporte la révélation de Jésus qui marche au milieu des sept chandeliers que sont les Églises. Elles ne sont pas toujours parfaites (si on se réfère aux sept églises d'Asie Mineure), néanmoins le Seigneur est là présent, au milieu d'elles. La présence divine en fait un lieu de sainteté. La caractéristique principale de l'Eglise c'est la présence de Dieu, où le juste s'y tient, mais le méchant ne peut y subsister. Psaume 1.5 : "Les méchants ne résistent pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l'assemblée des justes; car l'Eternel connaît la voie des justes, et la voie des pécheurs mène à la ruine." L'endroit arrosé par la pluie L'Église est un lieu où la pluie bienfaisante se reçoit dans les réunions : cultes, réunions de prières, temps de jeûnes… Là se produisent miracles, prophéties, exaucements, renouvellements, consolations, adoration, etc. Une joie réservée à ceux qui s'attachent à l'Eglise locale Ne l'oublions pas. Ps 84.5 : "Heureux ceux qui habitent ta maison" Ps 122.1 : "Moi, je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l'Eternel…" 5 Terreau indispensable à ma croissance L'Église est aussi la bonne terre, dans laquelle le chrétien va se développer Il va y grandir et recevoir tout ce qui est nécessaire à sa croissance. L'Apôtre Paul avait fait comprendre cette nécessité, aux Corinthiens qui marchaient à l'envers. En effet, ces chrétiens aimaient la puissance mais ne portaient pas le fruit : ils préféraient même le bruit au fruit. Aussi Paul leur déclara-t-il dans 1Corinthiens 11.17 : "En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c'est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires." La réalité de l'Eglise est de s'assembler pour devenir meilleure et faire des progrès. Les "autres" me font grandir Si je vis au milieu de mes frères comme au sein d'une famille, je vais m'épanouir, tout en étant protégé. Avez-vous remarqué combien le 2ème ou le 3ème enfant d'une famille, s'épanouit plus vite, grâce aux aînés ? Nous progressons plus vite ensemble, car l'Église est une école. Mais attention à ne pas faire l'Église buissonnière! Psaume 92.14 : "Plantés dans la maison de l'Eternel, ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu." Dans une famille, les grands s'occupent des petits : c'est ce que nous devons trouver dans la famille de Dieu. Par contre, dans la société, nous voyons que les grands écrasent les petits et que les petits jalousent les grands… L'Église a besoin des aînés comme des jeunes, car ils sont en bénédiction les uns aux autres. J'aide les autres à grandir Nous sommes placés dans l'Église pour faire des progrès et surtout dans le domaine de... la patience! L'Église doit nous apprendre la patience, au travers du contact avec les autres. Aïe, ça fait mal à mon petit amour-propre, à ma fierté, mon égo... Mais au moins, j'apprends à me connaître, à savoir où j'en suis avec les autres... C'est donc un lieu où doivent s'exercer pardon, compassion, amitié fraternelle... Maison où l'on doit régler les conflits dans l'amour! Un S.E.F -un Sans Église Fixe- est quelqu'un dont la croissance est stoppée! L'amour fraternel nous fait grandir, nous épanouit Éphésiens 4.32 :"Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ." Colossiens 3.13 : "Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, (doit-il claquer la porte et quitter l'église ? Non !) pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi " 6 Terre d'asile : hôpital, restaurant Marc 2.3-5 : "Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés." L'Église est aussi un endroit où l'on accueille notre prochain Le paralytique a eu besoin de ses quatre amis… Si tu n'es pas membre de l'église locale, où amèneras-tu les gens paralysés auxquels tu vas témoigner? L'Église, un lieu d'accueil où nous pouvons amener les blessés, les affamés, les assoiffés et les paralysés de la vie. La chaleur d'un foyer L'Église est une famille représentée par la chaleur d'un foyer. Psaume 68.7 : "Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, il délivre les captifs et les rend heureux. Les rebelles seuls habitent des lieux arides." Dans l'Eglise on trouve la chaleur de l'écoute, la compréhension et le partage. Nous pouvons venir avec nos joies, nos peines, nos blessures car nous sommes appelés à pleurer avec ceux qui pleurent et à nous réjouir avec ceux qui se réjouissent. 7 Protection maximale Dans l'Église on trouve la protection maximale. L'apôtre Paul qui était pourtant l'objet d'un grand ministère, réclamait la prière de l'Eglise et encourageait les chrétiens à s'attacher à l'Eglise. Il avait une telle vision de l'Église qu'il allait de partout afin d'établir des églises. Actes 14.19-20 : "Alors survinrent d'Antioche et d'Icone des Juifs qui gagnèrent la foule, et qui, après avoir lapidé Paul, le traînèrent hors de la ville, pensant qu'il était mort. Mais, les disciples l'ayant entouré, il se leva, et entra dans la ville…" L'Église invincible, face à la mort Ici, à Lystre, l'Église manifeste la puissance de la vie, entourant Paul qui se lève pour repartir au service! L'Église a un réel pouvoir de rétablissement! Le grand apôtre ne voulait pas se permettre le luxe de vivre et servir "seul", car trop vulnérable. Mais avec l'Église -ses prières, son affection, etc.- c'est-à-dire ensemble, ils étaient invincibles! Même le Séjour des morts est impuissant contre l'Église! Matthieu 16.18 : "Moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle." Le rempart de Dieu L'Église est véritablement le rempart de Dieu. C'est sur cette terre, l'endroit de protection maximale. C'est la terre sainte, l'ambassade du ciel! Dans l'Église je suis protégé! Nous ne devons pas toucher impunément à l'Église, ni en paroles ni en actes. Car s'attaquer à l'Église c'est s'attaquer à Dieu lui-même, son Époux. Conclusion L'Église locale, une nécessité donc. Ne prenez ni le risque de la trahir, ni de l'abandonner. Prenez juste le risque de l'aimer ! Même si vous avez toutes les raisons humaines valables, n'abandonnez pas l'église locale. A toi qui es isolé, SEF (Sans Église Fixe) : reviens t'établir, t'enraciner dans la maison de Dieu. Ta place est dans l'Église! Le corps de Christ Dans ce chapitre, je vous propose de réfléchir à la composition de l'Eglise de Jésus-Christ, non d'une manière théologique, ce qui est aussi intéressant, mais surtout en rapport à notre propre situation à son égard, en partant de ce verset : Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27 Considérons cette parole comme nous étant personnellement adressée, à vous et à moi. Ceci afin de mieux comprendre l'importance de notre place dans l'Eglise du Seigneur Jésus- Christ. premièrement dans la communion avec le Seigneur, la tête du Corps, le Chef et le constructeur de son Eglise. deuxièmement dans la communion avec les autres membres de son Corps. Je vous ai déjà parlé de notre communion avec Jésus, la tête. Maintenant je vais vous entretenir de la relation qui unit entre eux les membres de l'Église du Seigneur. Je ne parle pas ici, d'une communion générale ou les uns et les autres pourraient dire : "Je fais partie de l'Église de Christ dans son ensemble". C'est bien pratique de se tenir dans une telle situation, en évitant de se frotter aux réalités quotidiennes de la communion fraternelle. Je veux surtout préciser notre place et la fonction qui nous est dévolue "dans une relation de proximité" avec les membres de Christ qui nous entourent, qui forment l'église ou les églises locales. Vous allez me dire : Mais l'église locale n'est pas le corps de Christ, c'est toute l'Église dans son ensemble universel. oui c'est vrai, mais l'église locale dans une ville, un quartier ou un village, devrait être l'expression visible d'une partie corps de Christ. Vous dites encore : Mais quelle église locale ? Dans ma ville, il y en a 100 ou 10 ou 2, ou une seule, mais je ne suis d'accord ni avec son fonctionnement, ni avec se qui s'y passe. Dans le chapitre "Choisir son église" je vous dis que vous pouvez établir une église dans votre propre maison, pourvu que ce soit dans l'esprit de la Parole de Dieu. Si vous appartenez au Seigneur, vous êtes un membre de son corps et vous ne pouvez pas rester à l'écart. Les membres du corps vivent unis, attachés les uns aux autres, dépendent les uns des autres et participent ensemble à la vie du corps. Je sais aussi que c'est plus facile d'être "unis" avec des frères et sœurs que nous rencontrons seulement lors de certains événements, ou par Internet, que dans sa propre maison ou dans son quartier. Si vous habitez dans un quartier, un village ou une ville, dans lesquels il y a des chrétiens, vous devez chercher la communion fraternelle avec eux. Je pense qu'il est anormal que des disciples habitent la même commune, le même bourg ou à deux pas les uns des autres sans chercher à se rencontrer. Cependant je sais que "les différentes confessions de foi" ne favorisent pas la communion fraternelle. Si malgré votre démarche, pour diverses raisons, vous ne pouvez pas vous réunir avec eux, vous avez la possibilité de vous assembler dans votre propre maison, avec votre famille et des frères et sœurs qui partagent votre vision. Ce sera "une église de maison". Concernant le Corps de Christ, voici ce que nous apprenons dans l'instruction qui est donnée en 1 Corinthiens 12.12 à 31 : . Malgré leur nombre les membres du corps ne forment qu'un seul corps. . Tous ceux qui ont été baptisés et ont reçu la vie de l'Esprit de Christ, l'ont été pour former un seul corps. . Malgré leur différence, tous les membres appartiennent au corps de Christ. . Dans leur diversité, les membres appartiennent tous à un même corps. . C'est Dieu qui a placé chacun des membres dans le corps comme il l'a voulu . Tous les membres ont besoin les uns des autres . Aucun ne peut prétendre ne pas avoir besoin des autres. . Même les plus faibles sont nécessaires. . S'il y en a qui nous semblent (!) moins honorables, nous devons les entourer de plus d'honneur. . Dieu veut donner plus d'honneur à ceux qui en manquent, de manière à ce que les membres du corps restent unis . Les membres doivent prendre soin les uns des autres . La souffrance d'un membre ne peut laisser les autres indifférents . Les honneurs qu'un membre peut recevoir sont partagés par tous. Pensez vous que ces paroles de Dieu aient besoin de plus de commentaires ? Ne croyez vous pas qu'elles nous interpellent chacun en particulier, afin de nous rendre conscients de notre appartenance au corps de Christ et de la nécessité d'y trouver notre place afin d'y être utiles. Chaque jour je me demande : en quoi puis je être utile à l'édification, à la croissance du corps de Christ. Car je sais que le Seigneur veut édifier son corps l'Eglise et y ajouter d'autres membres. Pour cela Il se sert des membres déjà en place. Chaque matin, je me pose cette question : En quoi puis-je, aujourd'hui, être en bénédiction à mon frère ou à ma sœur, membre du corps de mon Seigneur. Vous, mon frère, ma sœur, Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27 L'Église de Christ est un corps vivant et actif, dont chacun des membres est participant. Dieu a établi dans l'Église, des membres qui ont des fonctions diverses : Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. 1 Corinthiens 12:28 Tous n'ont pas la même fonction : Tous sont-ils apôtres? Tous sont-ils prophètes? Tous sont-ils docteurs? Tous ont-ils le don des miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils ? 1 Cor. 12.29/30 Souvent nous remarquons que les activités des églises se bornent à des réunions dans lesquelles il y des acteurs et des spectateurs, des orateurs et des auditeurs. Il y a aussi des moments de participation collective, constitués par des chants, des prières et des louanges. Et parfois des paroles sont données, soit par une personne s'adressant à l'auditoire, soit en particulier lors de la prière et de l'imposition des mains. Cependant beaucoup de personnes ont le sentiment qu'elles ne participent pas vraiment à la vie de l'église. Si nous revenons au Nouveau Testament, nous remarquons que le fonctionnement des églises était différent. Il y avait, certes, des cultes et des réunions, dans lesquels la prédication, l'enseignement de la Parole de Dieu, était donnés par ceux qui avaient le ministère de la Parole. On y chantait, on y priait, on adorait et louait le Seigneur. Les ministères d'apôtres, de prophètes, d'évangélistes, de docteurs et de pasteurs, les dons spirituels, s'y pratiquaient librement, dans le respect et la vigilance. Il y avait aussi le secours aux pauvres, des bonnes œuvres envers ceux qui se trouvaient dans le besoin, l'aide dans les épreuves et surtout le témoignage auprès des incroyants. L'évangile était annoncé dans les villes ou les régions, par les membres des églises qui y vivaient leur foi. Chaque membre du corps trouvait sa place et était actif, quelque soit l'ampleur de cette activité. Nous remarquons aussi le souci des auteurs des lettres aux églises concernant leur bonne tenue dans la paix, le comportement respectueux les uns envers les autres, la considération, la soumission à l'enseignement des Écritures, l'exigence d'une bonne conduite, l'exhortation à la sainteté et à la charité. Nous y trouvons une discipline certaine par la répréhension charitable à l'égard de ceux qui se conduisaient mal, quelque soit leur rang, leur situation sociale ou leurs responsabilités dans l'église. Parfois des mesures sévères étaient prises envers les irréductibles, les diviseurs, les fauteurs de troubles et autres propagandistes de faux enseignements. Le corps de Christ a besoin d'être en bonne santé et il est important de ne tolérer en son sein aucune source de maladie spirituelle. Cependant nous observons que les membres du corps doivent faire preuve de charité, de patience, de douceur, de support mutuel, d'amour fraternel. Les sentiments qui nous animent doivent être ceux du Seigneur Jésus-Christ : Amour, compassion, miséricorde, humilité, modestie, simplicité, dévouement, zèle, désintéressement. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. Philippiens 2.3/8 Nous retrouvons ces mêmes exhortations dans le chapitre 12 de l'épître aux Romains. Nous les lisons souvent trop rapidement. Considérons et et méditons chacune de ces paroles, non pas pour les envoyer dans le jardin du frère ou de la sœur qui nous semble en avoir particulièrement besoin, mais en nous tenant nous-mêmes devant cette parole, comme devant un miroir qui nous renvoie notre propre image, afin de corriger les manques que le Seigneur nous révèle. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. Jacques 1.23/25 C'est dans cet esprit que je place en conclusion les paroles de Romains 12. 1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. 3 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. 4 Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, 5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. 6 Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; 7 que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, 8 et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. 9 Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien. 10 Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. 11 Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. 12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. 13 Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité. 14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. 15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. 16 Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux. Et enfin, méditons 1 Corinthiens 13 - Tenons nous devant le Seigneur humblement en lui demandant pardon pour nos manquements dans le corps de Christ et soyons attentifs à ce qu'Il attend de nous, comme membres de son corps. L'Église de Jésus-Christ La première fois que l'Église est mentionnée dans le Nouveau Testament, c'est lorsque Jésus dit à Simon Pierre : Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Matthieu 16:18 Par cette déclaration, Jésus précise plusieurs choses : - Il s'agit de son Église - C'est Lui qui la bâtit - Rien ne pourra la détruire Le terme "Église" est la traduction du mot grec "Ekklêsia", du verbe ek kaleô, "appeler hors de". Comme je le dis souvent, il est préférable d'utiliser le vocabulaire de la Bible, pour parler des choses qui s'y trouvent. La signification du mot "Église ou Ekklêsia" est "Assemblée appelée hors de", c'est à dire séparée, mise à part, dans son sens étymologique "sanctifiée" Nous avons donc dès le départ l'idée précise de ce qu'est l'Église du Seigneur Jésus-Christ : une assemblée de personnes qu'il appelle, qu'il assemble et met à part, qu'il sanctifie. Plusieurs définitions servent à identifier l'Église du Seigneur. Elle est présentée comme : Un corps, le corps de Christ, formé de nombreux et divers membres. Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Éphésiens 5:23. Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ. 1 Corinthiens 12:12-14 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 12.27 Un temple, une maison dans laquelle Dieu habite. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. Éphésiens 2:21 Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 1 Corinthiens 3:17 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 2 Corinthiens 6:16 Une femme, l'épouse de l'Agneau Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. Apocalypse 21:9 Une ville , la nouvelle Jérusalem Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal. Apoc. 21:10,11 Il est bon de regarder et de voir l'Église telle que le Seigneur la regarde. Il la voit dans sa construction dans le temps, depuis le commencement, sa naissance, lors de l'appel de ses premiers disciples et le moment où elle est scellée, apparaissant comme l'Église, le jour de la Pentecôte à Jérusalem. Puis dans sa croissance tout au long des siècles, jusqu'au jour où elle apparaît glorieuse dans la gloire de Dieu. Apocalypse 21.11 L'Église du Seigneur Jésus-Christ est composée de personnes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue, qui ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. Apocalypse 7:9,14 Le chef de l'Église Je reprends aujourd'hui un réflexion concernant la façon dont ceux qui appartiennent à Jésus-Christ, doivent considérer l'Église. Avertissement : Je rappelle ce que j'écris ailleurs, il s'agit ici de l'Église de Christ, son Corps, l'Église universelle, dans le temps et dans l'espace. Les églises locales, ayant chacune leurs caractéristiques, ne peuvent être considérées à elles seules comme le Corps de Christ. Elles sont des assemblées locales, (églises) formées de ceux qui appartiennent à Christ, dans une localité ou une région. En lisant des passages comme Éphésiens 4.1 à 16, et 1 Corinthiens 12.12...nous trouvons une merveilleuse description de ce que le Seigneur a prévu et établi pour l'édification de SON Église. Dans Éphésiens 4, nous nous arrêtons souvent au verset 11 qui concerne les ministères que le Seigneur a donnés à son Église. Cela d'autant plus lorsque nous sommes personnellement intéressés par l'un ou l'autre de ces ministères. Or, si nous prêtons attention à ce passage, il est surtout question de la relation entre l'Église et Celui qui en est le Chef, Christ, les ministères n'étant que les moyens donnés par le Seigneur pour édifier en LUI, ceux qui ont cru et sont devenus les membres de son corps. Au verset 4 de notre texte, l'apôtre Paul pose le cadre de son enseignement : Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. Premièrement, l'Église de Christ est présentée comme un corps unique, animé, vivifié, par l'Esprit de Dieu, sous l'autorité d'un seul Seigneur, dans l'obéissance à la foi, par le baptême d'eau, et cela par la volonté de Celui qui est le seul Dieu et Père de tous (Celui qui engendre ses enfants, par sa seule volonté), car il est au dessus de tous, parmi tous et en tous ceux qui appartiennent au Corps de Christ, l'Église. Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Ephésiens 5.22 à 32 En lisant ce passage, nous observons que le Seigneur donne en exemple au couple chrétien la relation de Christ et de son Église qui devient un même corps avec Christ par son union spirituelle avec lui et c'est un grand mystère. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. C'est une réalité spirituelle et divine, que ceux qui croient au Seigneur Jésus-Christ, selon la foi de l'Évangile, ont été ajoutés à son Église et sont devenus membres de sons corps, donc en communion (unis) avec LUI, LA TÊTE , et avec tous les membres de ce corps, l'Église. A partir du jour où nous sommes devenus enfants de Dieu, nous sommes devenus membres de l'Église de Jésus-Christ. Cela ne veut pas dire que nous sommes devenus parfaits, à la mesure de la stature de Christ. La naissance est une première chose et ensuite vient la croissance qui se fait jour après jour, afin de rendre ceux qui appartiennent au Seigneur semblable à son image par une transformation quotidienne, de jour en jour, par l'Esprit de Christ. Romains 8.29; 2 Corinthiens 3.18 Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, Ephésiens 4:13, Christ la tête de l'Église qui est son corps Le Seigneur utilise des images fortes pour nous faire comprendre les choses du royaume de Dieu. Pour l'Église, Il donne l'exemple du corps humain, dans sa composition et son fonctionnement. La tête, est la partie du corps la plus importante. C'est dans la tête que se trouve le cerveau, où sont concentrées toutes les informations, les pensées, les décisions, etc. Il est l'ordinateur qui commande toutes les fonctions du corps. C'est là que se trouve l'intelligence, la volonté, la mémoire des choses. Tous les organes et membres de notre corps sont sous le contrôle de notre cerveau. C'est une image merveilleuse, que nous pourrions développer longuement, mais je laisse à chacun le loisir d'étendre pour lui la réflexion. Donc, lorsque nous disons que Christ est la tête de l'Église, nous comprenons que tous ses membres dépendent de LUI. C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. Éphésiens 4:16 L’Église est soumise à Christ. Il est la tête du corps de l’Église; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. Colossiens 1:18 Nous avons bien compris, que tout ce qui concerne la vie de l'Église, dépend du Seigneur Jésus-Christ, pour toutes ses parties et ses fonctions : - la vie elle même, c'est à dire tout ce qui produit le mouvement, la respiration, l'être - la pensée, réflexion, projets, connaissance, - la volonté, qui détermine les décisions et les actions. Tous les membres du corps de Christ sont liés à cette règle et aucun ne peut fonctionne normalement indépendamment de l'union avec la tête. Or souvent nous remarquons combien les membres de l'Église de Christ que nous sommes veulent fonctionner par eux mêmes, inconscients de leur dépendance de Christ. Dieu le Père a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. Éphésiens 1:22/23 C’est de lui (Christ), et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. Éphésiens 4:16 L'apôtre Paul, inspiré par le Saint-Esprit, donne une description de la manière dont le corps de Christ doit fonctionner : Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres. Si le pied disait: Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps, ne serait-il pas du corps pour cela? Et si l’oreille disait: Parce que je ne suis pas un oeil, je ne suis pas du corps, ne serait-elle pas du corps pour cela ? Si tout le corps était oeil, où serait l’ouïe? S’il était tout ouïe, où serait l’odorat? Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu. Si tous étaient un seul membre, où serait le corps ? Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous. Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d’honneur, tandis que ceux qui sont honnêtes n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12.12 ... Nous comprenons bien que nous ne pouvons pas vivre spirituellement indépendamment du Seigneur Jésus-Christ, ni des autres membres de son corps l'Église. C'est du mensonge et de l'orgueil, que de se proclamer "chrétien indépendant". Un enfant de Dieu indépendant cela n'existe pas, car Dieu a voulu que tous ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ, soient dépendants de Christ et les uns des autres. Nous ne sommes pas libres d'agir à notre guise concernant notre place dans le corps de Christ : Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu. 1 Corinthiens 12:18 Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. 1 Corinthiens 12.28 La construction, la croissance, l'édification, de l'Église est l'œuvre de son chef, le Seigneur Jésus-Christ. C'est Dieu le Père qui l'a décidé. Éphésiens 1.22/23 . Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, . Christ nourrit et en prend soin de l’Église, parce que nous sommes membres de son corps. Nous voyons que dans son amour pour son Église, le Seigneur Jésus-Christ a établi tout un ensemble de choses . pour la sauver et la construire . pour la sanctifier . pour la nourrir afin qu'elle s'édifie, grandisse en qualité et quantité. . pour en prendre soin, la paître, la diriger. Il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. Éphésiens 4.11/15 Nous ne sommes pas toujours assez conscients de l'importance des dons que le Seigneur a donnés à l'Église pour une croissance harmonieuse et nous les négligeons souvent ou les remplaçons par nos propres produits. Cependant, le Chef de l'Église n'a pas laissé son Église à la merci de nos initiatives, de nos volontés et de nos méthodes. Lui même en prend soin et lui a donné pour cela un aide omniprésent, tout-puissant et actif : Son Esprit. Jean 14 C'est par le Saint-Esprit que le Seigneur donne les ministères dans son Église et c'est aussi par lui qu'il lui accorde les dons spirituels. Les uns et les autres sont indispensables pour une croissance harmonieuse du corps de Christ. Le corps de Christ Dans ce chapitre, je vous propose de réfléchir à la composition de l'Eglise de Jésus-Christ, non d'une manière théologique, ce qui est aussi intéressant, mais surtout en rapport à notre propre situation à son égard, en partant de ce verset : Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27 Nous allons, si vous le voulez bien, considérer cette parole comme nous étant personnellement adressée, à vous et à moi. Ceci afin de mieux comprendre l'importance de notre place dans l'Eglise de Christ. - premièrement dans la communion avec le Seigneur Jésus-Christ, la tête du Corps, - deuxièmement dans la communion avec nos frères et sœurs en Christ, les membres du Corps. Je vous ai déjà parlé de notre communion avec Jésus, la tête. Maintenant je vais vous entretenir de la relation qui unit entre eux les membres de l'Église du Seigneur. Je ne parle pas ici, d'une communion générale ou les uns et les autres pourraient dire : "Je fais partie de l'Église de Christ dans son ensemble". C'est bien pratique de se tenir dans une telle situation, en évitant de se frotter aux réalités quotidiennes de la communion fraternelle. Je veux surtout préciser notre place et la fonction qui nous est dévolue dans une relation de proximité avec les membres de Christ qui nous entourent, qui forment l'église ou les églises locales. Vous allez me dire : Mais l'église locale n'est pas le corps de Christ, c'est toute l'Église dans son ensemble universel. Je vous réponds que l'église locale est dans son lieu de vie, l'expression visible et tangible du corps de Christ. Vous dites encore : Mais quelle église locale ? Dans ma ville, il y en a 100 ou 10 ou 2, ou une seule, mais je ne suis d'accord ni avec son fonctionnement, ni avec se qui s'y passe. Dans le chapitre "Choisir son église" et je vous dis que vous pouvez établir une église dans votre propre maison, pourvu que ce soit dans l'esprit de la Parole de Dieu. Si vous appartenez au Seigneur, vous êtes un membre de son corps et vous ne pouvez pas rester à l'écart. Les membres du corps vivent unis, attachés les uns aux autres, dépendent les uns des autres et participent ensemble à la vie du corps. Je sais aussi que c'est plus facile d'être "unis" avec des frères et sœurs que nous rencontrons seulement lors de certains événements, ou par Internet, que dans sa propre maison ou dans son quartier. Si vous habitez dans un quartier, un village ou une ville, dans lesquels il y a des chrétiens, vous devez chercher la communion fraternelle avec eux. Si pour diverses raisons vous ne pouvez pas vous réunir avec eux, vous avez la possibilité de vous assembler dans votre propre maison, avec votre famille et des frères et sœurs qui partagent votre vision. Ce sera "une église de maison". Concernant le Corps de Christ, voici ce que nous apprenons dans l'instruction qui est donnée en 1 Corinthiens 12.12 à 31 : . Malgré leur nombre les membres du corps ne forment qu'un seul corps. . Tous ceux qui ont été baptisés et ont reçu la vie de l'Esprit de Christ, l'ont été pour former un seul corps. . Malgré leur différence, tous les membres appartiennent au corps de Christ. . Dans leur diversité, les membres appartiennent tous à un même corps. . C'est Dieu qui a placé chacun des membres dans le corps comme il l'a voulu . Tous les membres ont besoin les uns des autres . Aucun ne peut prétendre ne pas avoir besoin des autres. . Même les plus faibles sont nécessaires. . S'il y en a qui nous semblent (!) moins honorables, nous devons les entourer de plus d'honneur. . Dieu veut donner plus d'honneur à ceux qui en manquent, de manière à ce que les membres du corps restent unis . Les membres doivent prendre soin les uns des autres . La souffrance d'un membre ne peut laisser les autres indifférents . Les honneurs qu'un membre peut recevoir sont partagés par tous. Pensez vous que ces paroles de Dieu aient besoin de plus de commentaires ? Ne croyez vous pas qu'elles nous interpellent chacun en particulier, afin de nous rendre conscients de notre appartenance au corps de Christ et de la nécessité d'y trouver notre place afin d'y être utiles. Chaque matin, je me pose cette question : En quoi puis-je, aujourd'hui, être en bénédiction à mon frère ou à ma sœur, membre du corps de mon Seigneur. Vous, mon frère, ma sœur, Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27 L'Église de Christ est un corps vivant et actif, dont chacun des membres est participant. Dieu a établi dans l'Église, des membres qui ont des fonctions diverses : Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. 1 Corinthiens 12:28 Tous n'ont pas la même fonction : Tous sont-ils apôtres? Tous sont-ils prophètes? Tous sont-ils docteurs? Tous ont-ils le don des miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils ? 1 Cor. 12.29/30 Souvent nous remarquons que les activités des églises se bornent à des réunions dans lesquelles il y des acteurs et des spectateurs, des orateurs et des auditeurs. Il y a aussi des moments de participation collective, constitués par des chants, des prières et des louanges. Et parfois des paroles sont données, soit par une personne s'adressant à l'auditoire, soit en particulier lors de la prière et de l'imposition des mains. Cependant beaucoup de personnes ont le sentiment qu'elles ne participent pas vraiment à la vie de l'église. Si nous revenons au Nouveau Testament, nous remarquons que le fonctionnement des églises était différent. Il y avait, certes, des cultes et des réunions, dans lesquels la prédication, l'enseignement de la Parole de Dieu, était donnés par ceux qui avaient le ministère de la Parole. On y chantait, on y priait, on adorait et louait le Seigneur. Les ministères d'apôtres, de prophètes, d'évangélistes, de docteurs et de pasteurs, les dons spirituels, s'y pratiquaient librement, dans le respect et la vigilance. Il y avait aussi le secours aux pauvres, des bonnes œuvres envers ceux qui se trouvaient dans le besoin, l'aide dans les épreuves et surtout le témoignage auprès des inconvertis. L'évangile était annoncé dans les villes ou les régions, par les membres des églises qui y vivaient leur foi. Il semble que chacun des membres du corps trouvait sa place et était actif, quelque soit l'ampleur de cette activité. Nous remarquons aussi le souci des auteurs des lettres aux églises concernant leur bonne tenue dans la paix, le comportement respectueux les uns envers les autres, la considération, la soumission à l'enseignement des Écritures, l'exigence d'une bonne conduite, l'exhortation à la sainteté et à la charité. Nous y trouvons une discipline certaine par la répréhension charitable à l'égard de ceux qui se conduisaient mal, quelque soit leur rang, leur situation sociale ou leurs responsabilités dans l'église. Parfois des mesures sévères étaient prises envers les irréductibles, les diviseurs, les fauteurs de troubles et autres propagandistes de faux enseignements. Le corps de Christ a besoin d'être en bonne santé et il est important de ne tolérer en son sein aucune source de maladie spirituelle. Cependant nous observons que les membres du corps doivent faire preuve de charité, de patience, de douceur, de support mutuel, d'amour fraternel. Les sentiments qui nous animent doivent être ceux du Seigneur Jésus-Christ : Amour, compassion, miséricorde, humilité, modestie, simplicité, dévouement, zèle, désintéressement. Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. Philippiens 2.3/8 Nous retrouvons ces mêmes exhortations dans le chapitre 12 de l'épître aux Romains. Nous les lisons souvent trop rapidement. Nous devons nous y arrêter et méditer chacune de ces paroles, non pas pour les envoyer dans le jardin du frère ou de la sœur qui nous semble en avoir particulièrement besoin, mais en nous tenant nous-mêmes devant cette parole, comme devant un miroir qui nous renvoie notre propre image, afin de corriger les manques que le Seigneur nous révèle. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. Jacques 1.23/25 C'est dans cet esprit que je place en conclusion les paroles de Romains 12. 1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. 3 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. 4 Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, 5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. 6 Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi; 7 que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, 8 et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. 9 Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien. 10 Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques. 11 Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. 12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. 13 Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité. 14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. 15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. 16 Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux. Et enfin, méditons 1 Corinthiens 13 - Tenons nous devant le Seigneur humblement en lui demandant pardon pour nos manquements dans le corps de Christ et soyons attentifs à ce qu'Il attend de nous, comme membres de son corps. Membres de son corps Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27 A partir de ce verset, j'hésite entre le développement d'un enseignement concernant l'appartenance, la place et la fonction de ceux que le Seigneur a ajoutés à son Corps spirituel, l'Église d'une manière générale ou apporter une simple exhortation au sujet du regard du Seigneur sur chaque membre de son Corps : - Comment nous voit-il ? - Comment vous voit-il ? - Comment me voit-il ? Nous pouvons nous intéresser à l'Église d'une façon générale, en faisant de la théologie, une étude ou un discours global au sujet des membres du Corps de Christ et de leurs différentes fonctions, avec les ministères et les dons inhérents à chacun, ainsi que leur utilité réciproque, selon 1 Corinthiens 14 et Romains 12. Nous l'avons vu. Mais maintenant, je vais m'attacher plus particulièrement à développer une exhortation que je désire être un encouragement pour chacun d'entre nous. La semaine qui a précédé ce chapitre, nous étions en Vendée pour quelque jours de repos loin de la région parisienne et j'ai fini de lire un livre qui m'a surpris et éclairé au sujet de la connaissance de Dieu et de Christ dans l'Ancien Testament. Dans un chapitre l'auteur pose la question : Est-ce que je compte pour quelque chose pour Dieu ? J'avais déjà préparé l'étude pour le culte, et c'est là que je me suis trouvé dans l'embarras : devais-je faire de la théologie au sujet du corps de Christ, d'une manière générale ou apporter une exhortation qui encourage chacun en particulier. Bien sûr, j'ai fait part de mes hésitations au Seigneur et voici la pensée qui est ressortie de ma réflexion. VOUS êtes le corps de Christ et VOUS êtes ses membres CHACUN pour sa part. 1 Corinthiens 2:27 Lorsque nous réfléchissons à l'Église de Christ, nous pouvons la voir comme une immense assemblée, composée de personnes de toutes nations, de toutes langues, de toutes races, de tous les milieux sociaux et issues de différents cultures. Et déjà nous sommes émerveillés, nous mêlant à l'adoration et aux louanges des être célestes d'Apocalypse 5. Essayons d'imaginer un immense tas de blé, formé de millions de grains, que nous voyons dans son ensemble. Si nous nous approchons, et nous penchons nous remarquons ces minuscules grains de blé, qui amoncelés, tassés les uns sur les autres forment le tout. Puis en prenant un de ces grains entre le pouce et l'index, nous pouvons admirer sa forme et même les détails de sa structure en le plaçant sous un microscope. Enfin vous vous dîtes que dans ce grand tas chaque grain compte et participe au volume total. Il en est ainsi du royaume de Dieu, et particulièrement concernant l'Église du Seigneur Jésus-Christ. Elle peut paraître immense et mystérieuse, mais elle est formée de vous et de moi, ainsi que de chacun de ceux que le Seigneur a appelés, sauvés et ajoutés. VOUS êtes le corps de Christ et VOUS êtes ses membres CHACUN pour sa part Chacun de nous est nécessaire, même le plus petit des membres et Dieu qui distingue les choses avec beaucoup plus de précision que nous avec notre microscope, discerne tous les détails de "ma" de "ta" personnalité. Un jour en contemplant la création, un psalmiste a posé cette question à Dieu : Qu'est-ce que l'homme pour que tu te souviennes de lui ? Il y a quelque chose qui me frappe depuis quelques temps, c'est que nous donnons les réponses avant de réfléchir à la question. Mais des hommes comme nous ont posé leurs questions à Dieu. Des questions souvent pleines d'inquiétudes et d'angoisses : Seigneur, mes ennemis sont si nombreux, que vais-je devenir ? Bien sûr, nous avons certaines réponse de la foi, mais lorsque ces gens là posaient la question, ils étaient dans la détresse, ils n'avaient aucune réponse, aucune certitude. Avez vous écouté les questions de Job et celle-ci entre autres : Pourquoi m'a-t-il (Dieu) fait sortir du sein maternel ? Et encore : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ? Je crie à toi et tu ne réponds pas, pourquoi te caches tu ? Certainement, nous sommes plus sages que Job, que David et Salomon réunis et nous avons toutes les réponses. Sinon, nous serions des incrédules, n'est-ce pas ? Il y a des circonstances où vous vous demandez certainement : Est-ce que je compte pour quelque chose pour Dieu ? Est-ce qu'il s'intéresse à moi ? Cette question a sa réponse : Jean 3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. Romains 5:8 Simplifions encore les choses : Mais Dieu prouve son amour envers moi, en ce que, lorsque j'étais encore un pécheur, une pécheresse, Christ est mort pour moi. Ceci étant établi, faisons un peu de théologie, à partir de notre verset d'introduction : Vous, moi, chacun, nous sommes membres du Corps de Christ Si nous lisons attentivement 1 Corinthiens 12 et Romains 12, ainsi que Éphésiens 4, nous verrons que nous avons notre place dans ce grand corps universel et que le Seigneur qui nous y a ajoutés, chacun en particulier, tient compte de notre fonction et de notre vitalité comme membre du corps de Christ. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. 1 Corinthiens 12:26 Nous oublions que c'est le Seigneur qui forme le corps et y place les membres comme il le veut. Il se souvient de chacun. Nous ne sommes pas toujours conscients que Christ, "la tête" de l'Église, sait, voit, entend, tout ce qui concerne chacun de ses membres. Je lisais aussi dans ce livre, un endroit ou l'auteur parle de ce passage d'Esaïe 49, dans lequel Dieu dit à son peuple : Voici, je t’ai gravée sur mes mains Israël était alors dans une grande détresse, sous le joug du roi de Babylone, la plupart des enfants de Jérusalem étaient en déportation et voici ce qu'ils disaient : L’Eternel m’abandonne, Le Seigneur m’oublie! Mais il y a eu une merveilleuse réponse à leur question : Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains; Tes murs sont toujours devant mes yeux. C'est facile de dire lorsque tout va bien : "Je suis gravé dans la main de Dieu". Mais lorsque la détresse est là et que notre question reste sans réponse, il est bon alors de se tourner ver Jésus : Il est la réponse, toute la réponse de Dieu à toutes nos questions, le secours divin à toutes nos détresses. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. Esaïe 53.4/6 Israël en tant que peuple est gravé dans les mains de l'Eternel, mais aussi chaque personne qui le compose. L'Église du Seigneur Jésus-Christ est dans la main percée de son Sauveur, mais également chacun des membres de cette Église, vous et moi, chacun en particulier. Lorsque nous nous demandons si nous comptons pour Dieu, rappelons nous que Jésus a mis en évidence "une brebis" ... Parce qu'elle manquait au troupeau il est allé la chercher au prix de sa vie, pour la ramener au milieu des quatre vingt dix neuf autres. Ainsi il a cherché, sauvé et ajouté chacun d'entre nous à son Église. Actes 2.47 "Ma théologie de l'Eglise" concerne la place que nous occupons dans le corps de Christ et la fonction qui est la notre selon les dons de grâce qui sont accordés à chacun en particulier. L'exhortation regarde la façon dont Dieu nous voit, chacun personnellement, dans le corps de son Fils. - Il nous y a placé - Il nous y confie une tâche - Il attend que nous y vivions comme un membre actif - Il a préparé une place à chacun dans sa gloire, pour nous y faire entrer lors de son retour Alors nous serons dans cette grande foule au ciel, non comme un anonyme, mais comme un racheté présent devant les yeux et dans le cœur du divin Berger. Les églises locales Dans l'histoire de l'Église, avec un grand "E", se situent "les églises", telles que nous les trouvons dans le Nouveau Testament, appelées églises de Christ, églises de Dieu, églises des saints, ou les situant dans les régions où elles se trouvent. Romains 16:16 Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les églises de Christ vous saluent. 1 Corinthiens 11:16 Si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas cette habitude, non plus que les églises de Dieu. 1 Corinthiens 14:33 car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les églises des saints, 1 Corinthiens 16:1 Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux églises de la Galatie. 1 Corinthiens 16:19 Les églises d’Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l’église qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur. 2 Corinthiens 8:1 Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s’est manifestée dans les églises de la Macédoine. Aujourd'hui, on peut parler des églises de Bretagne, d'Ille de France, d'Auvergne, de France, d'Espagne, d'Europe, d'Afrique, d'Amérique, d'Asie, d'Australie, etc... Ce sont les églises locales, que j'écris avec "un petit é", parmi lesquelles ont trouve aussi "les églises de maison", c'est à dire une assemblée de frères et de sœurs qui se réunissent régulièrement dans la maison de l'un d'entre eux, pour y prier, étudier et méditer la Parole de Dieu, adorer, louer, servir le Seigneur. Elles ont leurs particularités, leurs cultures, etc. Mais toutes sont les églises du Seigneur Jésus, dans la mesure où elle sont des "assemblées" de personnes qui croient en Christ, comme leur Sauveur personnel, se sont repenties de leurs péchés, se sont converties, et s'engagent à suivre Jésus leur Seigneur. Ces églises, sont organisées de différentes façons, pas toujours, à mon avis, selon les principes de Nouveau Testament, mais ceux qui les dirigent et ceux qui les composent doivent s'efforcer de vivre selon ce qui est agréable à Dieu, en se conformant aux instructions du Seigneur Jésus-Christ. Dans ces églises locales on doit trouver l'enseignement de la Parole de Dieu, la communion fraternelle, le baptême d'eau, le baptême du Saint-Esprit, la pratique des dons spirituels, l'exercice des ministères, la sainte cène, l'imposition des mains, les prières et le témoignage de l'Évangile dans la ville, le quartier ou le village. On peut les appeler assemblées, communautés, cellules, groupes, etc. Mais à partir du moment ou quelques personnes se réunissent au Nom du Seigneur, pour vivre ses enseignements, c'est une église, n'en déplaise à ceux que ce vocable indispose, c'est le nom que leur donne le Nouveau Testament. Il est bon de rappeler qu'elles sont les voies de Christ, et d'appliquer un enseignement qui est valable pour toutes les églises. Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j’enseigne partout dans toutes les Églises. 1 Corinthiens 4:17 Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu. C’est ainsi que je l’ordonne dans toutes les Églises. 1 Corinthiens 7:17 Les églises de maison Voici une pensée concernant les "églises de maison", sujet d'actualité auquel je réfléchis et que je présente ici, en m'efforçant de l'expliquer en rapport avec les Écritures et selon ce que j'ai pu observer. Je ne connais pas par expérience la vie d'une église de maison, telle qu'elle se conçoit actuellement, quoique nous nous sommes toujours efforcés de faire de notre maison un lieu où le Seigneur est honoré. J'ai souvent fait des réunions dans les maisons : cultes, réunions de prière, d'études bibliques, évangélisation, mais je ne considère pas qu'il s'agit d'églises de maison. L'église locale, telle qu'elle est définie dans le Nouveau Testament se présente comme une entité distincte, une assemblée comprenant un suivi et un minimum d'organisation, dans la pratique régulière de la prière, du culte, de l'enseignement des écritures, sous la conduite de personnes responsables, des anciens. (Voir les études de pasteurweb : Sommaire Église) L'Église dans la maison Dans l'Ancien Testament, l'Éternel ordonnait à son peuple de maintenir l'observance de sa Parole dans les maisons, c'est à dire dans la cellule familiale, la maison comprenant les parents, les enfants, les serviteurs et les servantes, parfois la parenté proche. Deutéronome 6.5/9 Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes. La maison familiale est le premier endroit dans lequel le Seigneur doit être honoré. Josué proclamait devant le peuple d'Israël : Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel. Josué 24:15 En lisant les Écritures, nous comprenons que notre maison doit être un lieu de piété, un endroit où la famille honore et sert le Seigneur. Dans le Nouveau Testament, lorsqu'il est question de l'église qui est "dans ta maison", il s'agit d'une famille dont les membres, époux, enfants, serviteurs et servantes, observent la Parole du Seigneur. Philémon, l'ami de Paul, avait une église dans sa maison. Philémon 1:2 En visitant, sur Internet, les sites qui les présentent, j'ai cru comprendre que les églises de maison, aujourd'hui, sont des groupes de personnes qui ont établi leur assemblée dans une maison ou un appartement pour prier, lire la Bible, célébrer un culte. J'observe aussi qu'elles ont différentes façons de fonctionner, souvent indépendamment les unes des autres, quoique certaines pratiquent une forme d'union entre elles. J'ai relevé dans la présentation d'une "église de maison" les lignes qui suivent : "Pourquoi "Église de maison", direz-vous ? Peut-être pour montrer un petit peu où est notre cœur : dans la maison, avec Dieu; et que nous ne souhaitons surtout pas être attaché à une groupe ou secte ou dénomination quelconque. Ce site, c'est tout simplement un endroit où nous avons décidé de présenter notre famille entendue, notre 'église' si vous voulez, au reste du monde." Je pense que cette déclaration ne reflète pas les caractéristiques de toutes les "églises de maison" On relève différents noms : "églises de maison", "cellules de prières", "réunion de frères", groupe de maison", et d'autres encore, s'organisant sous la responsabilité du chef de famille, ou un "ancien" ou un groupe de "frères", regroupant non seulement la famille, mais aussi des frères et des sœurs du voisinage, parfois de la région. Il me semble aussi qu'elles ne sont pas toujours en communion les unes avec les autres et peu visitées par d'autres ministères : apôtres, prophètes, évangélistes, enseignants... Les connaissant peu, je ne puis en parler dans le détail, du moins pour celles qui sont contemporaines. Aussi excusez moi si j'ai commis quelques erreurs dans les lignes qui précèdent. Je reviens à ce que je connais le mieux : la Parole écrite de Dieu et en ce qui concerne se sujet, le Nouveau Testament Ils rompaient le pain dans les maisons. Actes 2.46 C'est la première fois, dans l'histoire de l'Église, où il est fait mention de "réunions de disciples dans les maisons". C'était après la Pentecôte. Des milliers de personnes avaient cru au Seigneur et s'étaient fait baptiser. Beaucoup s'en étaient retournées dans leur pays d'origine, ceux qui habitaient la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l’Egypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui étaient venus de Rome. Ils s'en étaient retournés chez eux emportant dans leur cœur l'expérience bénie de leur foi nouvelle en Jésus et certainement que dans les lieux où ils habitaient, ils ont communiqué la bonne nouvelle de l'Évangile. Je pense aussi que des églises se sont formées dans ces endroits. Cependant il y avait encore à Jérusalem beaucoup de disciples et voici ce que dit le texte. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple." Actes 2:46 Un peu plus loin nous trouvons une autre référence Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient d’enseigner, et d’annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Actes 5:42 Cependant, je ne pense pas qu'on puisse déjà parler d'églises de maisons, mais simplement de "réunions dans les maisons". Ils se réunissaient simplement dans les maisons, peut-être par quartiers, pour la fraction du pain (la cène), la louange, l'adoration et la prière, mais ils se retrouvaient régulièrement ensemble au temple. Ils formaient l'Église de Jérusalem, qui demeurait sous l'autorité des apôtres. Il y avait un lieu de ralliement, une lieu reconnu duquel ils se réclamaient. Actes 2.44/47 Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés. Après la grande persécution survenue à l'occasion d'Etienne, les disciples de Jérusalem continuaient de se réunir pour prier dans les maisons Actes 12:12 Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnommé Marc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient. Actes 12:17 Pierre, leur ayant de la main fait signe de se taire, leur raconta comment le Seigneur l’avait tiré de la prison, et il dit: Annoncez-le à Jacques et aux frères. Puis il sortit, et s’en alla dans un autre lieu. Mais l'unité de l'église demeurait dans la ville, sous l'autorité des apôtres. Nous lisons des expressions comme : - Les membres de l’Église de Jérusalem. Actes 11:22 - l’Église, les apôtres et les anciens. Actes 15:4 - aux apôtres et aux anciens, et à toute l’Église, Actes 15:22 Or ce que j'observe aujourd'hui, ce sont surtout des "églises de maison" indépendantes les unes des autres ou autonomes, s'ignorant souvent et quelques fois rivales ! Des églises dans les maisons Je crois que nous pouvons parler de la première église de maison, dans le Nouveau Testament, lorsque Corneille, le centenier romain s'est converti avec toute sa maison. Actes 10:48 Et il ordonna qu’ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d’eux. Ensuite d'autres se sont formées en raison des circonstances. - La maison de Lydie, la marchande de pourpre, était aussi dans la ville de Philippe en Macédoine, un lieu où les disciples se réunissaient. Il y avait auparavant dans la ville un lieu de prière où Paul a fait ses premières réunions. Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies ... Comme nous allions au lieu de prière ... Actes 16: 13,16 Après sa conversion, Lydie mit sa maison à la disposition des apôtres et des nouveaux convertis de la ville de Philippe. Lorsqu’elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances. Quand ils furent sortis de la prison, ils entrèrent chez Lydie, et, après avoir vu et exhorté les frères, ils partirent. Actes 16:15,40 - Aquilas et Priscille, deux amis et compagnons de l'apôtre Paul, réunissaient une église dans leur maison : Actes 18.26 Aquilas et Priscille, l’ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu. 1 Corinthiens 16:19 Aquilas et Priscille, avec l’Eglise qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur. Cependant pour l'enseignement et la prédication, Paul avait loué à Éphèse, l'école de Tyrannus, à cause du grand nombre de disciples. Actes 19:9 Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la multitude la voie du Seigneur, il se retira d’eux, sépara les disciples, et enseigna chaque jour dans l’école d’un nommé Tyrannus. - L'évangéliste Philippe réunissait aussi des disciples chez lui. Actes 21.8 Étant entrés dans la maison de Philippe l’évangéliste, qui était l’un des sept, nous logeâmes chez lui. Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient. - L'apôtre Paul prêchait et enseignait dans les maisons des disciples : Actes 20:20 Vous savez que je n’ai rien caché de ce qui vous était utile, et que je n’ai pas craint de vous prêcher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons, Dans ses salutations aux chrétiens de Rome, l'apôtre Paul nomme quelques églises de maisons : Romains 16:5 Saluez aussi l’Église qui est dans leur maison. Romains 16:10 Saluez ceux de la maison d’Aristobule. Romains 16:11 Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur. Philémon, l'ami de Paul avait une église dans sa maison. Philémon 1:2 Cependant, je crois, mais cela ce n'est que mon avis, qu'il y a aujourd'hui une conception et une culture des églises de maison qui ne ressemblent pas toujours à celles que nous trouvons dans le Nouveau Testament. Dans ces églises, il s'y trouve, comme dans les églises traditionnelles, des avantages et des inconvénients : Les avantages : •un lieu de proximité, évitant les longs trajets pour se rendre dans une assemblée éloignée. •On peut y ressentir un sentiment de communion fraternelle, plus profond que dans une assemblée qui regroupe un grand nombre de personne, donc une meilleure possibilité d'y exercer la charité à l'égard des uns et des autres. •Si le témoignage est bon, c'est un excellent moyen pour toucher avec l'Évangile les personnes qui habitent à proximité. C'est une lampe dans la maison qui éclaire tous ceux qui entrent. Matthieu 5.15 •elles ne nécessitent pas d'investissements importants pour les locaux, ni d'obligation de déclaration en association. Elles peuvent s'organiser dans la simplicité sans statuts officiels. Les inconvénients : •le risque de l'isolement et de vivre sa foi en cercle fermé. •La prise en main par une personnalité, un chef qui devient un gourou familial, dont la volonté est de se tenir à l'écart et d'avoir sa propre entité. 3 Jean 1.9/10 J’ai écrit quelques mots à l’Église; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. C’est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu’il commet, en tenant contre nous de méchants propos; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Eglise. •un autre danger, si l'amour n'y règne pas, c'est les disputes et les querelles dues à des relations plus familières, mais cela on le trouve aussi dans les plus grandes assemblées. •Il y a aussi le risque de se considérer comme la seule expression de l'église locale, l'élite. Encouragements et conseils Quoique il en soit, il devrait y avoir plus de maisons ouvertes, prêtes à accueillir des réunions de prières, des cultes, des études bibliques. Cela exige bien entendu qu'il y ait des personnes fidèles, humbles, prêtes à la communion fraternelle avec d'autres groupes, disposées à accueillir d'autres ministères. J'encourage les frères et les sœurs isolés à tenir des réunions dans leur maison, même s'il elles ne rassemblent que deux ou trois personnes. Le Seigneur a promis sa présence et l'important c'est d'être réunis en son Nom, autour de Lui. C'est cela avant tout, "une église de maison", même si elle n'en porte pas officiellement le titre. Prions afin que nos maisons deviennent des lieux de prière et de réunions spirituelles, sans pour autant se couper des relations avec les autres églises dans la ville ou la région, autant que faire se peut. Voici quelques conseils à ceux qui voudraient ouvrir leur maison à une assemblée chrétienne : •Dans un premier temps, réunissez vous avec quelques frères et sœurs sans autres prétentions que prier et méditer ensemble la Parole de Dieu, louer et adorer le Seigneur. •Prenez le repas du Seigneur au cours de vos rassemblements, comme les disciples de Jérusalem, qui "rompaient le pain, dans les maisons. Actes 2.46 •S'il y a quelqu'un qui prophétise ou exerce les dons spirituels tenez vous toujours fondés sur les Écritures. Actes17.11 - 1 Corinthiens 14.26 - •Demandez les visites de personnes connues pour leur ministère, leur fidélité à la Parole de Dieu, leur bon témoignage, exempte de toute extravagance ou vision personnelle •Ne lassez jamais un homme ou une femme vous dominer et s'approprier la gloire qui revient à Dieu seul. 1 Corinthiens 7.23 •Ne vous laisser pas embrigader par des mouvements ou des organisations qui vous assujettiraient à leurs exigences charnelles. Galates 4.9/10 •Ne vous laissez pas récupérés par des gens dont les motivations ne seraient pas pures, ni honnêtes. Galates 4.17 - 2 Timothée 3.6 •Que les Écritures, l'enseignement du Seigneur Jésus-Christ et de ses apôtres, soient la règle dans vos réunions. Colossiens 3.16 •Que Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ et Jésus, son Fils béni soient toujours au centre de vos louanges et de votre adoration. •Laissez le Saint-Esprit vous conduire. Sa manifestation et ses révélations sont toujours conformes à la Parole écrite de Dieu. Jean 16.13 •Lorsque que le groupe s'accroît et dépasse le cadre de la famille et des amis, priez afin que le Seigneur fasse lever au milieu de vous les ministères nécessaires et s'il le faut créez "une autre église de maison", un peu plus loin. Il y aurait encore beaucoup de choses à dire, mais j'ai voulu tout simplement vous apporter mon point de vue concernant les églises de maison, vous encourager et vous laisser quelques conseils. Que le Seigneur lui-même vous dirige, pour votre bien-être spirituel et votre édification en Christ, par le Saint-Esprit et selon sa sainte Parole. L'Eglise dans la ville Nous avons souvent la notion d'église bâtiment et association cultuelle déclarée, avec un certains nombre de membres inscrits sur un registre. Or l'église locale est une assemblée de disciples de Christ, plus ou moins grande, parfois quelques personnes ou une famille. C'est cette église, si petite soit-elle qui est un chandelier du Seigneur dans son village, son quartier ou sa ville. C'est elle qui a pour mission de faire briller la lumière là où elle se trouve. Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière. Luc 11:33 Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et aux sept chandeliers d’or : les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises. Apocalypse 1:20 Nous l'avons bien compris, les églises sont appelées à rendre témoignage autour d'elles comme des chandeliers qui éclairent dans la nuit. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Matthieu 5:14-16 Les églises ou assemblées vivent de la vie de chacun des membres qui les composent, de leur fidélité, de leur zèle, de leur santé spirituelle. Il y a pour une église deux choses qui sont liées, et l'une dépend de l'autre : l'édification et l'évangélisation. Par édification on ne comprend pas seulement la construction, mais la solidification de l'église, son affermissement, afin de la rendre capable de porter un bon et réel témoignage au dehors et d'accueillir dans de bonnes conditions ceux qui sont touchés. . L'édification se fait à l'intérieur, "dans la maison", lorsque les disciples s'assemblent pour la prière, l'enseignement, l'adoration, la louange, l'exercice des ministère et des dons de l'Esprit. . L'évangélisation se fait, en principe, à l'extérieur, là où sont ceux que l'on doit appeler : dans les rues, sur les places et dans les lieux publiques Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. Luc 14:21 Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie. Luc 14:23 Jésus allait de lieu en lieu, il enseignait et prêchait dans le temple, dans les synagogues, dans les villes, dans les villages, dans les campagnes, sur les places publiques, au bord de la mer ou sur le flanc d'une colline. En quelque lieu qu’il arrivât, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris. Marc 6:56 Les apôtres sont sortis de la chambre haute pour prêcher. A Jérusalem, ils se tenaient en général dans la cour du temple, où se rassemblaient les gens. Les apôtres accomplissaient beaucoup de signes miraculeux et de prodiges parmi le peuple. Tous les croyants avaient l’habitude de se rassembler dans la cour du Temple, sous la Galerie de Salomon. Actes 5:12 Les guérisons et les miracles se produisaient dans les rues : On allait jusqu’à porter les malades dans les rues, où on les déposait sur des lits ou des civières, pour qu’au passage de Pierre son ombre au moins couvre l’un d’eux. Actes 5:15 Par la lecture du livre des Actes des apôtres on remarque que l'évangélisation se faisait en publique, que ce soit avec Philippe l'évangéliste, avec Pierre et Jean annonçant la bonne nouvelle dans les villages des Samaritains et plus tard avec l'apôtre Paul et son équipe missionnaire. En fait évangéliser c'est aller là où se trouvent les gens qui ne connaissent pas Jésus pour leur apporter la connaissance du Sauveur, que ce soit dans une maison, à un coin de rue, sur un banc dans un parc, sur une place, dans un lieu publique ou dans un temple. Mais l'église n'est pas toujours dehors. Les disciples de Christ ont besoin de se fortifier, de s'encourager, de s'édifier ensemble, de s'exhorter mutuellement, de se nourrir de la Parole de Dieu, de se tenir ensemble dans la présence de Dieu à l'écoute Saint-Esprit, dans la communion fraternelle autour de la table du Seigneur. Nous comprenons bien l'importance de ces assemblées dans la présence du Seigneur où le Saint-Esprit se manifeste pour préparer ceux qui croient en Christ, non seulement pour son retour, mais aussi pour leur tâche terrestre : être ses témoins. Vous recevrez une puissance, celle du Saint–Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. Actes 1:8 Jésus connaissait personnellement l'importance d'être soutenu par le Saint-Esprit et revêtu de sa force pour accomplir l'œuvre de Dieu. C'est pour cela qu'il a passé 40 jours à prier avant de commencer son ministère et qu'il sortait chaque matin pour prier seul ou encore qu'il priait avec ses disciples. Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. Il enseignait dans les synagogues, et il était glorifié par tous. Luc 4:14,15 C'est aussi la raison pour laquelle les disciples ne devaient pas commencer leur mission avant de recevoir cette force d'en haut. Vous êtes témoins de ces choses. Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. Luc 24:48 Nous devons, comme tous ceux qui servent le Seigneur, être conscients du besoin d'être revêtus de la force du Saint-Esprit, si nous voulons être les témoins de Jésus dans le monde. Il faut l'onction de l'Esprit de Dieu Et tu me donnes la force du buffle; Je suis arrosé avec une huile fraîche. Psaumes 92:10 Psaumes 18:39 (18-40) Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires. Les choses sont très claires concernant Jésus et ses disciples: Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. Actes 10:38 Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. Actes 4:33 Nous ne sommes pas plus qu'eux capables de faire l'œuvre de Dieu sans la force qu'il communique. Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen! 1 Pierre 4:11 Les disciples l'avaient très bien compris : Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit. Lorsqu’ils l’eurent entendu, d’un commun accord, ils élevèrent la voix vers Dieu Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla ; ils furent tous remplis du Saint–Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance. Actes 4:31 Ce que je veux vous dire, c'est que vous devez ensemble vous unir, vous affermir, vous fortifier, par la prière, la communion fraternelle sincère, la soumission aux instructions du Seigneur dans un engagement véritable envers lui. Puis vous pourrez sortir vers ceux du dehors pour leur annoncer le Seigneur ressuscité, toujours vivant pour sauver, pour guérir, pour pardonner , pour délivrer du péché et transformer la vie. Sans oublier d'annoncer le royaume de Dieu qui vient, espérance suprême de tous ceux qui croient en Jésus-Christ. Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Ephésiens 6:10 Prière : Je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen! Ephésiens 3:14-21 L'église, la maison de Dieu Nous trouvons dans la Bible des noms qui peuvent désigner les caractéristiques de l'Eglise de Jésus-Christ en général et des églises locales en particulier. En voici quelques uns qui nous instruisent sur ce que doivent être les élgises. Béthel : "la maison de Dieu" (Genèse 28.10/19) L'église sur la terre est une maison de Dieu. Le lieu de son habitation, de sa présence . "Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, Je suis au milieu d'eux", dit Jésus. Et encore : "Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" Dieu dit : "J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple". Nous sommes le temple du Dieu vivant. 2 Corinthiens 6.16 Le Saint-Esprit habite en nous et il est au milieu du peuple de Dieu. 1 Corinthiens 14.24 Nous connaissons que le Seigneur est avec nous, au milieu de nous, par le Saint-Esprit qu'Il nous a donné. Aussi, veillons à ce que le Saint-Esprit ne soit éteint et attristé par nos pensées, nos sentiments, nos paroles et nos comportements, qui ne lui plaisent pas. Bethlehem : "la maison du pain" (Ruth 1) La maison de Dieu est un lieu où nous devons trouver la nourriture pour l'âme, selon la parole de Jésus : "L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." Or, au temps de juges, il y avait une famine dans la maison du pain, ce qui peut sembler paradoxal ! Ruth 1.1 Parfois, nous privons la parole de Dieu de sa puissance pour nourrir, en la mettant au rang de nos paroles humaines. Si l'église ne veille pas à s'attacher à la Parole écrite de Dieu, la nourriture pour l'âme, et au Seigneur Jésus-Christ, Parole Vivante de Dieu, le pain de vie qui donne la vie au monde, nous risquons de donner à ceux qui viennent à l'église une nourriture insipide et pauvre, le produit de nos commentaires intellectuels, de nos spéculations théoriciennes et inutiles. Nous devons prêcher et enseigner tout le conseil de Dieu, la vraie parole telle qu'elle nous a été transmise, LE PAIN VIVANT de Dieu, qui donne la vie au monde. Les Écritures rendent témoignage de Christ ! Toutes les réponses aux problèmes de l'humanité, à ses souffrances, à ses besoins sont en JESUS-CHRIST… Christ est la source de toute paix, tout pardon, toute grâce, toute guérison, toute délivrance, toute bénédiction divine… Bethesda : "la maison de miséricorde" Jean 5.2 L'église doit être le lieu où il est possible de trouver le pardon de nos péchés, la guérison de nos maladies et le secours dans toutes nos détresses. Jésus est la source abondante de la miséricorde de Dieu, celui qui pardonne toutes nos iniquités, qui guérit toutes nos infirmités. IL a porté nos péchés, nos douleurs, nos souffrances, dans son corps sur la croix. IL est Celui par les meurtrissures duquel nous avons été guéris. Là, je crois que nous vivons comme dans un désert concernant la miséricorde et l'amour. 2 Corinthiens 12.20 Je crains de trouver des querelles, de la jalousie, des animosités, des cabales, des médisances, des calomnies, de l’orgueil, des troubles. L'amour de Dieu n'est pas un simple abreuvoir de brebis où une bénédiction hypothétique nous serait accordée de temps en temps, mais un océan profond ou nous pouvons nous plonger, une source abondante et inépuisable de bénédictions, à laquelle nous pouvons nous abreuver en permanence, afin qu'à notre tout nous puissions abreuver ceux qui ont besoin d'amour et de miséricorde Jésus dit : Si quelqu'un a soif qu'il vienne à moi et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Jean 7.37/38 - Béthanie : "la maison de l'affligé" Jean 12.1 L'église de Jésus-Christ est l'endroit où doivent être dispensées les consolations divines. (Jésus chez Lazare, Marthe et Marie, a apporté la consolation et la vie…) Nous offrons aux gens les consolations de Dieu lorsque nous sommes émus de compassion pour eux , en utilisant les Écritures, non pour condamner ou comme un fardeau pesant que nous pourrions lier sur leurs épaules , mais comme des paroles de grâce, d'encouragement, de foi et d'espérance, qui apportent la consolation divine. Romains 15.4 Éphésiens 4:29 quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. Nous devons laisser l'Esprit Consolateur exhorter, instruire, consoler, au milieu de nous et par nous. 1 Corinthiens 14.3 Une maison de prière pour tous Si l'église est une maison de Dieu, une maison ou l'on prie les uns pour les autres, la supplication, la prière et les actions de grâces s'y font entendre, montant vers le trône de la grâce de Dieu. Comme l'enseigne l'Écriture, elle doit être le lieu ou les hommes et les femmes de toutes générations trouvent la présence du Seigneur, afin de se tenir devant lui, priant et adorant.. Un lieu où tous peuvent venir demander et recevoir le secours de Dieu dans toutes leurs détresses : . le pécheur, le pardon de Dieu et la transformation de sa vie . le malade, la guérison . ceux qui sont inquiets et tourmentés la paix, et le repos de l'âme . ceux qui sont tristes et malheureux la joie . ceux qui sont sans espoir l'espérance. Mais voilà ma question : Allons-nous bien remplir notre mission de "maison de Dieu" ? Il s'agit plus que jamais de nous tenir devant le Seigneur, dans la prière et la disponibilité, de préparer la maison de Dieu, afin de montrer au monde que la vie chrétienne c'est Dieu présent au milieu des siens, agissant par son Esprit et sa Parole. L'apôtre Paul voulait faire de l'église un endroit d'encouragement, de consolation, d'instruction, d'édification, en exhortant les chrétiens à aspirer aux dons spirituels et à être remplis du Saint-Esprit. 1 Cor.14 - Éphésiens 5.18 Paul aimait l'église et les gens à qui il prêchait l'Évangile. Il disait : "L'amour de Christ nous presse..." Il était animé des sentiments de Jésus-Christ à l'égard de tous ceux qu'il rencontrait. Or Jésus était avant tout plein de compassion pour les pécheurs, les malades, les gens affamés et sans conducteurs spirituels. Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger. Matthieu 9:36 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. Matthieu 14:14 Le sentiment qui doit animer notre cœur devant les besoins de notre génération, c'est la compassion, qui produit le désir et la capacité d'être utile. L'Église, le temple du Dieu saint Matthieu 21. 12/17 Dans cette lecture nous trouvons plusieurs éléments qui peuvent nourrir notre réflexion : Jésus entre dans le temple de Dieu… La destination principale de l'église : être le temple, l'édifice dans lequel Dieu est présent…La place du Seigneur Jésus sur la terre est son église, dans sa diversité. Les assemblées de chrétiens nés de nouveau sont les lieux de sa présence active. Jésus purifie le temple… Il faut noter que la veille, Jésus était déjà venu dans le temple et avait observé ce qui s'y passait. Il avait constaté que le temple de Dieu était devenu un centre commercial, un lieu de trafic. "Jésus entra à Jérusalem, dans le temple. Quand il eut tout considéré, comme il était déjà tard, il s’en alla à Béthanie avec les douze". Puis revenant le lendemain matin il chassa du temple les vendeurs et tous ceux qui trafiquaient. Matthieu 21.13, Marc 11:11 L'église doit être sainte…la sanctification de ses enfants est une des préoccupations premières de Dieu. "Recherchez la sanctification…soyez saints car je suis saint…le lieu dans lequel Dieu se tient est saint…" Si nous négligeons la sanctification, nous attristons le Saint-Esprit, qui ne peut agir. Jésus rend le temple à sa destination première Une maison de prière pour tous. La prière est une fonction fondamentale de l'église. Une église qui ne prie pas est une église qui végète. Une église qui prie est une église qui reçoit dans la présence de Dieu les choses qu'elle est appelée à offrir au monde. Jésus a constamment exhorté ses disciples à la prière. Nous remarquons dans la Bible que les choses les plus importantes se sont produites en réponse à la prière. Si l'église est une assemblée de prière, beaucoup y viendront pour être exaucés et secourus. La présence du Seigneur est agissante par la manifestation de sa compassion et de sa puissance Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. Matthieu 21:14 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades . Matthieu 14:14 Les signes miraculeux sont la manifestation de la présence du Seigneur dans sa maison, les signes du royaume. Jésus dit voici les signes qui accompagneront ceux qui ont cru : en mon nom ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. Marc 16.17 D'autres promesses nous sont données dans le Nouveau Testament, concernant la manifestation et les dons du Saint-Esprit. La maison de Dieu est un endroit où se produit des choses merveilleuses qui suscitent la louange à Dieu. Matthieu 21.14/15 Mais si nous méprisons et négligeons les dons de l'Esprit, nous l'éteignons et l'empêchons de se manifester. 1 Thessaloniciens 5.20 La Parole de Dieu est au centre du temple : Jésus enseignait dans le temple Luc 19.19 et Marc 11.17 J'ai souvent vu des églises où une grosse Bible est ouverte en évidence sur un pupitre ou une table dans le lieu de réunion…Mais nous sommes obligés de constater que cette Bible, Parole inspirée de Dieu, n'a pas toute l'autorité dans l'église, ni dans la vie de chacun des enfants de Dieu. Et pourtant c'est elle qui est proclamée, dans la confession de foi de nombreuses églises, comme l'écriture inspirée de Dieu, l'autorité infaillible, devant régler notre conduite, diriger notre vie. Nous nous attendons avec raison à ce que Dieu parle dans les assemblées par des prophéties, mais nous avons à notre portée chaque jour "Une parole prophétique permanente et éternelle" : les Saintes Écritures inspirées de Dieu, parole prophétique à laquelle nous devons prêter attention. 2 Timothée 3.16 - 2 Pierre 1.19. Les louanges et les actions de grâces envers notre Dieu et notre Seigneur Jésus-Christ, retentissent dans le temple. Tous du plus petit au plus grand, des plus jeunes aux plus anciens, les enfants, les jeunes gens, les jeunes filles, les hommes et les femmes, jusqu'aux vieillards, tous peuvent ouvrir la bouche et proclamer les louanges du Seigneur. Peut-être avons nous peur que cela fasse trop de bruit ? Et ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus. Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin. Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient: Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts! Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus: Maître, reprends tes disciples. Et il répondit: Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront! Luc 19.35/40 Psaume 100 . Psaume de louange Poussez vers l’Éternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre! Servez l’Éternel, avec joie, Venez avec allégresse en sa présence! Sachez que l’Éternel est Dieu! C’est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons; Nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage. Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom! Car l’Éternel est bon; sa bonté dure toujours, Et sa fidélité de génération en génération. La présence agissante de Jésus dans le temple peut déranger certains Les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple: Hosanna au Fils de David! Les chefs religieux responsables des cérémonies du temple, n'acceptaient pas que Jésus dérange le cérémonial établi, par contre le trafic qui s'y faisait ne les gênait pas, car il rapportait des taxes au temple. Ils dirent à Jésus : Entends-tu ce qu’ils disent ? Oui, leur répondit-il. N’avez-vous jamais lu ces paroles: Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle? C'est certain, que le Saint-Esprit dérange souvent notre cérémonial cultuel et cela ne plaît pas toujours…Alors si nous le négligeons, l'Esprit se retire. 1 Thessaloniciens. 5.19 Jésus ne s'impose pas. Et, les ayant laissés, il sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit. Matthieu 21:17 Il veut régner, gouverner dans son temple, l'église…Il désire y proclamer son amour, sa compassion, sa bonté et y manifester sa puissance…si nous voulons de LUI C'est dans le temple que le Seigneur se tient debout et s'écrie : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. Jean 7.38 Nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 2 Corinthiens 6:16 Le Seigneur est donc présent dans ses églises, mais il leur a aussi a donné des moyens de grâces, des hommes et des dons par lesquels il agit : . la présence de son Esprit Saint, en permanence. Jean 14 . les ministères de la parole pour le perfectionnement et la croissance de l'Eglise. Eph.4 . des dons spirituels pour son édification, sa consolation, son instruction. 1 Co.12/14 . des services pour son administration et son organisation. Actes 6 Les églises sont des assemblées pour la prière, l'enseignement, l'adoration, la louange en commun, l'exercice du ministère pastorale et des autres ministères, ainsi que les dons spirituels et les actes de foi : baptême, sainte cène, imposition des mains, onction d'huile… Si nous ne vivons plus dans les églises les choses essentielles à ses besoins, les gens iront chercher dans d'autres maisons, ce qu'ils devraient trouver dans leur propre maison. Ce que j'essaie de vous dire, c'est que Dieu le Père, Jésus-Christ le Seigneur et le Saint-Esprit, sont vivants et agissants… pas seulement dans un endroit lointain et inaccessible, mais au milieu des enfants de Dieu assemblés au Nom du Seigneur, même s'ils ne sont que deux ou trois. Le Saint-Esprit de Dieu, l'Esprit de Jésus, attend de se manifester parmi nous, dans la maison de Dieu, l'Église du Seigneur, si nous le voulons de tout notre cœur et si nous le laissons faire. Amen ! Prions pour cela ! Construire selon le modèle Selon ce qui précède, nous pouvons retenir les noms significatifs qui s'appliquent à une église locale, c'est à dire une assemblée de disciples de Christ et à sa raison d'être dans une ville : La maison de Dieu, la maison du pain, une maison de miséricorde, une maison de prière, un temple saint dans lequel le Dieu fait sa demeure. Dieu n'habite pas des temples fait de mains d'hommes, mais il habite dans un édifice spirituel formé de pierres vivantes (1 Pi 2.5), d'hommes et de femmes nés de nouveau par l'Esprit de Dieu et non une association de personnes figées dans des traditions humaines et des habitudes rituelles. L'Eternel est vivant et agissant, dans sa demeure, sa maison, l'assemblée des enfants de Dieu, dans une ville ou un village, au milieu desquels il se tient. Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. Matthieu 18.9,20 Le Seigneur construit son Temple avec des matériaux spécifiques, avec des moyens choisis et selon un modèle donné par Lui. Nous avons vu que les matériaux sont les pierres vivantes qui forment la maison spirituelle. Nous lisons dans les Ecritures que Dieu a étalbi des ministères et des dons pour édifier, construire l'Eglise. Et Dieu a établi dans l’Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. 1 Corinthiens 12:28 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ... Ephésiens 4:1 Ce que je voudrais souligner maintenant c'et que le Seigneur a laissé des instructions pour la construction de son Eglise et que nous devons les suivre. Il a aussi donné : - des ministères de la parole pour son perfectionnement et sa croissance. Ephésiens 4 - des dons spirituels pour son édification. 1 Co.12/14 - des services (diaconat) pour son administration. - des assemblées, pour l'enseignement de la Parole, l'exercice des ministères, la pratique des dons spirituels, la prière. - des signes pour exprimer la foi : le baptême d'eau, la cène, l'imposition des mains, l'onction d'huile. L'église de Jésus-Christ est parmi les hommes, une maison, un temple, une habitation de Dieu en esprit, pour rendre témoignage de la sagesse et de la grâce divines, ce dont l'apôtre Paul état conscient pour ce qui le concernait : A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ, et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses, afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessein éternel qu’il a mis à exécution par Jésus–Christ notre Seigneur. Ephésiens 3:8-11 Une conception biblique de l'Église L'Église de Jésus-Christ dans son histoire générale, est une maison en construction, dont une partie est sur la terre : l'ensemble des disciples de Christ vivant ici-bas et l'autre partie dans le ciel : ceux qui sont morts dans le Seigneur. C'est ce que j'appelle l'Église universelle de Christ, celle qui apparaîtra lors son avènement. Et puis il y a "les églises" diverses et dispersées dans le monde entier, comme autant de petites constructions, maisons, "chapelles". Je ne parle pas ici d'édifices construits par les hommes, avec des matériaux naturels : pierres, ciment, bois, etc. mais des assemblées locales composées de chrétiens nés de nouveau, de pierres vivantes. Que ce soit pour la construction de son Eglise universelle ou pour établir chacune des assemblées locales, dans une ville ou un village, le Seigneur a donné des instructions précises, afin que le tout soit conforme au modèle divin. "Chaque maison est construite par quelqu’un, et porte la marque de celui qui l'a conçue. mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu." Hébreux 3:4 Nous aimons construire une maison selon nos goûts, mais en ce qui concerne l'église, il faut qu'elle soit construite selon la pensée de Dieu, il ne s'agit pas d'en faire ce qui nous plait. C'est le Seigneur qui est l'architecte et il nous donne les plans, selon lesquels nous devons construire "la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur". Hébreux 11:10 Moïse a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé; mais Christ l’est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions. Hébreux 3.5 L'apôtre Paul dit qu'il a posé le fondement de la construction avec sagesse et il donne un avertissement à ceux qui vont prendre le relais : Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus–Christ. Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révélera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. 1 Corinthiens 3:9-15 Il écrit aux disciples d'Éphèse, une parole qui est valable pour tous les temps : Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus–Christ lui–même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. Il est remarquable que ceux qui ont construit quelque chose avec Dieu, l'ont fait selon la pensée de Dieu, en respectant scrupuleusement ses plans. ( Ex. Noé pour l'arche, Moïse pour le tabernacle et out le service du culte, Salomon pour le temple …) La façon de construire l'église est importante car elle est "le temple de Dieu" dans le lieu de son implantation et cela concerne bien sûr l'église locale. Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux, dit Jésus. Matthieu 18.20 L'apôtre Paul, l'un des principaux artisans de la doctrine de Christ, a été un promoteur, un constructeur d'églises et il en avait une conception générale très précise : Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j’enseigne partout dans toutes les Eglises. 1 Corinthiens 4:17 Ouvriers avec Dieu Dieu est architecte, il conçoit et élabore les plans de ses constructions. Il est aussi constructeur. Il y a des choses qu'il fait lui-même : la création de l'univers. Puis il y d'autres qu'il confie à ses serviteurs. En voici trois exemples : •Noé, qui a construit une arche selon les plans du divin architecte. Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui avait ordonné. Et il sauva sa famille. Genèse 7:5 – Hébreux 11.7 •Moïse qui a construit le tabernacle fidèlement selon le modèle que Dieu lui a montré. Hébreux 8. 5 - Hébreux 3:5 – Ce fut ainsi que Moïse acheva l’ouvrage. Alors la gloire de l’Éternel remplit le tabernacle. Exode 40.33 •Salomon, qui a construit le temple, selon le plan que Dieu avait donné à David, selon le modèle pour tout ce qui entrait dans la construction et le service. 2 Chroniques 28.11 à 20 – 2 Chroniques 4.1 à 21 Le résultat en a été que Noé a été sauvé avec sa famille, la gloire de Dieu a rempli le tabernacle, puis plus tard le temple. (2 Chroniques 5.14) Alors la gloire de l'Éternel remplit la maison. Si nous voulons que la gloire de Dieu, son Esprit, remplisse les églises nous devons construire fidèlement selon le modèle. L'Église est une construction divine confiée par le Père à son Fils, le Seigneur Jésus-Christ, qui dit lui-même : "Je bâtirai mon Eglise" Matthieu 16:18 Dans le livre des Actes, il est écrit que c'est le Seigneur qu ajoutait chaque jour à l'Eglise ceux qui étaient sauvés. Actes 2:47 Jésus, construit son Église avec des ouvriers à qui il confie diverses tâches. Il choisit , appelle et établit lui-même ses ouvriers : apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs. Marc 3:13; Éphésiens 4:11 Et pour être certain que son œuvre s'accomplirait correctement, il a donné le Saint-Esprit, distribuant à chacun en particulier, selon sa propre volonté, des ministères et des dons. Lorsque nous parlons de cette construction, nous pensons à l'Église universelle et éternelle, conçue par Dieu et bâtie par Jésus, pour être une habitation de Dieu, un temple saint, un tabernacle qui n'est pas fait de main d'homme…Un jour la gloire de Dieu sera révélée en elle. Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal. Apocalypse 21.9/11 Cependant les instructions du Seigneur concernent aussi les églises locales : Il y a-t-il un modèle et si oui quel est-il ? Ou ces constructions sont-elle laissées à l'initiative de leurs fondateurs, en fonction des pays, des cultures ou des personnalités ? Au temps des juges, quand il n'y avait pas encore de roi en Israël, chacun faisait ce qui lui semblait bon et l'on en connaît les résultats. Il y a bien longtemps ( 2000 ans) les églises locales étaient certainement très différentes dans leur structure et leur organisation que celles qui existent de nos jours. Nous pouvons en retrouver le modèle, mais pouvons le recréer ? En ce temps là, il y eût premièrement l'église de Jérusalem, qui a compté plusieurs milliers de membres. Elle est née le jour de la Pentecôte sous l'action du Saint-Esprit et elle s'est organisée au fur et à mesure en fonction de la découverte de ses besoins. Le Saint-Esprit, qui remplissait les disciples, les conseillait, les inspirait, leur donnait la sagesse et l'intelligence nécessaire. - Il y eut d'abord les apôtres, qui enseignaient, dirigeaient, administraient - Puis devant certaines carences, des hommes chargés de la gestion administrative et sociale, les premiers diacres. Actes 6 - Enfin, on y trouvera des prophètes et des anciens. Jacques le frère du Seigneur en était un des responsables principaux. Ensuite, depuis Jérusalem et la Judée, l'Église s'est étendue en Galilée, puis en Samarie, et jusqu'à Damas en Syrie. Les églises qui naissaient dans ces contrées étaient les filles de l'église-mère Jérusalem et demeuraient sous son influence, les apôtres visitant ces nouvelles églises. Enfin l'Évangile a fait son entrée parmi les païens et d'autres églises différentes vont naître dans de nombreuses villes sous l'influence helléniste. Antioche, où arrivent des disciples qui vont s'adresser aussi aux grecs, et le Seigneur travaillant avec eux, beaucoup de personnes vont croire et se convertir. Une nouvelle église voit le jour. Actes 11.19/26 De Jérusalem les apôtres y envoient Barnabas. Il reconnaît avec joie la grâce de Dieu, et va chercher Saul de Tarse pour le seconder. A Antioche, une autre forme d'église se développe. Il y avait dans l'église d'Antioche, des prophètes et des docteurs…plus loin il est question de frères, certainement des hommes responsables que l'on peut identifier comme "anciens". Actes 13.1 C'est d'Antioche, que vont partir en mission deux hommes choisis et envoyés par le Saint-Esprit : Paul et Barnabas, qui vont faire pénétrer la Parole de Dieu dans de nombreuses contrées, pays et régions, en fondant des églises qu'ils vont confier à la responsabilité d'anciens, c'est à dire de pasteurs. Actes 14.21/23 On peut dire que les églises nouvelles, du moins celles dont nous parle Luc dans les Actes, vont se développer sous l'influence paulinienne, instaurées dans leur fonctionnement selon l'enseignement et les instructions que l'apôtre donnait dans toutes les églises qu'il fondait et qu'il avait reçu du Seigneur lui-même. Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j’enseigne partout dans toutes les Églises. 1 Corinthiens 4:17 Ce sont les Églises de Syrie, de Macédoine, d'Asie, etc Qu'est-ce que l'influence paulinienne ? Les théologiens qui sont toujours intéressés par l'idée de couper les cheveux en quatre et d'ergoter sur des mots ou des idées, ont donné à l'expression "paulinienne" une signification qui tend à se méfier de tout ce qui viendrait de Paul, comme un concept personnel "une théologie paulinienne". Déjà des accusations circulaient contre Paul et son enseignement et l'apôtre a dû se défendre avec vigueur. C'est au cours de cette défense qu'il écrira aux disciples de Corinthe, de Galatie et d'autres églises, en revendiquant son apostolat et son enseignement comme venant directement du Seigneur Jésus-Christ. Ne suis–je pas libre ? Ne suis–je pas apôtre ? N’ai–je pas vu Jésus notre Seigneur ? N’êtes–vous pas mon œuvre dans le Seigneur ? Si pour d’autres je ne suis pas apôtre, je le suis au moins pour vous ; car vous êtes le sceau de mon apostolat dans le Seigneur. C’est là ma défense contre ceux qui m’accusent. Corinthiens 9:1,2 Galates 1:11/12 Je vous déclare, frères, que l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. Il affirme enseigner "la doctrine du Seigneur" Actes 13.12 - ce qu'il appelle encore "La parole de Christ. Col.3.16 Il écrit encore : Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné. 1 Corinthiens 11:23 Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part du Seigneur Jésus. 1 Thessaloniciens 4:2 Enfin à l'Eglise d'Éphèse il affirme : C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. Éphésiens 3:3 La façon dont l'apôtre Paul organisait les églises était fondée sur les instructions qu'il avait reçues du Seigneur et c'est lui qui révélera dans plusieurs de ses lettres, comment Dieu structure l'Église : Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. 1 Corinthiens 12:28 Il insiste d'une manière tout à fait particulière sur l'importance des dons spirituels pour l'édification de l'église. 1 Cor.12 et 14 – Romains 12 C'est toujours l'apôtre Paul qui précisera les ministères "dons de Christ" et leur importance pour le développement harmonieux de l'église et la croissance des disciples de Christ. Éphésiens 4.11 C'est lors de ses visites dans les églises que lui où ceux qu'il envoie structurent ces églises selon des règles bien définies. Ils firent nommer des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru. Actes 14:23 Paul et Barnabas organisaient les églises selon un modèle inspiré par le Saint-Esprit. Aux anciens qu'ils avaient fait nommer dans chaque église, Paul dira plus tard "qu'ils avaient été établis par le Saint-Esprit". Actes 20.28 C'est donc le Saint-Esprit qui est à l'origine de l'organisation des églises, du moins selon ce que je comprends des Écritures ! Paul a donné à Timothée et Tite des instructions très claires concernant la direction et le gouvernement des églises : des anciens avec des dons particuliers pour diriger, exhorter, enseigner, des diacres et des diaconesses, pour les tâches plus administratives et sociales. Tite 1: 5 – 1 Timothée 3 Paul, qui a reçu du Seigneur ses instructions, écrivait aux chrétiens de Corinthe : Je vous loue de ce que vous vous souvenez de moi à tous égards, et de ce que vous retenez mes instructions telles que je vous les ai données. 1 Corinthiens 11:2 Le Nouveau Testament est particulièrement le guide de la foi de l'Église de Jésus-Christ, pour ce qui est de son fondement, de son organisation et de ses pratiques. Nous devons être fidèles à l'enseignement des Écritures, en particulier à ceux qui concernent la vie de l'Église et des véritables disciples de Jésus-Christ. 2 Tim.1.3 – 2.2 – 2.13 – 3.20 Voici le texte clé de l'inspiration et de l'autorité des Écritures qui doit être appliquer à tous ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ, et donc aux églises : Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises ; dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus–Christ. Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. 2 Timothée 3.14/16. Tout l'enseignement et la vie de l'Église, son organisation et ses pratiques, doivent être basés sur les écrits des apôtres et des prophètes de Christ… Les apôtres se sont efforcés d'établir les églises, leur composition et leur organisation, sur des bases bien précises : le fondement des Ecritures, avec des ministères, des dons, une doctrine : la doctrine de Christ. Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus–Christ lui–même étant la pierre angulaire. Ephésiens 2:20 Lorsque nous parlons des églises fondées à partir des convertis des nations, nous démarrons avec l'église d'Antioche… "Il y avait dans l’Église d’Antioche des prophètes et des docteurs et des frères…" Actes 13:1 Je crains qu'aujourd'hui, beaucoup d'églises ne fonctionnent plus vraiment selon le modèle de celles qui ont été établies par les apôtres de Christ et qu'il soit difficile pour un grand nombre de revenir en arrière ! Aujourd'hui, le fonctionnement des églises est sur le mode clérical. Beaucoup ont conservé le système "du clergé" classe à part des simples fidèles ! La plupart des églises sont dirigées par un pasteur, "homme orchestre", par lequel tout doit passer. Un pasteur, un prédicateur, un docteur, un évangéliste, un prophète ou un apôtre, ne devrait pas s'occuper des questions administratives, mais se consacrer à la prière et au ministère de la Parole, tandis que l'administration est confiée à des hommes dont ce sera le ministère. Actes 6 Selon les enseignements du Nouveau Testament, les églises doivent bénéficier de tous les ministères donnés par le Seigneur, pour une saine organisation. On devrait trouver en leur sein : des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs (anciens) et docteurs, des diacres et diaconesses, et ceux qui exercent les dons spirituels. Un conseil d'églises devrait être composé de ces divers ministères, exercés par des personnes remplies du Saint-Esprit et pas uniquement choisies en fonction de leurs compétences naturelles. A Jérusalem, les apôtres avaient exigé que les diacres soient remplis du Saint-Esprit. On devrait pratiquer régulièrement : - le baptême d'eau par immersion, afin d'y ajouter ceux qui sont sauvés. Actes 2.41 et 47 - le repas du Seigneur, la Sainte Cène, Actes 2.42, 1 Corinthiens 11.23 - l'onction d'huile aux chrétiens malades. Jacques 5.14 - l'imposition des mains aux malades. Marc 16.18 . à ceux qui demandent le baptême du Saint-Esprit. Actes 8.17 et 19.6, . aux personnes qui sont établies dans le ministère Actes 6.6, 13.3, 14.23, 1 Timothée 4.14. Nous devons être fidèles aux instructions et à l'enseignement du Seigneur Jésus-Christ, le chef de l'Église, donnés par ses apôtres et ses prophètes, concernant non seulement notre manière de vivre, la foi, la morale, la piété, mais aussi l'organisation des églises, selon tout ce qui est enseigné par le Seigneur, pour la construction et l'édification de la maison de Dieu. 1 Timothée 3.14/15 Je t’écris ces choses, avec l’espérance d’aller bientôt vers toi, mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité. Choisir son église Au fait, avons-nous le choix ? La question m'a été posée à plusieurs reprises et tout dernièrement sur "pasteurweb". Aussi, m'appuyant sur les Écritures et sur mon expérience pastorale de cinquante ans de ministère, je vais m'efforcer d'y répondre en toute humilité, sans préjugé à l'égard de frères et sœurs en Christ, qui n'ont pas les mêmes conceptions de la vie et des manifestations de l'Esprit Saint. Au commencement, c'est à dire à la naissance de l'Église de Christ, la question du choix d'une église ne se posait pas. Il n'existait qu'une seule église, composée des disciples qui se convertissaient à la prédication de l'Évangile. Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés. Actes 2. 41/47 A Césarée, Antioche et dans toutes les villes dans lesquelles les apôtres ou des disciples ont annoncé l'Évangile, des églises sont nées et se sont développées, sous l'action du Saint-Esprit. Au début tous les disciples étaient unis et appartenaient à la même assemblée. Cette situation idéale s'est dégradée très tôt et l'on voit apparaître, à la lecture des Actes des apôtres, et dans les épîtres, le début des controverses, des enseignements différents, des divisions, contre lesquelles les auteurs des épîtres réagissent et mettent les chrétiens en garde. Un cas typique est celui de l'église de Corinthe. 1 Corinthiens 1.10/12 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d’Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ! Paul, Pierre et Apollos, prêchaient le même Évangile, mais ils avaient des personnalités différentes que les Corinthiens percevaient comme une rivalité ou peut-être des doctrines opposées. Certainement, ni Paul, ni Pierre, ni Apollos, n'ont cherché à créer des groupes différents, mais parce que les disciples de Corinthe étaient charnels, ils ont vu dans leurs différences une occasion de disputes et de divisions... C'est hélas, souvent à partir de telles situations que naissent les divisions et se forment d'autres groupes ou assemblées, c'est à dire églises. Le christianisme (appelons ainsi l'ensemble de ceux qui se disent chrétiens, quoique pas toujours disciples de Christ, dans la réalité de leur foi et de leur façon de vivre), donc le christianisme s'est trouvé très tôt et sans discontinué, confronté à ces divisions et naissances d'églises et parfois même d'ensemble d'églises séparées à cause de leurs doctrines et de leurs pratiques. Au cours des premiers siècles de notre ère, les rivalités concernant la suprématie de l'autorité, s'est vite affichée entre l'évêque de Rome et celui de Constantinople, d'où l'émergence du catholicisme romain et de l'église orthodoxe de Constantinople. Dans la suite, il y eut des disciples de Christ, qui voulaient revenir aux pratiques simples et pures du Nouveau Testament et qui durent fuir les persécutions de l'Église officielle. Quoique intéressant, il serait trop long ici de relater l'histoire de l'Église à travers les siècles. Il existe de très bons livres traitant ce sujet. Aujourd'hui, ce qui nous intéresse particulièrement, c'est d'agir au mieux, devant la multitude d'églises chrétiennes. Si nous naissons dans une église multitudiniste (dans lesquelles on devient chrétien par le baptême d'enfant) : catholique, orthodoxe, anglicane ou réformée, nous avons été baptisés enfants, selon la tradition et la décision de nos parents. Ne nous sentant pas engagés personnellement, nous continuons souvent machinalement à appartenir à ces églises, dans lesquelles il est vrai, il est donné à chacun personnellement de confirmer sa foi, vers l'âge de 14 ans. Beaucoup d'autres personnes, suite à une expérience spirituelle personnelle, sont alors placés devant un choix, pas toujours facile, à cause de l'environnement familial ou social ou encore d'un manque de connaissance des enseignements de l'Évangile. D'autres enfin naissent spirituellement (de nouveau) dans une église évangélique, baptiste, pentecôtiste, apostolique, indépendante, charismatique ou non, parce que c'est l'endroit où ils ont entendu l'évangile et où ils se sont convertis, un peu comme un enfant vient au monde dans une famille qu'il ne choisit pas ! La différence, importante, c'est que nous sommes adultes lorsque nous naissons spirituellement dans l'église, donc à même d'en apprécier les qualités et les défauts, qui il faut le dire, ne se distinguent pas dès le début. Aucune église n'est parfaite, car toutes les églises sont composées de personnes imparfaites, sauvées certes par la grâce du Seigneur, mais en chemin vers la perfection, qu'aucun n'a encore atteint. Certaines églises dites chrétiennes ont des pratiques absolument contraires à la Parole de Dieu, que nous ne pouvons pas accepter, lorsqu'il s'agit de la piété des images, des prières adressées à d'autres qu'au Seigneur, de personnages auxquels on attribue des pouvoirs miraculeux après leur mort, la protection d'objets de piété, etc... Le Saint-Esprit et les Écritures nous éclairent et nous mettent en garde contre toutes ces choses. Une bonne église c'est celle dans laquelle on annonce l'évangile sans restriction, toute la doctrine de Christ et non seulement quelques éléments que l'on qualifie d'essentiels en négligeant ce qui serait moins importants. Voici les éléments qui déterminent la qualité de l'église que nous seront amenés à choisir : •le salut par grâce, au moyen de la foi en Jésus-Christ. Éphésiens 2.8 •la repentance sincère et profonde avec les fruits qui en témoignent. Matthieu 3.4/8 la conversion réelle, confessée par le baptême d'eau par immersion. Marc 16.16 •la recherche de la sanctification, une vie sainte, agréable à Dieu, sans compromis. Une église qui tolère le péché chez les membres qui la composent, n'est pas digne d'être appelée "une église du Seigneur Jésus-Christ". • le baptême du Saint-Esprit. (lire l'étude sur le sujet : Le baptême du Saint-Esprit ) •la pratique des dons spirituels, selon 1 Corinthiens 12 et 14 •les ministères dans l'église, selon Ephésiens 4 •les anciens et les diacres pour la direction et les services divers... •l'annonce du retour de Christ et de la résurrection de ceux qui sont sauvés. • la résurrection finale de tous les êtres humains, pour le jugement dernier, selon les Écritures. •la création de nouveaux cieux et d'une nouvelle terre où la justice habitera, comme le déclare la Parole de Dieu Bref, une bonne église, c'est une église dans laquelle on enseigne et pratique pleinement les instructions du Seigneur Jésus et de ses disciples. Une bonne église, c'est une église qui progresse dans la vie de l'Esprit sous toutes ses formes, le fruit et les dons. Le prophète Ézéchiel a vécu une expérience merveilleuse, dont nous lisons le récit dans le chapitre 47. Il s'agit de progresser dans le fleuve qui sort de la maison de Dieu, jusqu'à la plénitude. Sans préjugé, nous pouvons classer les églises chrétiennes dans les différentes situations où s'est trouvé le prophète, le fleuve sortant du sanctuaire étant le fleuve de la vie éternelle que Dieu accorde à tous ceux qui, de tout leur cœur, croient au Seigneur Jésus. N'oublions pas que le salut n'est pas le produit de nos progrès spirituels : Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. Éphésiens 2.8/ 10 Mais trop de chrétiens et d'églises se contentent de ce qu'ils considèrent comme essentiel : le salut et la vie éternelle, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance, ce qui est élémentaire pour un véritable disciple de Christ. Actes 26:20. Cependant le texte d'Ézéchiel nous instruit sur une progression dans la vie de l'Esprit de Dieu, que ce soit le fruit ou les dons, ne séparons jamais l'un des autres. Il existe une plénitude de l'Esprit de Dieu à laquelle nous sommes appelés. A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Éphésiens 3.14/19 Le Seigneur nous appelle à être remplis du Saint-Esprit. Éphésiens 5.18 Nous voyons, en lisant le Nouveau Testament, que Dieu a promis et donné à l'Église de Jésus-Christ, un revêtement de puissance par le Saint-Esprit, sans lequel les disciples de Christ se figent dans une pratique religieuse conformiste et routinière. Les ministères de Christ et les dons du Saint-Esprit sont accordés à l'Église pour son édification et une bonne église ne les néglige pas. Comme je le dis plus haut, il n'y pas d'église parfaite, nous mêmes ne l'étant pas. Il nous faudra donc prendre conscience des nombreuses exhortations des Écritures, concernant le pardon réciproque, la patience, le support mutuelle, l'humilité, l'amour fraternel, etc... Toutes ces choses font partie de la vie d'un enfant de Dieu, disciple du Seigneur Jésus-Christ, qui apprend à observer tout ce que le Seigneur a prescrit. Matthieu 28.18/20 Enfin, les églises ont des personnalités différentes, dues pour la plupart à celles de leurs fondateurs. Les sept églises de l'Apocalypse, chapitres 2 et 3, ont chacune leurs particularités, tout en étant assez voisines sur le plan géographique. Mais malgré les reproches que le Seigneur leur adresse, elles sont toutes ses églises. Ce n'est pas parce que Dieu nous aime, qu'Il approuve tout ce que nous faisons ! Aujourd'hui, nous sommes souvent placés devant un choix difficile en raison de plusieurs facteurs : entre autre notre lieu d'habitation, mais surtout notre expérience spirituelle. Dans la pratique, si nous habitons une grande ville, il s'y trouve certainement des églises de différentes dénominations. Notre choix va dépendre de notre sensibilité spirituelle et de notre désir de progression dans le fleuve de l'Esprit de Dieu. Si nous habitons une petite ville ou il n'existe qu'une seule église évangélique, et si la distance est trop importante pour une autre solution, il faudra être assez humble pour accepter les frères et sœurs qui n'ont peut-être pas les mêmes conceptions que nous, concernant les charismes en particulier. Nous serons peut-être amenés, conduits par le Saint-Esprit, à former une église, dans laquelle notre vision spirituelle pourra pleinement s'exprimer. Si nous demeurons dans un village isolé ou trop loin de l'église évangélique la plus proche, nous devrons alors établir une église de maison et solliciter le plus souvent possible la visite de divers ministères. Le choix d'une église demande beaucoup de sagesse, de patience, de charité, d'humilité et surtout la prière dans la sensibilité au Saint-Esprit qui nous conduira dans les voies du Seigneur. Si telle est votre situation, cher frère ou sœur, que le Seigneur vous aide et vous dirige dans toute sa volonté, pour votre édification et votre bonheur d'enfant de Dieu, ainsi que pour la gloire de son Nom et l'avancement de son royaume. Si certains passages de ce qui précède vous ont heurtés, pardonnez-moi. Il n'y a dans ce texte aucune intention de juger ou de blesser, mais seulement le désir d'aider ceux qui sont devant un choix. Vivre dans la maison de Dieu Dieu, nous aime, Il vous aime, mais Il ne nous approuve pas toujours. Lorsque notre conduite lui déplait, il nous le dit. Il y a des choses écrites dans la Bible, sa Parole, pour notre salut, notre instruction, notre consolation, une vie de communion réelle avec notre Père céleste et notre Seigneur Jésus-Christ, par le Saint-Esprit. Lecture 1 Timothée 3.14/15 Je t’écris ces choses, avec l’espérance d’aller bientôt vers toi, mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité. J'ai utilisé ce passage pour la prédication à un culte d'une église africaine francophone à Londres, lors de notre visite aux frères et sœurs. Chaque église a ses besoins et nous étions là pour y répondre par un message approprié, comme nous l'avions demandé au Seigneur. Après le culte, les anciens de l'église se sont réunis pour régler un problème que la prédication avait particulièrement souligné. Soyons attentifs à la Parole de Dieu et empressons nous d'appliquer ce qu'elle nous enseigne, selon ce qu'écrit l'apôtre Jacques 1.22/25 : Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. Lorsque l'apôtre Paul écrit la première épître à Timothée, ce dernier dirige l'Église d'Éphèse dont Paul lui a confié la charge. Dans sa lettre, l'apôtre lui donne des instructions sur la façon dont on doit se conduire dans l'église, la maison de Dieu, pour son organisation avec des anciens et des diacres, ainsi que pour la conduite des disciples : hommes et femmes, personnes âgées, jeunes, etc. Nous retrouvons dans sa seconde à Timothée, le même souci de préserver l'église des fausses doctrines, des fables, des discussions sans fin sur les mots, les généalogies, la loi et autres vains discours. Paul met l'accent sur la fidélité à l'Écriture, Parole écrite inspirée de Dieu et insiste sur l'autorité de cette Parole pour amener les disciples à croître sainement dans la foi. Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises; dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ. Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. 2 Timothée 3.15/16 Il souligne aussi l'importance d'une fidèle transmission de l' enseignement fondé sur cette Parole inspirée, : "ce qui est écrit" : Retiens dans la foi et dans la charité qui est en Jésus-Christ le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi. Garde le bon dépôt, par le Saint-Esprit qui habite en nous. 2 Timothée 1.13/14 ... Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. 2 Timothée 2.2 Le Seigneur Jésus-Christ a donné à son Église, par ses apôtres, des choses qui ont été écrites pour notre instruction, afin que nous sachions comment il faut se conduire dans sa maison, qui est l'Église du Dieu vivant. Et sa maison c'est nous. Hébreux 3.6 Vous êtes la maison de Dieu Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. Éphésiens 2.19/22 Retenons la raison pour laquelle nous entrons dans la construction de l'édifice divin : - pour être un temple saint dans le Seigneur - pour être une habitation de Dieu en Esprit Le Seigneur par son Esprit veut habiter dans une maison sainte et spirituelle. Or L'Église du Dieu vivant est une maison spirituelle, formée d'éléments spirituels, des hommes et des femmes nés de Dieu, par l'Esprit de Dieu, en Jésus-Christ et elle est appelée à être sainte. Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l’envie, et toute médisance, désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon. Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. 1 Pierre 2.1/5 Le savons nous ? En sommes nous conscients ? Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? 1 Corinthiens 3:16 Or le temple de Dieu est saint, c'est ce qui fait sa particularité principale ... Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 1 Corinthiens 3:17 La maison de Dieu, c'est l'Église du Dieu vivant, c'est une grande maison, dans laquelle il y a des vases, des ustensiles, nombreux et variés, servant à différents usages. Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil. Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne oeuvre. 2 Timothée 2.20/21 Il y a une chose essentielle dans cet enseignement, c'est la sainteté de la maison et la pureté des vases : - Un temple saint dans le Seigneur. Éphésiens 2:21 - des vases qui se conservent purs. 2 Timothée 2:21 Il est inconcevable que la maison de Dieu soit souillée et que ceux qui y demeurent soient impurs. Autrefois, le tabernacle ou le temple, ceux qui y servaient, les sacrificateurs et les lévites, ainsi que les ustensiles qui étaient utilisés, devaient être purs. Le roi Ezéchias l'ordonna à ceux qui remplissaient dans e temple les fonctions sacrées : Il leur dit: Écoutez-moi, Lévites! Maintenant sanctifiez-vous, sanctifiez la maison de l’Eternel, le Dieu de vos pères, et mettez ce qui est impur hors du sanctuaire. 2 Chroniques 29:5 Le prophète Esaïe le leur rappela : Purifiez-vous, vous qui portez les vases de l’Eternel! Esaïe 52:11 Nous ne devons pas croire qu'aujourd'hui plus qu'autrefois, le temple spirituel de Dieu, l'Église du Seigneur Jésus-Christ, c'est à dire ceux qui sont rachetés par son sang, puisse faire l'économie de la sanctification, car il est écrit : Ayant donc de telles promesses, bien–aimés, purifions–nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 7:1 ¶ L'apôtre Paul allait jusqu'à l'extrême dans certains cas d'impudicité : On entend dire généralement qu’il y a parmi vous de l’impudicité, et une impudicité telle qu’elle ne se rencontre pas même chez les païens; c’est au point que l’un de vous a la femme de son père. Et vous êtes enflés d’orgueil! Et vous n’avez pas été plutôt dans l’affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous! Pour moi, absent de corps, mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé, comme si j’étais présent, celui qui a commis un tel acte. Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte? Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. 1 Corinthiens 5.1/8 Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger? Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous. 1 Corinthiens 5.12/13 Il y a des péchés qui sont hors du corps, qui restent au niveau du cœur et des pensées cela ne veut pas dire qu'ils soient moins graves : Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. Matthieu 5:28 D'autres péchés touchent directement notre corps : Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6.18/20 Notre corps est le temple du Saint-Esprit et l'Église est le temple du Dieu vivant ... Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant. Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 6.14 à 7.1 L'apôtre Jude écrit : Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle. Reprenez les uns, ceux qui contestent; sauvez-en d’autres en les arrachant du feu; et pour d’autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair. Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen! (versets 20 à 25) Il y a plusieurs raisons pour la sainteté et la pureté de la maison de Dieu : la présence de l'Esprit du Dieu vivant et saint Nous devons prendre garde d'attrister par une mauvaise conduite, par l'impureté, par des paroles, des comportements et des sentiments mauvais, comme il est écrit : N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Éphésiens 4:30 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? 1 Corinthiens 6:19 ... ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. 1 Jean 1.3/4 Il y a une véritable joie dans la communion avec notre Père céleste et avec Jésus, notre Sauveur, que communique le Saint-Esprit et il est clair que si nous ne recherchons pas la sanctification, cette joie est non seulement ternie , mais absente. C'est une des raisons pour laquelle des enfants de Dieu n'ont pas une vie spirituelle épanouie et véritablement heureuse. le service de Dieu dans le sanctuaire. Comme les sacrificateurs et les lévites de l'Ancienne Alliance, nous sommes au service du Seigneur dans l'Église, nous sommes les vases de l'Eternel, c'est à dire les ustensiles de la maison de Dieu, ceux que le Saint-Esprit veux remplir et utiliser pour la gloire du Seigneur. Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. 2 Timothée 2:21 L'Église est "une maison témoin" dans le monde : la colonne et l’appui de la vérité. C'est la façon dont nous nous conduisons dans le monde qui est le témoignage le plus efficace, selon que le dit Jésus et après lui son apôtre : Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Matthieu 5:16 Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour ou il les visitera. 1 Pierre 2:12 Nous ne sommes pas sans instructions, car Dieu a fait que les choses qui concernent notre manière de vivre soient écrites. Lorsque l'apôtre Paul écrit à Timothée, qui concernent à la fois les églises et les membres de ces églises, afin que chacun sache comment se conduire dans la maison de Dieu : En exposant ces choses aux frères, tu seras un bon ministre de Jésus Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie. 1 Timothée 4:6 Déclare ces choses, et enseigne-les. 1 Timothée 4:11 Bien sûr ce ne sont pas des choses qui sont agréables à entendre pour les gens charnels : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2 Timothée 4:3 Cependant, la pratique des choses écrites pour notre manière de vivre, est indispensable, bon et utile. Cette parole est certaine, et je veux que tu affirmes ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s’appliquent à pratiquer de bonnes oeuvres. Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. Tite 3:8 C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles. Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté. Hébreux 2:1/4 Si nous sommes convaincus, par la Parole de Dieu et par le Saint-Esprit, repentons nous sincèrement de nos péchés et prenons de bonnes résolutions, en demandant au Seigneur de nous aider à tenir ferme jusqu'au bout, selon sa promesse : Il vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur. 1 Corinthiens 1.8/9 Le Seigneur est fidèle, il vous affermira et vous préservera du malin. 2 Thessaloniciens 3:3 Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 1 Pierre 5:10 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera. 1 Thessaloniciens 5.23/4 Prions Aimer l'Eglise Avec ce chapitre, vous découvrirez un texte que vous apprécierez de différentes façons, selon que vous êtes isolés, loin d'une assemblée, ou troublés à cause de relations difficiles avec une église, ou encore découragés par toutes vos tentatives de vous réunir avec des frères et sœurs en Christ. Il se peut enfin, que vous viviez votre vie d'église sans difficulté. Mais il y a une réalité indiscutable : Christ a aimé l'Eglise L’Église ou plutôt les églises ont toujours fait l’objet de beaucoup de critiques, de contestations et hélas de rejet. Ceci est dû, je pense au fait qu’ici bas nous n’arrivons pas à la perfection, tout en essayant de l’atteindre. Un autre raison est que les églises aujourd’hui ne ressemblent pas au modèle du Nouveau Testament, dans leur structure, leur administration et même leur composition. Enfin, une dernière raison c’est leur éparpillement dans de nombreuses dénominations, allant de l’église autonome et indépendante, jusqu’à l’appartenance à des fédérations et mouvements très hiérarchisés, en passant bien sûr par toutes les formes d’unions d’églises. Sur la terre, l'Église en général et les églises en particulier possèdent les caractéristiques des personnes qui les composent, qu'elles aient des centaines de membres ou seulement deux ou trois, nous n'échapperons pas à cette évidence : les églises sont imparfaites parce que ceux qui les composent son imparfaits. Ceci ne veut pas dire que nous devons nous contenter de cette situation et ne rien dire, ni ne rien faire pour améliorer les choses. Au contraire nous devons progresser vers la perfection et tout mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs que le Seigneur lui-même a fixé à SON ÉGLISE. Éphésiens 4.11/16 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. J’ai déjà, lors d’études précédentes, beaucoup parlé de l’église, maison de Dieu. Maintenant, j’aimerais amener les uns et les autres à considérer la nécessité et notre besoin d’églises, c’est à dire : d’assemblées "hors de" ou à part (sanctifiées) comme le précise le mot grec d’origine "ecclésia" Je l'ai déjà dit, le Seigneur ne nous a pas sauvés pour nous laisser isolés dans le monde. Il ajoute à l'Église ceux qui sont sauvés, et pas seulement à l'Église universelle, mais aussi aux églises locales. Dès le commencement il en a été ainsi. Les nouveaux disciples de Christ, se rassemblaient et formaient des assemblées, des églises, dont le caractère et la nature se distinguaient des habitudes des incroyants. C'était des ecclésia, "assemblées hors de", à part, sanctifiées pour Dieu, vivant leur foi au milieu d'un monde hostile et ennemi de Dieu, par sa mentalité et ses œuvres. Et ceci, à tel point qu'à Antioche, on appela ces disciples réunis en assemblées "les chrétiens", peut-être comme un sobriquet, les ridiculisant, mais aussi je pense parce que leur comportement de piété et de séparation des péchés communs dans le monde, faisait la différence et apparaissait comme une condamnation pour ceux qui continuaient de vivre en pratiquant le mal. Le Seigneur a voulu, dès le commencement, que ceux qu croyaient en LUI, se réunissent et il leur promet sa présence. Matthieu 18.19/20 Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. Il en a été ainsi dès le début, à Jérusalem et par la suite : Ceux qui acceptaient la Parole de Dieu, se repentaient et se faisaient baptiser. Ils devenaient des disciples du Seigneur, selon les paroles mêmes de Jésus : Allez chez tous les peuples pour que les gens deviennent mes disciples. Baptisez-les au nom du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Apprenez-leur à obéir à tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28.19/20 Et puis ils "persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières." Actes 2.42 Il est important de comprendre l'utilité pour les disciples du Seigneur (je préfère le terme disciples à celui de chrétiens qui ne veut plus dire grand chose) de ces quatre éléments : •l'enseignement de la Parole de Dieu, •la communion fraternelle, •la participation à la cène, le repas du Seigneur, •les réunions de prières. D'où vient qu'aujourd'hui beaucoup se détournent des églises ? Ne serait-ce pas parce que au lieu d'y trouver une bonne nourriture Une bonne nourriture (Bethléem : la maison du pain.) A ce propos, sans être excessivement pessimistes, écoutons le prophète Joël 1.16 La nourriture n’est-elle pas enlevée sous nos yeux? La joie et l’allégresse n’ont-elles pas disparu de la maison de notre Dieu? Les semences ont séché sous les mottes; Les greniers sont vides, Les magasins sont en ruines, Car il n’y a point de blé. la guérison (Bethesda : maison de miséricorde…), l'amour réciproque, ils y ont été au contraire très blessés, selon ce que dit le prophète : Et si quelqu’un lui demande: "Ces blessures sur ta poitrine, qu’est-ce que¬c’est ?" il répondra: "J’ai été blessé dans la maison de mes amis." Zacharie 13:6 Normalement, celui qui devrait diriger par priorité dans les églises, c'est le Saint-Esprit, "le Consolateur", celui qui conseille, qui relève, qui guérit, qui console, qui assiste et qui fait tellement de choses encore. C'est certainement parce que des hommes prennent la place du Saint-Esprit, que certaines églises aujourd'hui, ne sont plus la maison du pain, la maison de miséricorde, la maison de la communion, la maison de prière, la maison de Dieu Mais heureusement, il existe encore de nombreuses assemblées où l'on permet à l'Esprit de Dieu de remplir pleinement son ministère. Elles ne sont pas parfaites et ceux qui les dirigent ne le sont pas non plus. C'est pour cela qu'il nous faut aussi être miséricordieux envers nos frères et nos sœurs qui sont des êtres humains de la même nature que nous. Je suis toujours triste, lorsque je vois des enfants de Dieu vivant leur vie de disciples de Jésus-Christ à l'extérieur des églises. Christ a aimé l’Église. Il a donné sa vie pour elle, afin qu’elle soit sainte: il l’a rendue pure par l’eau et par la Parole. Il a voulu que l’Église se présente devant lui pleine de gloire, sans tache, sans ride, sans aucun défaut. Il a voulu qu’elle soit sainte et sans reproche. Éphésiens 5.25/27 Le Seigneur Jésus Christ est plus conscient que nous des besoins de ses églises et ce n'est pas parce qu'ils les aiment qu'il les approuve toujours et ne les blâme pas. Souvenez vous des lettres aux églises de l'Apocalypse : ce que j'ai contre toi…Repens-toi donc…etc. Apoc.2 et 3 J'ai découvert ou redécouvert, il y a quelques temps, que ce n'est pas parce que nous aimons quelqu'un que nous devons toujours l'excuser et ce n'est pas parce que nous ne l'approuvons pas et le reprenons que nous ne l'aimons pas. Mais lorsque nous aimons, la désapprobation et la répréhension s'enveloppent d'un esprit de paix, de douceur et de miséricorde. J'écoutais un dimanche matin dans une église parisienne, un prédicateur qui a commencé son message par 1 Corinthiens 13 et qui l'a construit autour d'Éphésiens 6.10 à 19 Alors j'ai réalisé que si nous devons nous revêtir d'amour pour nos frères et sœurs, malgré leurs imperfections, nous devons être d'une énergie implacable contre nos véritables ennemis : les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants dans les lieux célestes. (Éphésiens 6.12) Nous n'avons pas à lutter contre des personnes humaines, à faire la guerre à ceux qui comme nous sont des êtres faibles et perfectibles, mais nous avons a faire la guerre à l'armée de Satan. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. J'ai alors trouvé que ces deux passages, qui apparemment n'étaient pas forcément liés, se complétaient au contraire très bien. Le frère qui prêchait n'était pas un pasteur selon les critères habituels. C'était un homme en retraite qui était parmi les responsables d'une autre église de la région parisienne. Hé bien ! chers amis, j'étais heureux d'être ce jour là dans une église du Seigneur qui m'a exhorté par son serviteur. Le dimanche précédent, nous nous sommes trouvés avec mon épouse, dans une église tzigane. C'était un jeune prédicateur qui annonçait la Parole de Dieu. Il était rempli du Saint-Esprit et sa prédication nous a profondément touchés. Il parlait de l'homme Néhémie, qui a entraîné son peuple à reconstruire les murailles de Jérusalem, malgré l'opposition des ennemis. Oui nous avons besoin des églises et parmi elles d'hommes de Dieu, qui apportent le message de Dieu par le Saint-Esprit. Nous avons besoins de frères et de sœurs qui s'efforcent de reconstruire les murailles des églises, réparant les brèches et restaurant les portes. Bien sûr, vous avez compris que je ne parle pas ici de "l'église institution", avec ses locaux, sa liturgie, ses fonctions établies; mais des assemblées grandes ou petites, qui se forment au nom du Seigneur et dans lesquelles les ministères et les dons du Seigneur opèrent sous la direction du Saint-Esprit. Une église commence avec "deux ou trois qui se rassemblent au nom du Seigneur, dans un local loué ou acheté à cet effet ou dans une maison", elle peut demeurer petite ou croître en quantité, selon la pensée de Dieu et l'accès qu'elle trouve auprès des personnes qui l'environnent." Quelques soient leur taille, leur richesse ou leur pauvreté, leur nationalité ou leur appartenance à une dénomination, les églises du Seigneur ressemblent à celles dont il est question en Apocalypse 2 et 3. Elles doivent accepter les blâmes, les exhortations de l'Esprit qui leur parle, afin d'être dans le monde ces chandeliers qui brillent, pour le témoignage à rendre au Chef de l'Église, notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. S'il vous plait, aimez l'Église, priez pour les églises et pour ceux que le Seigneur suscite en leur sein pour enseigner sa Parole et paître son troupeau. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile…et que j’en parle avec assurance comme je dois en parler. Éphésiens 6.13/19 La sanctification de l'Eglise …Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. Éphésiens 5.25 Le Nouveau Testament, révèle dans la personne du Seigneur Jésus-Christ, le dessein de Dieu, annoncé par les prophètes de l'Ancienne Alliance, de sauver et d'amener à la perfection un peuple pour son Fils : l'Église, l'épouse de l'Agneau. Nous comprenons que cette épouse doit être amenée à la perfection, telle que l'apôtre Jean nous la présente en Apocalypse 21. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. 21:2-4 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal. 21:9-11 L'apôtre Jean a vu l'Église, telle qu'elle sera, lorsque Dieu l'aura revêtue de sa gloire. Aujourd'hui, depuis sa création, jusqu'au moment de son enlèvement, l'Église de Christ est en construction, jusqu'à ce qu'elle soit parvenue à la perfection. La sanctification de l'Église consiste à conduire les disciples de Christ, ceux qu'il a rachetés par son sang, vers la sainteté. Lorsque je parle de sainteté, il s'agit de celle de Dieu. Le Seigneur accomplit cette œuvre par son Esprit et par sa Parole. Pour mener à bien cette tache, Il établit ses serviteurs, auxquels il donne des ministères et qu'il oint du Saint-Esprit, pour édifier son Église. Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ Éphésiens 4:11,12 Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu, 2 Corinthiens 1:21 Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle. 1 Corinthiens 4:1,2 Parmi les ministères de Christ, il y en a un qui est particulièrement adapté à la sanctification des églises, c'est celui de pasteur ou berger ou encore ancien. Voir "Le ministère pastoral" Le travail spirituel des bergers qui conduisent les troupeaux, c'est à dire les églises locales, consiste à enseigner, instruire, exhorter, reprendre, par les Écritures, afin de conduire les disciples de Christ vers la sainteté. Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice 2 Timothée 3:16 La mission des pasteurs que le Seigneur établit sur ses églises, c'est de paître le troupeau de Dieu, de veiller sur ceux dont ils ont la charge, selon qu'il est écrit : Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang. Actes 20:28 Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée: Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu; non pour un gain sordide, mais avec dévouement; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. 1Pierre 5:1-3 Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. Hébreux 13:17 En traitant ce sujet, je m'adresse à tous les membres du corps de Christ, mais aussi particulièrement aux pasteurs, aux anciens, aux conducteurs spirituels, que le Saint-Esprit a établis. Car le Saint-Esprit "habite l'Église sur la terre", l'assistant et l'enseignant, afin de la conduire dans toute la vérité. Une évidence ressort de la Bible : Dieu est saint, Christ est saint, le Saint-Esprit est saint, donc nous sommes appelés à être saints dans toute notre conduite. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, 1 Pierre 1:15 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, 1 Pierre 2:9 Ceci est vrai pour chaque enfant de Dieu, individuellement, mais aussi pour chaque église locale et enfin pour tout le corps de Christ : l'Église dans son ensemble. Pour ce qui est de "Son Église", Christ en prend soin et veille lui-même à la sanctifier. En ce qui concerne "les églises", Le Seigneur attend de ceux qu'il établit sur elles, comme bergers, qu'ils soient fidèles. 1 Corinthiens 4:1,2 Le Seigneur à donné des moyens pour la sanctification de ses assemblées : l'enseignement, l'instruction, la répréhension, la discipline. Ce sont autant de choses qui doivent être pratiquées avec douceur, miséricorde, patience, détermination et fermeté. Nous comprenons qu'il faut pour cela beaucoup de sagesse, la sagesse d'en haut. Vous trouverez dans une autre étude : La répréhension, des enseignements complémentaires à la sanctification de l'église. Il y a deux écueils que nous devons éviter : l'intransigeance brutale et le laxisme sentimental. Les deux sont d'origine charnelle. La difficulté c'est de concilier la fermeté concernant les exigences divines pour la sainteté, avec la douceur, la patience, la miséricorde, la compassion, l'amour, de Dieu. Nous avons besoin de l'assistance du Saint-Esprit, afin d'être spirituels, (selon Galates 6:1) Fermes et exigeants, doux et patients, miséricordieux et bons. Je rappelle ce que j'écris tout au long de ce dossier sur l'Eglise de Jésus-Christ et forcément vous retrouvez souvent les mêmes passages bibliques. - L'Église dans son ensemble est le tabernacle de Dieu, son Temple. - Chaque enfant de Dieu est un temple du Saint-Esprit - Chaque église locale est une maison dans laquelle le Seigneur est présent. Nous devons comprendre notre responsabilité, vis à vis de Dieu et des hommes, et en particulier la nécessité d'églises sanctifiées et purifiées, car le lieu où Dieu habite est "Un temple saint". Éphésiens 2:21 Si nous voulons qu'Il y travaille, il doit être conservé saint. "Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant." 2 Corinthiens 6:14 "Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu". 7:1 "C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaîtra". 1 Pierre 1:13 La sanctification est donc une œuvre à maintenir, dans les assemblées locales. Je vous ai parlé de notre sanctification personnelle, ici je vous entretiens de la sanctification de l'église locale, en tant qu'assemblée de Dieu, église de Christ, dans une ville, un quartier ou un village, qu'elle se tienne dans un local aménagé en lieu de prière et de culte ou dans une maison. N'oublions pas que chaque église locale est un chandelier que le Seigneur place dans chaque ville, quartier, village, où elle naît et se développe. Or un chandelier doit éclairer d'une lumière pure et vive. C'est ce que sera une église qui se sanctifie. La sanctification des églises est confiée en particulier à ceux qui ont la responsabilité de les conduire : des conducteurs, des bergers, établis par le Saint-Esprit ou du moins cela devrait être ainsi. La volonté du Seigneur des églises c'est que chacune soit gouvernée, dirigée, conduite. Gouverner l'église. Quelques synonymes peuvent nous aider à comprendre le sens de cette fonction : diriger, juger, conduire, présider, sont autant d'expression que l'on trouve dans les Écritures, pour qualifier ceux qui assument cette responsabilité. Déjà nous comprenons qu'il s'agit de personnes qui devront faire preuve d'autorité. Or a une époque où l'autorité est de plus en plus contestée, même dans les églises, le problème du gouvernement de ces dernières devient aigu. Gouverner, c'est donc conduire, diriger et c'est ce qui attaché au ministère des anciens (les pasteurs bergers) : 1 Timothée 5:17 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement. 1 Thessaloniciens 5:12 Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. Le mot grec hêgoumenoi (conducteur) apparaît dans plusieurs endroits : - dans Actes 14:12 où Paul est présenté comme le "guide de la parole", - dans Actes 15:22 où Jude et Silas sont nommés "des hommes, guides parmi les frères" - et surtout dans Hébreux. 13:7, 17, 24: "Laissez-vous persuader par vos guides On peut rapprocher de ce terme "ceux qui vous dirigent (proïstamenous) dans le Seigneur". 1Th 5:12 Ce même verbe se retrouve, dans 1 Timothée 3.4-5, parmi les conditions requises de l’évêque "qu’il dirige bien sa propre maison", c'est à dire sa famille. La notion de conducteur, attribuée à ceux qui gouvernent l'église, c'est d'être un guide-conducteur, celui qui va montrer le chemin et exhorter à y marcher. L'apôtre Paul qui donnait ses instructions à Timothée pour établir des anciens dans les églises, recommandait de choisir des hommes de bonne conduite, qui étaient capables de bien gouverner, diriger leur propre maison et qui avaient de l'expérience spirituelle. La sanctification de l'église locale, commence par la sanctification de ses conducteurs : Ce n’est pas que nous n’en eussions le droit, mais nous avons voulu vous donner en nous-mêmes un modèle à imiter. 2 Thessalonic 3:9 Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté. 1 Timothée 4:12 te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes oeuvres, et donnant un enseignement pur, digne, Tite 2:7 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement. Car l’Écriture dit: Tu n’emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain. Et l’ouvrier mérite son salaire. Ne reçois point d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins. Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte. Je te conjure devant Dieu, devant Jésus-Christ, et devant les anges élus, d’observer ces choses sans prévention, et de ne rien faire par faveur. 1 Timothée 5:17-21 Voici le critère qui doit présider à la nomination d'un conducteur dans l'église locale : Cette parole est certaine: Si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une oeuvre excellente. Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Eglise de Dieu? Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable. Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable. 1 Timothée 3:1-7 Trop souvent des personnes sont choisies et établies sur les églises sans tenir compte de cet impératif : Il faut. Après cela on s'étonne qu'il y a des problèmes. Je remarque aussi qu'en général "le pasteur" est un homme seul. soit qu'il a choisi d'être "le chef" le seul responsable, soit que la tradition le veuille ainsi, soit encore que les circonstances ont fait que... Dans les églises qu'il organisait, l'apôtre Paul ordonne à Tite d'établir des anciens dans chaque ville. Tite 1:5 Jésus envoyait ses disciples deux à deux Nous voyons que les apôtres et les prophètes du N.T, étaient toujours en équipe, soit de deux et souvent plus. C'est la sagesse même Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever! Ecclésiaste 4:9/10 Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. Ecclésiaste 4:12 Lorsque nous respectons les modèles des Écritures, nous construisons des églises dirigées par plusieurs anciens qui partagent ensemble les taches, qui s'encouragent et même se reprennent mutuellement. La sanctification de l'église, concerne chaque membre de l'assemblée Nous devons comprendre que nous sommes dépendant les uns des autres et cela concerne la qualité de la communion fraternelle et la santé de l'église : Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. 1 Corinthiens 12:26 Je reviens à ce que l'apôtre Paul écrivait aux membres de l'église de Corinthe, au chapitre 5:1-13 de la première épitre : On entend dire généralement qu’il y a parmi vous de l’impudicité, et une impudicité telle qu’elle ne se rencontre pas même chez les païens; c’est au point que l’un de vous a la femme de son père. Et vous êtes enflés d’orgueil! Et vous n’avez pas été plutôt dans l’affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous! Pour moi, absent de corps, mais présent d’esprit, j’ai déjà jugé, comme si j’étais présent, celui qui a commis un tel acte. Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. C’est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte? Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les impudiques, non pas d’une manière absolue avec les impudiques de ce monde, ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres; autrement, il vous faudrait sortir du monde. Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. Qu’ai-je, en effet, à juger ceux du dehors? N’est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger? Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous. Nous l'avons bien compris, il s'agit de ne pas accepter le péché dans l'église, ainsi que toute personne qui refuse d'être reprise et persiste dans son péché. Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. Verset 11 Ici, les péchés de certaines personnes sont précisés : impudique, cupide, idolâtre, outrageux, ivrogne, voleur. Lisons encore : Ne savez-vous pas que ceux qui méprisent les commandements de Dieu et lèsent les droits d’autrui n’entreront point dans le Royaume de Dieu? Ne vous faites pas d’illusions à ce sujet; il n’y aura point de part dans l’héritage de ce royaume pour les immoraux, les idolâtres, les adultères ou les pervers: débauchés, sensuels, homosexuels… 1 Corinthiens 6:9 Sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, pour les débauchés, les pervers, les homosexuels, les marchands d’esclaves, les menteurs, les gens sans parole et, d’une manière générale, elle est là pour s’opposer à tout comportement contraire au bon ordre et à la doctrine menant au salut. 1 Timothée 1:9 Voici des textes qui ont le mérite d'être clairs et qui précisent l'attitude spirituelle et scripturaire à l'égard des choses qui y sont nommées et de ceux qui les pratiquent. Le Saint-Esprit et les Écritures nous éclairent et nous mettent en garde contre toutes ces choses. Nous remarquons aussi le souci de la bonne tenue de l'église concernant la paix, le comportement respectueux les uns envers les autres, la considération, la soumission à l'enseignement des Écritures, l'exigence d'une bonne conduite, l'exhortation à la sainteté et à la charité. Nous y trouvons une discipline certaine par la répréhension charitable à l'égard de ceux qui se conduisent mal, quelque soit leur rang dans les églises. Parfois des mesures sévères doivent prises envers les irréductibles, les diviseurs, les fauteurs de troubles et autres propagandistes de faux enseignements. Tite 3.19 - Romains 16.17 - 2 Thessaloniciens 3.6,14 - 2 Timothée 3.1/5 Le corps de Christ a besoin d'être en bonne santé et il est important de ne tolérer en son sein aucune source de maladie spirituelle. Il y a un élément sur lequel nous devrions être des plus vigilants, c'est celui de la moralité des membres du corps de Christ qui participent à la Sainte Cène. Cependant nous observons aussi qu'une rigueur légitime doit être accompagnée de charité, de patience, de douceur, de support mutuel, d'amour fraternel. L'Église du Christ est en construction… Seul le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent. C'est ceux là qui participeront à l'enlèvement final et c'est cette foule de personnes de toute nation, toute tribu, tout peuple, toute langue, qui formera l'Église glorieuse de Christ. "Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et ils criaient d'une voix forte, en disant: Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'Agneau". Apocalypse. 7:9 "Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville! Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement. Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!" Apocalypse 22:11-21 Notre assemblée, notre culte. Le texte que je vous propose est le résultat de ce que j'observe souvent dans les différentes églises que je visite et il s'adresse plus particulièrement à ceux qui ont la responsabilité de conduire les églises. Mais il sera certainement utile à tous dans le sens où il nous fera prendre conscience que nous avons les uns et les autres besoin de sagesse et d'humilité dans la part que nous prenons dans les réunions des églises, par notre présence, nos prières, nos actions de grâces, et les divers services que nous y accomplissons. "Assemblée" et "culte", sont deux choses que nous n'arrivons pas toujours à bien préciser, tellement ces deux noms peuvent avoir une large signification. Qu'est-ce qu'une assemblée chrétienne ? . Une réunion occasionnelle de personnes qui confessent être chrétiennes ? Mais souvent dans ces rassemblements il s'y trouve des gens qui ne sont pas du tout disciples de Christ. . Une association cultuelle, dont le but est de se conformer à une confession de foi chrétienne ? Cela serait plutôt le coté légal de toute association dont le but est d'assurer un culte. . Une "église" type ecclésiale ? Un pasteur, Maurice Ray a écrit : ... un bâtiment, avec un pasteur à la tête, qui dirige tout et qui décide de tout, face à un peuple passif et démis, ce n'est pas l'Eglise avec un grand E. Les bâtiments n'intéressent pas le Seigneur, ni les systèmes, ni les organisations, ni les programmes. Ce sont des leurres religieux. Dans la Bible, référence de nos recherches, le mot "assemblée" désigne un groupe de personnes à part dans le dessein de Dieu, pour accomplir son œuvre, le servir et le célébrer. - Israël dans le désert ou ses rassemblements pour la célébration du sabbat et des fêtes selon la loi de Moïse - l'Eglise de Christ "la grande assemblée", selon la signification du mot "ekklésia" = assemblée hors de - les églises locales, nos assemblées. - les rassemblements ponctuels, réunissant les églises d'une même localité : exemples ceux qui se réunissaient dans les maisons, se retrouvaient aussi au temple ou à l'occasion de décisions importantes. Actes 2 et 15 Dans le Nouveau Testament, le terme d'assemblée s'applique généralement à une réunion de chrétiens réunis pour le culte Actes 11.26; 1Corinthiens 14.23, 34; Hébreux 10.25 Le mot assemblée prend toute sa signification évangélique lorsqu'il désigne des hommes et de femmes, disciples de Christ, formant une église dans une ville ou un village. L'assemblée s'exprime pleinement dans cette parole de l'apôtre Paul, à laquelle nous devons tendre : Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. 1 Corinthiens 12:12,13 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27 Le culte Le culte désignant une célébration ne se trouve que dans l'ancien Testament. Le mot ne se rencontre nulle part dans Nouveau Testament pour désigner une assemblée ou réunion de disciples. Aucun programme n'est donné sur un ordre établi (liturgie) concernant la façon d'organiser des réunions. Par contre nous trouvons des instructions dans les écrits de l'apôtre Paul lorsque les disciples s'assemblent : Que faire donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète; s’il n’y a point d’interprète, qu’on se taise dans l’Eglise, et qu’on parle à soi-même et à Dieu. Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent; et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise. Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes; car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix.. 1 Corinthiens 14:26-33 Dans la synagogue, le culte était centré autour de la lecture et de l’explication des Ecritures. C'était l'élément principal. Le pupitre de lecture occupait le centre du bâtiment. A la demande de celui qui présidait, un participant pouvait faire une lecture et y apporter un commentaire. Luc 4:16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et entra, selon sa coutume, dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il était écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint Pour guérir ceux qui ont le coeur brisé ; Pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour proclamer une année de grâce du Seigneur. Puis il roula le livre, le rendit au serviteur et s’assit. Les yeux de tous, dans la synagogue, étaient fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : Aujourd’hui cette (parole de l’)Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. Actes 13: 14,15 De Perge ils poursuivirent leur route, et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Etant entrés dans la synagogue le jour du sabbat, ils s’assirent. Après la lecture de la loi et des prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire: Hommes frères, si vous avez quelque exhortation à adresser au peuple, parlez. Ce culte était assuré par des laïcs, qui présidaient à son bon déroulement. A la lecture des Ecritures, on joignait des prières, la récitation du credo, le chant des psaumes et la bénédiction d’Aaron. (Nombres 6.24-26). Les premiers chrétiens ont repris les éléments essentiels du culte de la synagogue en y ajoutant le repas du Seigneur. Au début, ils participaient au culte juif du Temple (Actes 2.46; 3.1; 5.42; 21.26; 24.17-18) Par la suite ils ont organisé leurs propres assemblées au fur et à mesure du développement de l'Eglise. Ils se réunissaient dans les maisons ou dans des lieux de prières, où ils prenaient la Sainte Cène et priaient ensemble. Actes 2.42, 46, Actes 4.31; 12.12 – etc. Les réunions se déroulaient dans la simplicité et une certaine liberté des participants tout en veillant à ce qu'il n' y ait pas de désordre. 1Co 14.26; 2Co 3.17; 1Co 14.32-33 Elles comprenaient des actions de grâces, des prières compréhensibles et en langues, ces dernières devaient être interprétées afin d'être comprises de tous, sinon elles devaient être dites dans le cœur. 1Corinthiens 14.14-15 On chantait des Psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, c'est à dire des chants en langues. Ephésiens 5.19; Colossiens 3.16, 1 Corinthiens 14:15 On y faisait la lecture des Ecritures (à l'époque l'Ancien Testament).1 Tim. 4.13 et des lettres d’apôtres. Actes. 15.30-31; Col. 4.16; 1 Thessaloniciens 5.27) Des personnes pouvaient apporter des paroles d’enseignement, d’exhortation et d’édification Actes 17.2; 18.28; Romains 15.4; 1Corinthiens 14.26; 1Timothée 3.16; 2Timothée 3.16 – La pratique du don de prophétie était fortement encouragé. 1 Corinthiens 14 Dans ses instructions, l'apôtre Paul insiste pour que les assemblées se déroulent avec ordre, tant pour ce qui concerne l'exercice des dons du Saint-Esprit, que pour les interventions des participants. Cela nécessite que quelqu'un préside, veillant au bon déroulement. Ce qui manque souvent à certaines réunions c'est justement une personne spirituelle, sensible au Saint-Esprit et à la situation de l'assemblée, qui présidera au bon déroulement de la réunion dans les interventions successives des chants, de la prière, des louanges, des exhortations, de la prédication, de la pratique des dons de l'esprit et des divers ministères. (voir "Celui qui préside") Est-ce que nos assemblées ressemblent à celles des premiers disciples ? Rien n'est figé, mais les Ecritures, surtout le Nouveau Testament, demeurent la référence en matière de piété et de célébration dans les assemblées de Dieu, comme dans notre vie personnelle. Tout d'abord, il faut remarquer qu'aujourd'hui et depuis des siècles, le vocable "le culte" est utilisé de manière général pour désigner l'assemblée de l'église du dimanche matin. Il serait intéressant de connaître à quelle époque cette expression est apparue. Le mot est tellement accepté par tous qu'il serait difficile aujourd'hui de le supprimer. D'ailleurs est-ce bien utile ? Dans un certain sens, lorsque les disciples de Christ se réunissent pour adorer, prier, écouter l'enseignement, célébrer la sainte cène, il s'agit de pratiques qui rentrent dans le cadre d'un culte rendu à Dieu. Puisqu'il est généralement utilisé pour désigner les assemblées des frères et sœurs, je ne pense pas que le terme employé soit très important. Pour des expressions ou des mots, ne faisons pas comme les pharisiens qui coulaient le moucheron et avalaient le chameau. Matthieu 23:24. Il y a des choses beaucoup plus graves qui doivent être réformées. Une parole de l'apôtre Paul, découlant de celle de Jésus, nous rappelle que notre culte est avant tout "spirituel". Car les circoncis, c’est nous, qui rendons à Dieu notre culte par l’Esprit de Dieu, qui nous glorifions en Jésus-Christ, et qui ne mettons point notre confiance en la chair. Philippiens 3:3 Jésus dit qu'il n'y a pas un lieu particulier ou une célébration rituelle, imposés, mais que l'adoration véritable est celle de l'esprit. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. Jean 4:23, 24 Notre culte est dépouillé des éléments qui formaient les célébrations des cultes et fêtes au temple de l'Ancienne Alliance. Hébreux 9:1 La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre. Hébreux 9:8 Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait. Ce culte était provisoire et sa forme montre que le libre accès du véritable sanctuaire n'était pas encore ouvert. Or le culte rendu à Dieu, s'il s'exprime ici bas par ceux qui croient et l'honorent, n'est pas lié à des lieux particuliers ou spécialement consacrés. Jean 4:19-24 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que l’endroit où il faut adorer est à Jérusalem. Femme, lui dit Jésus, crois–moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne, ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l’heure vient –– et c’est maintenant –– où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont de tels adorateurs que le Père recherche. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. Nous devons comprendre que lorsque nous adorons, prions ou louons Dieu nous entrons dans le lieu très saint de sa présence, dans le sanctuaire céleste, là où le Seigneur a son trône. Hébreux 10:19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. Le culte de l'ancienne alliance était établi jusqu'à une époque de réformation, c'est à dire de changement. Hébreux 9:9,10 C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. Un culte nouveau Puisqu'il y a eu changement de Sacrificateur, il y a aussi une forme nouvelle de culte, dont le centre est l'autel de Christ, c'est à dire la commémoration de son sacrifice, éternel et permanent, par lequel le chemin d'accès au trône même de Dieu est ouvert pour tous. C'est le sens de la Sainte Cène, que nous partageons, d'où l'importance de sa pratique aussi souvent que possible comme une chose sainte dont nous sommes conscients: 1 Corinthiens 11: 26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. C’est pourquoi, celui qui mangera le pain et boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s’examine soi–même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; car celui qui mange et boit sans discerner le corps (du Seigneur), mange et boit un jugement contre lui–même. Notre culte, dont Jésus est le centre, est l'expression de notre reconnaissance et de notre adoration. Il comprend des offrandes spirituelles. Notre reconnaissance Hébreux 12:28 C’est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte Nos louanges et actions de grâces Hébreux 13:15 Par lui, Jésus, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. Ephésiens 5:19 entretenez–vous par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels ; chantez et célébrez le Seigneur de tout votre cœur ; Colossiens 3:16 Que la parole du Christ habite en vous avec sa richesse, instruisez–vous et avertissez–vous réciproquement, en toute sagesse, par des psaumes, des hymnes, des cantiques spirituels ; sous (l’inspiration de) la grâce, chantez à Dieu de tout votre cœur. Notre adoration personnelle et collective. Apocalypse 7:9-12 Apocalypse 7:11 Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants; et ils se prosternèrent sur leurs faces devant le trône, et ils adorèrent Dieu, Notre libéralité dans les offrandes et les dons de nos biens Hébreux 13:16 Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. Il existe un culte personnel qui consiste à nous offrir nous-mêmes à Dieu, duquel découle notre participation active au culte de l'église. Romains 6:13 Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Romains 12:1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Nos cultes sont ou devraient être des temps de communion avec le Seigneur et avec les frères et sœurs en Christ, rassemblant des personnes d'origines diverses, mais ayant comme point commun d'appartenir au Seigneur Jésus-Christ, rachetés par son sang et le glorifiant. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de recevoir le livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu as été immolé et tu as racheté pour Dieu, par ton sang, des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Apocalypse 5:9 Après cela je regardai, et voici une grande foule que nul ne pouvait compter, de toute nation, de toutes tribus, de tous peuples et de toutes langues. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, et des palmes à la main. Et ils criaient d’une voix forte : Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau. Apocalypse 7:9 Des formes nouvelles : Chaque génération apporte sa forme d'adoration, souvent en fonction des cultures et des musiques de sa nationalité, son contexte religieux ou son époque. Rien n'est figé et un culte peut se dérouler de différentes manières, pourvu qu'on y trouve les choses essentielles : l'enseignement de la Parole de Dieu, des exhortations, les dons du Saint-Esprit, des prophéties, des chants, des cantiques, des louanges et des actions de Grâce, etc. Il semble que les premiers disciples qui se réunissaient au temps des apôtres avaient, lors de leurs cultes, plus de liberté d'expression qu'aujourd'hui. Malgré que quelqu'un présidait au bon déroulement des assemblées, la spontanéité venait des participants 1 Corinthiens 14:26 Que faire donc, frères ? Lorsque vous vous assemblez, chacun a–t–il un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. On remarque à cette lecture, que chacun "apportait" sa participation, son "panier pour l'agapé". Les disciples n'étaient pas seulement des receveurs, mais aussi des donneurs. c'était un vrai partage. Or aujourd'hui et depuis des siècles, on vient souvent en spectateur à une cérémonie dans laquelle les gens qui officient ont tout réglé d'avance selon un rituel établi, ancien ou moderne : Des chants choisis par ceux qui les dirigent Des exhortations ou stimulations par celui qui préside Une prédication ou un enseignement par le pasteur titulaire ou invité. Une bénédiction finale et voilà ! Parfois un temps de liberté très encadrée, pour que certains puissent exprimer leurs actions de grâces et s'il reste du temps, une prophétie ou une langue pas toujours interprétée. Des spécialistes de la louange Ici je vous prie de corriger s'il le faut mon expression radicale de la formule, mais il devient de plus en plus évident que les cultes se composent pour la plus grande partie de musique et de chants sous la direction d'un groupe formé pour cela. D'une certaine manière, on a repris la forme du culte juif dans le temple avec ses musiciens et ses choristes. Le style de la musique a changé, mais l'organisation est la même On voit de plus en plus de "groupes de louanges" qui apportent leur spécialité, comme "un prêt à chanter" et l'assemblée est entraînée dans un débordement de rythmes, de cris, de gestes et de danses, le tout dans une grande confusion. Il paraît que le Saint-Esprit aime ! Et inspire ! En tous les cas ce genre de célébration n'est pas pour tout le monde, en particulier les gens aux oreilles sensibles. Savez vous que certaines choses agressent notre corps et sont donc considérés comme nuisibles : l'abus de l'alcool, le tabac, les drogues, les excès de nourriture, etc. Et aussi trop de décibels. La génération actuelle prépare de nombreux clients pour les audioprothésistes. L'usage abusif des baladeurs et le non respect de la législation concernant les niveaux sonores dans les salles de spectacles : cinémas, salles de concerts, discothèques et aujourd'hui églises, sont à l'origine du développement d'un vieillissement précoce de l'audition. Dieu peut-il accepter que des hommes et des femmes, des jeunes gens et des jeunes filles, des enfants, détruisent ou se font détruire les tympans, par une sonorisation musicale excessive ? Croyez vous que c'est la bonne façon d'offrir un culte à Dieu ? Où cela glorifie-t-il plutôt la chair, le goût des musiques du monde ? Des personnes souffrent physiquement de ces excès et certaines sont privées d'assemblées, ne pouvant supporter le niveau sonore des réunions. Un cantique dit : Jeunes et vieux se réjouiront ensemble ! Mais aujourd'hui on a besoin de prendre en considération toutes les tranches d'âges, afin que cette joie soit possible. Puisque je vous parle de culte à Dieu, autant soulever ce qui devient un vrai problème pour beaucoup de chrétiens. Mais les pasteurs n'osent pas intervenir de peur de perdre leurs jeunes. Je crains que dans ces situations on rend un culte à ce qui flatte la chair : les édifices grandioses et somptueux, les décors et l'art "créatif", la musique et les musiciens, la personnalité des prédicateurs, des apôtres et des prophètes, et enfin soi-même, ce qui flatte notre égo, nos désirs d'être vus et applaudis. Que Dieu nous garde dans son amour, sa sagesse et sa force, car c'est là l'œuvre vraie du Saint-Esprit. Que le Seigneur Jésus-Christ soit glorifié dans "son" Eglise, par un culte qui lui soit agréable. Bénissez Dieu dans les assemblées, Bénissez le Seigneur ... Psaumes 68:26 C’est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte, Hébreux 12:28 L'Eglise fidèle A l'époque où Elie était prophète en Israël, il y avait un roi apostat, idolâtre et lâche, Achab, dominé par sa femme la reine impie Jézabel, d'origine étrangère, qui entretenait 850 faux prophètes de Baal et d'Astarté. ( 1 Rois 18:19) On peut s'imagier la situation d'un peuple entraîné par ses "leaders" dans l'apostasie et l'idolâtre. On pouvait croire a juste titre que le nom même de l'Eternel était ignoré et banni, à tel point que le prophète Elie, dans son découragement, dira sa plainte au Seigneur : Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie. 1 Rois 19:14 Cependant, l'Eternel révéla à son serviteur, qu'il existait un reste fidèle qui n'avait pas fléchi le genou devant les faux dieux. Mais je laisserai en Israël sept mille hommes, tous les genoux qui n’ont pas fléchi devant le Baal, toutes les bouches qui ne l’ont pas embrassé. 1 Rois 19:18 Parmi eux il y avait cent prophètes de l'Eternel qu'un officier du roi avait cachés dans une caverne et nourris. 1 Rois 18:13 Parfois, nous aussi, nous pourrions nous laisser aller au découragement et dire : "Ceux qui font profession de croire en Christ, abandonnent la véritable alliance avec le Seigneur, pour se prostituer avec le monde, par toutes sortes de pratiques mauvaises." Mais, lorsque nous prenons le temps d'observer attentivement, de chercher des fidèles, avec un esprit de miséricorde, nous découvrons qu'il existe "un reste" qui n'est pas remarqué par des comportements voyants et extravagants, qui sans avoir encore atteint la perfection court vers le but avec persévérance : des hommes et des femmes, des serviteurs et servantes de Dieu, des prophètes et des pasteurs, des églises, dont l'amour de Dieu est vrai et profond, dont la foi est sincère et modeste, des fidèles. Une sœur m'écrit : "Je suis toujours bien débout, malgré tout ce que je vois..." Ce sont des paroles encourageantes, même si nous voyons autour de nous bien des chrétiens qui recherchent des voies de facilité, il y en a beaucoup qui restent débout, fidèles au Seigneur. Seulement cela se voit moins que ceux qui font beaucoup de bruit, car ils marchent humblement avec Dieu, selon ce qui est écrit : On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; Et ce que l’Eternel demande de toi, C’est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu. Michée 6:8 Parmi les sept églises citées dans le livre de l'Apocalypse, deux apparaissent comme étant fidèles. Ce ne sont pas les plus grandes, les plus en vue ou les plus riches. Mais au contraire, l'une est pauvre et subit la persécution et l'autre a peu de puissance. Le Seigneur ne leur fait aucun reproche. Il s'agit des églises de Smyrne et de Philadelphie. A la première, Jésus l'exhorte à persévérer dans sa fidélité et à la seconde qui garde fidèlement sa parole et ne renie pas son nom, il dit de retenir ce qu'elle a. Apocalypse 2:8-11 Ecris à l’ange de l’Eglise de Smyrne: Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie: Je connais ta tribulation et ta pauvreté bien que tu sois riche, et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan. Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort. Certes, la fidélité à un coût : un certain renoncement, souvent la souffrance et parfois la mort : Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. Apocalypse 2:13 Il y a aussi le secours du Seigneur et une victoire Apocalypse 3:7-13 Ecris à l’ange de l’Eglise de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira: Je connais tes œuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n’as pas renié mon nom, j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé. Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises! Sois fidèle ! Retiens ce que tu as ! La fidélité a pour guide l'Ecriture inspirée de Dieu, la Parole de Christ et le Saint-Esprit pour soutien. L'apôtre Paul exhortait Timothée à la fidélité au sujet de l'enseignement qu'il avait reçu. Retiens dans la foi et dans la charité qui est en Jésus-Christ le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi. Garde le bon dépôt, par le Saint-Esprit qui habite en nous. 2 Timothée 1:14 Et il ajoutait : Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. 2 Timothée 2:2 Une grande tentation, la séduction générale, une épreuve redoutable, doit venir sur les habitants de la terre. J'ai parlé dans un texte précédent de la séduction des faux prophètes et il est navrant de constater combien de personnes se laissent facilement berner par toutes sortes de "révélations" annoncées comme venant de Dieu. Pour beaucoup "ce qui est révélé", parfois dans des visions extravagantes, a plus d'importance que "ce qui est écrit" dans la Bible. Jésus dit que dans les derniers temps il s'élèvera des faux Christs et des faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. Matthieu 24 .24/28 Cette séduction qui marque les temps de la fin a ceci de particulier c'est qu'elle va atteindre son point culminent avec l'apparition du faux prophète, annoncé en Apocalypse 13 comme la seconde bête qui monte de la terre, l'objectif étant de rassembler tous les habitants de la terre sous l'autorité de l'antéchrist. Apocalypse 13.13…. Le nom de "grande séduction" ou "grande tentation" se justifie par son ampleur et par son pouvoir, elle s'étendra au monde entier, personne ne pourra s'y soustraire. Apocalypse 13.14 Jésus promet de garder ses élus qui lui demeurent fidèles, à l'heure de cette tentation mondiale. Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Apocalypse 3:10 Ceux qui sont fidèles au Seigneur ne se distinguent pas par de grands éclats, mais par un attachement de chaque jour à leur Seigneur et à sa Parole. Ils aiment leur Maître en ce qu'ils s'efforcent dans leurs paroles et leurs actes quotidiens de lui être agréables. Ces personnes forment l'Eglise fidèle. On les trouve dans toutes les dénominations. Ils se gardent d'être souillés par le milieu ambiant. Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. Apocalypse 3:4 Il y a trois formes particulières de la fidélité au Seigneur : - l'attachement à sa personne, pour l'aimer LUI et non pas seulement ce qu'il donne. Jésus dit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. Jean 14:23 - l'attachement à sa Parole, comme il l'enseigne lui-même. Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean 8:31 - l'attachement à la sanctification, c'est à dire veillant à notre conduite, nous gardant purs Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint. 1 Pierre 1:15 Un trésor caché L'Eglise fidèle n'est pas encore révélée dans la pureté et la gloire dont le Seigneur la revêtira au jour de son avènement. On peut dire qu'elle est actuellement comme le trésor caché de la parabole de Jésus : Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache (de nouveau); et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a et achète ce champ. Matthieu 13:44 Nous voyons imparfaitement, selon les apparences qui sont souvent trompeuses. Le bon grain et l'ivraie peuvent cohabiter et être confondus pendant un certain temps. Si nous pouvons discerner le mal et nous en garder, nous ne pouvons pas définir avec précision la composition de l'Eglise fidèle. Seul le Seigneur le peut selon ce qui est écrit : Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. 2 Timothée 2:19 Certaines personnes ou églises peuvent faire illusion, mais Dieu voit au delà des apparences et si le Seigneur n'intervient pas toujours immédiatement, le jour viendra où toutes choses seront mises en lumière, comme l'écrit l'apôtre Paul : C’est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Evangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes. Romains 2:16 Il y a des gens qui prient : Seigneur ! Seigneur ! Ils ont l'apparence de la piété, ils peuvent même prophétiser et faire des miracles au Nom du Seigneur. Il peuvent tromper les hommes, mais ils ne trompent pas Dieu. Quiconque me dit : Seigneur, Seigneur ! n’entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui–là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour–là : Seigneur, Seigneur ! N’est–ce pas en ton nom que nous avons prophétisé, en ton nom que nous avons chassé des démons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Alors je leur déclarerai : Je ne vous ai jamais connus retirez–vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. Matthieu 7:21-23 C'est le Seigneur Jésus-Christ qui est le juste juge : C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. 1 Corinthiens 4:5 Néanmoins, pour notre communion fraternelle nous avons des critères évidents qui nous permettent de nous tenir à l'écart du mal, comme le précise l'apôtre Paul concernant les relations avec des personnes qui se nomment chrétiennes, mais dont la conduite est mauvaise : Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. 1 Corinthiens 5:11 Nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous. 2 Thessalonique 3:6 La fidélité exige que nous nous tenions dans la vérité et non dans un espèce d'amour charnel qui tolère le mal sous prétexte de charité. Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Eglise; et s’il refuse aussi d’écouter l’Eglise, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. Matthieu 18:15-17 Intégrité et fidélité L'intégrité et la droiture de cœur sont les bases de la fidélité. Noé était un homme juste et intègre dans son temps; Noé marchait avec Dieu. Genèse 6:9 Il y avait dans le pays d’Uts un homme qui s’appelait Job. Et cet homme était intègre et droit; il craignait Dieu, et se détournait du mal. Job 1:1 Dieu avait exhorté Abraham à être intègre : Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Eternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. Genèse 17:1 Moïse, Josué, David, Daniel, et d'autres sont cités pour leur fidélité. Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d’accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume. Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on n’apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais. Daniel 6:4 L'apôtre Paul est un exemple de fidélité et il cite quelques uns de ses collaborateurs : Tychique, Epaphras, Timothée, etc... Dorcas, Phoebé, Lydie ... sont parmi les fidèles servantes du Seigneur. On remarque combien l'apôtre attachait de l'importance à la fidélité à un enseignement conforme à la saine doctrine. Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. 2 Timothée 2:2 Une des caractéristiques des derniers temps, c'est l'infidélité que l'on retrouve dans tous les domaines, parole donnée, engagement social ou professionnel, mariage, famille, et bien entendu dans le domaine de la foi, de la communion fraternelle et de l'église. Tu dois le savoir : dans les derniers jours, il y aura des moments difficiles. Les gens seront égoïstes, amis de l’argent. Ils se vanteront, ils seront orgueilleux, ils insulteront Dieu. Ils désobéiront à leurs parents, ils ne seront plus capables de dire merci. Ils ne respecteront plus les choses de Dieu. Ils seront durs, sans pitié, ils diront du mal des autres. Ils mèneront une vie de désordre, ils seront cruels, ennemis du bien. Ils trahiront les autres, ils seront violents. L’orgueil les rendra aveugles. Ils aimeront le plaisir au lieu d’aimer Dieu. Ils feront semblant d’être fidèles à Dieu, mais en réalité, ils rejetteront la puissance de la foi. 2 Timothée 3:1-5 (version Parole de Vie) Cependant, il existe des gens fidèles, des frères et sœurs dans la foi, des églises, des serviteurs de Dieu intègres. Ils ne sont pas parfaits, ils ont leurs manquements, comme tout ce qui est humain, mais leur cœur est honnête et lorsqu'ils faiblissent ils savent le reconnaître et s'en repentir. C'est l'ensemble de ces enfants de Dieu qui auront persévéré dans la fidélité à leur Seigneur, qui forme l'Eglise fidèle qui sera enlevée lors du retour de Christ. Elle paraîtra alors dans la gloire de Dieu, car chacun de ceux qui la compose sera rendu semblable au Seigneur. Christ a aimé l’Église et s’est livré lui–même pour elle, afin de la sanctifier après l’avoir purifiée par l’eau et la parole, pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans défaut. Ephésiens 5:25-27 Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 1 Jean 3:2 C'est parce que nous avons cette espérance que nous nous efforçons de demeurer fidèles afin de ne pas être confus et éloigner de lui lorsqu'il apparaîtra. Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu’il paraîtra, nous ayons de l’assurance, et qu’à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui. 1 Jean 2:28 L'Eglise adultère ! Adultères ! Ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. Jacques 4:4 Jacques, le frère du Seigneur, qui a écrit cette lettre, avait la réputation d'un homme sévère et exigeant pour lui-même et pour l'Eglise de Christ. Nous le découvrons en lisant son épître, sans concession et tranchante, comme la véritable Parole de Dieu. Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Hébreux 4:12 Examinons nous à la lumière de la Parole de Dieu, avec un cœur honnête, sans nous cacher derrière de faux raisonnements. Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Jacques 1:22 Il existe une fausse manière d'aimer Dieu et notre prochain qui consiste en paroles seulement, selon ce qu'écrit l'apôtre Jean : Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. 1 Jean 3:18 Sans concession, ni agressivité, dans un souci d'amour et de vérité, je vous propose cette réflexion sur des situations qui atteignent les églises et aussi à titre individuel ceux qui confessent croire en Christ: - les infidélités envers Dieu, les déviations, l'idolâtrie, l'adultère spirituel, la prostitution spirituelle. Ceci étant dit, voyons maintenant en quoi l'Eglise ou nous-mêmes, pouvons être adultères. Le contexte dans lequel nous vivons est dangereux. Je vous ai parlé dernièrement des faux prophètes qui véhiculent toutes sortes d'enseignements erronés et de pratiques extravagantes. Dans ce texte je veux mettre en évidence les choses qui peuvent nous atteindre et nous entrainer dans des situations et des comportements nocifs. Les exemples des Israélites ont été écrits pour nous instruire et nous mettre en garde. 1 Corinthiens 10:5... La plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert" - N’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. - Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d’eux - Ne nous livrons point à l’impudicité, comme quelques-uns d’eux s’y livrèrent - Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d’eux, - Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par l’exterminateur. Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber! Dieu a souvent repris Israël à cause de ses infidélités, qualifiées d'adultère et de prostitution, cette dernière se manifestant par le culte des dieux étrangers auprès desquels le peuple de Dieu se prostituait en les servant. Mon peuple consulte son bois, Et c’est son bâton qui lui parle; Car l’esprit de prostitution égare, Et ils se prostituent loin de leur Dieu. Ils sacrifient sur le sommet des montagnes, Ils brûlent de l’encens sur les collines, Sous les chênes, les peupliers, les térébinthes, Dont l’ombrage est agréable. Osée 4:12,13 C'est dans un contexte d'union entre Lui et son peuple d'Israël que l'Eternel considérait la relation qui les liait l'un à l'autre, comme dans un mariage. Parlant par son prophète, Dieu utilise des paroles particulièrement émouvantes : Car ton créateur est ton époux: L’Eternel des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d’Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre; Car l’Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au cœur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu. Quelques instants je t’avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t’accueillerai; Dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, l’Eternel. Esaïe 54:5 ... L'expression "époux et épouse" est reprise concernant l'union du Seigneur Jésus avec son Eglise : Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. Apocalypse 21:9 ¶ Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux: aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite. Jean 3:29 A partir de là nous comprenons le sens des mots "adultère" et "prostitution" qui indiquent des comportements reprochés à Israël, qui peuvent aussi s'appliquer aux églises églises et aux chrétiens. Nous pouvons dresser des autels à d'autres qu'à Dieu, nous fabriquer un autre Jésus, prêcher un autre évangile. Bien des choses détournent de la foi saine et pure et d'un attachement vrai au Seigneur, soit par des pratiques religieuses étrangères à la Parole écrite et inspirée de Dieu, soit par l'amour des choses du monde. Dans le verset d'introduction il est précisé que l'amour du monde est de l'adultère à l'égard de Dieu. Or nous savons ce que signifie l'adultère dans le mariage : c'est l'infidélité vis à vis du conjoint. Dans le domaine spirituel être adultère c'est être infidèle à Dieu ou au Seigneur Jésus-Christ. L'adultère spirituel Jésus a parlé de l'adultère dans le mariage et cela concerne aussi bien les croyants que les incroyants. Une personne qui trompe son conjoint commet un adultère. Le Seigneur précise que cela affecte même les pensées et les regards de convoitise. Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. Matthieu 5:27,28 Ce qu'écrit l'apôtre Jacques concerne une autre forme d'adultère qui se commet dans le cadre de notre relation avec Dieu. Lors de notre conversion nous nous engageons dans une alliance de fidélité à l'égard du Seigneur et nous lui appartenons. Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:20 L'adultère spirituel c'est tromper Dieu, lui être infidèle. L'apôtre Jacques écrit que celui qui aime le monde commet un adultère et se rend ennemi de Dieu. Adultères ! Ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. Jacques 4:4 Il ajoute : Prenez– vous pour des paroles en l’air ce que déclare l’Ecriture ? Dieu ne tolère aucun rival de l’Esprit qu’il a fait habiter en nous. Jacques 4:5 (Version de la Bible Le Semeur) Lorsque la Bible parle de l'amour du monde dans ce sens, il s'agit des choses qui sont marquées par la mentalité du monde incrédule et pécheur, qui aime le plaisir plus que Dieu, qui ne pense qu'aux choses de la terre, dont les dieux sont l'argent, les richesses et les biens terrestres, le pouvoir, la réussite sociale, un rang élevé dans la société, le désir de paraître, la glorification du corps, la jouissance de la sensualité. L'apôtre Jean écrit : N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. 1 Jean 2:15 Il est encore écrit : Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. Hébreux 13:5 Il y a des personnes qui sont fascinées par la richesse, l'argent les attire comme le miel attire les mouches. Je viens de lire sur la couverture d'un livre : "la pauvreté est une malédiction". Les pauvres seraient donc des gens maudits ! Voila le genre d'énormité que l'on trouve dans le message de ceux qui prêchent "l'évangile de la prospérité". Or il est écrit : L’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. 1 Timothée 6:10 Jacques, le frère du Seigneur dit : A vous maintenant, riches! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous. Vos richesses sont pourries, et vos vêtements sont rongés par les teignes. Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours! Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des armées. Vous avez vécu sur la terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasié vos cœurs au jour du carnage. Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté. Jacques 5:1 Prenons garde de pas prêcher un évangile de prostitution ! La prostitution spirituelle La prostitution naturelle consiste à vendre son corps pour de l'argent ou quelque avantage matériel ou social. Il existe aussi une prostitution mentale ou morale où l'on vend son âme et sa conscience pour quelque profit. La prostitution spirituelle consiste à accepter d'aliéner sa foi à des exigences charnelles pour conserver des avantages ou simplement une place dans l'église, selon ce que m'écrivait une sœur qui a préféré quitter l'église plutôt que de se soumettre à la manipulation, au chantage et à la domination charnelle. "Pour ma part j'ai quitté mon église parce qu'on m'a poussé dehors. J'aurais pu y rester en me prostituant spirituellement. Le terme n'est pas exagéré. Je ne voulais pas quitter mon église. J'ai fait des rêves répétitifs pendant quasiment 10 jours, toutes les nuits, ou j'étais prostitué par des membres de l'église. Quand j'ai compris que pour rester dans cette église il faudrait me prostituer spirituellement, les rêves se sont arrêtés. Je suis partie, quand j'ai compris que rien n'ouvrirait les yeux du pasteur, et que rester plus longtemps parmi eux, serait une prostitution spirituelle. Ces paroles peuvent paraître excessives. Cependant elles expriment simplement une triste réalité. Dans de nombreux domaines, des églises, leurs dirigeants et les chrétiens se trouvent dans une forme de prostitution spirituelle. L'église commerce Il y a aujourd'hui de plus en plus de "marchands du temple", vous savez ces personnes qui vendent des choses pour servir à la piété, comme le faisaient ceux que Jésus à chassé dans le temple à Jérusalem. La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables; et il dit aux vendeurs de pigeons: Ôtez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. Ses disciples se souvinrent qu’il est écrit: Le zèle de ta maison me dévore. Jean 2.13/17 Il existe un commerce religieux dont les méthodes de marketing et de promotions sont exactement celles du monde. Je ne veux pas dire qu'il ne faut plus vendre de Bibles, de livres d'édification, de CD de chants spirituels. Cela peut avoir une place raisonnable. Mais je veux dire que l'église est devenu un lieu de commerce dans lequel "des marchands" viennent sans complexe se faire valoir et faire de l'argent, sous prétexte d'œuvres spirituelles ou de "ministères". L'apôtre Paul s'élevait contre ceux qui faisaient de la piété une source de gain, il les appelle "des hommes corrompus d'entendement". (1 Timothée 6:5). Il est courant, à toutes les époques, de voir que le religieux est l'occasion de faire du commerce. L'église bâtiment On parle beaucoup des édifices majestueux et richement ornés de certaines églises américaines, mais la fièvre de ce genre de construction a gagné tous les continents. On se construit des monuments, comme le roi Saül et Absalom le fils de David qui voulait prendre la place de son père. Un prédicateur maintenant décédé, véritable évangéliste et homme de Dieu, à l'origine de la création de nombreuses églises en France et à l'étranger, à dit : "Lorsque l'Eglise devient un monument elle cesse d'être un mouvement." Cet homme et son épouse vivaient la vie de la foi, avec simplicité, se déplaçant avec une vieille voiture, logeant chez l'habitant et se contentant de peu. Et ils étaient bénis dans leur ministère. Aujourd'hui, pour certains, sont considérés comme bénédictions : de luxueuses maisons, de grosses et modernes limousines, des habits somptueux de marques connues, une montre en or ou une profusion de bijoux, un compte en banque bien garni, avec si possible des actions juteuses. Ils se prostituent pour les richesses de la terre et dans leurs rassemblements ils dépouillent les pauvres. Il y a beaucoup d'orgueilleux dans l'Eglise qui pensent influencer le monde en faisant étalage de leurs richesses. Ils se prostituent dans l'amour des richesses et des biens de la terre en ayant l'audace de faire croire qu'il s'agit de la gloire de Dieu. Mais Dieu ne se glorifie pas dans les édifices des hommes, ni dans leurs biens terrestres et il a en horreur les orgueilleux. L'église mondaine Nous constatons que l'esprit du monde est entré dans de nombreuses églises et possède beaucoup de chrétiens. On va chercher ses inspirations dans les méthodes, les modes, la musique, la gesticulation, l'ambiance, du monde. Il existe une prostitution spirituelle du peuple de Dieu, qui construit ses autels sur le modèle des incroyants, comme Israël autrefois imitait les nations idolâtres qui l'entouraient. Dans certains rassemblements, les groupes de louanges, musiciens, chanteurs et chanteuses, produisent un spectacle. Ils se comportent à la manière des groupes et des stars du monde, dans leurs gesticulations et leur façon de s'habiller. Le culte de certaines églises ressemble à une soirée en discothèque : autant de décibel, d'extravagance, de gesticulations charnelles, de cris et de désordre. La tenue vestimentaire de certains prédicateurs n'a rien à envier aux personnages en vue dans le monde. Ils font grand cas de leur apparence, étudiant leurs gestes et leurs attitudes pour donner le meilleur profil de leur personne. La façon de se vêtir de certaines femmes chrétiennes est aussi indécente que les femmes du monde. Ce qui devrait être un simple comptoir de librairie, proposant les choses élémentaires à la pété, est devenue une vitrine commerciale. Je crois que si Jésus se trouvait physiquement dans certains lieux où on est censé le louer, il manifesterait sa désapprobation, comme il le fit dans le temple de Jérusalem. Mais la réprobation divine se remarque dans une absence de plus en plus évidente de la manifestation réelle et puissante de l'Esprit de Dieu, attristé de cette situation. Alors il se retire. Écris à l’ange de l’Église de Sardes : Voici ce que déclare celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles : Je connais ton activité ; je sais que tu as la réputation d’être vivant, alors que tu es mort. Réveille–toi, affermis ce que tu as encore, avant que cela ne vienne à mourir complètement. Car j’ai remarqué qu’aucune de tes actions n’est parfaite aux yeux de mon Dieu. Rappelle–toi donc l’enseignement que tu as reçu et la façon dont tu l’as entendu ; sois–lui fidèle et change de comportement. Si tu ne te réveilles pas, je viendrai te surprendre comme un voleur, sans que tu saches à quelle heure ce sera. Cependant, quelques–uns des tiens, à Sardes même, n’ont pas souillé leurs vêtements. Ils m’accompagneront, vêtus de blanc, car ils en sont dignes. Ceux qui auront remporté la victoire porteront ainsi des vêtements blancs ; je n’effacerai pas leurs noms du livre de vie. Je reconnaîtrai devant mon Père et devant ses anges qu’ils sont à moi. Que chacun, s’il a des oreilles, écoute bien ce que l’Esprit dit aux Églises ! Apocalypse 3:1-6 Il y a-t-il encore des prophètes qui oseront ces paroles : Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants. Plus ils se sont multipliés, plus ils ont péché contre moi: Je changerai leur gloire en ignominie. Ils se repaissent des péchés de mon peuple, Ils sont avides de ses iniquités. Il en sera du sacrificateur comme du peuple; Je le châtierai selon ses voies, Je lui rendrai selon ses oeuvres. 10 Ils mangeront sans se rassasier, Ils se prostitueront sans multiplier, Parce qu’ils ont abandonné l’Eternel et ses commandements. La prostitution, le vin et le moût, font perdre le sens. Osée 4:6-11 Vous me direz : "Voici un texte bien sévère". Je crois qu'il est impératif que des voix s'élèvent pour dénoncer avec force les faiblesses d'églises malades et inconscientes. Qu'ils écoutent ou qu'ils n'écoutent pas, notre devoir c'est d'avertir ceux qui s'égarent. ! Lisons pour conclure ce que le Seigneur dit au messager de l'église de Laodicée : Écris à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, l’auteur de la création de Dieu : Je connais tes œuvres : tu n’es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter chez moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je corrige tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle et repens–toi ! Voici : je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi. Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises ! Apocalypse 3:14-22 Ouvrons nos oreilles soyons attentifs à la Parole de Dieu, ouvrons notre cœur à l'appel du Seigneur afin de vivre en communion avec lui. Alors il fera de nous des vainqueurs capables de résister aux voix séductrices de la tentation. Nous aurons une place sur le trône même de Dieu. Quel honneur et quelle gloire ! Le vainqueur, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux Églises ! Apocalypse 3:14-22 Deux signes d'appartenance à l'église : Le baptême d'eau et la sainte cène Appelés par certains "des sacrements", ils sont simplement des signes visibles marquant deux réalités importantes de la vie de disciples de Christ au sein d'une église : l'entrée dans l'église et la communion avec Christ et les membres de son corps. Afin d'en comprendre le sens et la valeur, il faut se reporter ce qui est enseigné à leur sujet dans les paroles de Jésus et les écrits des apôtres. Il est essentiel que la Parole de Christ soit notre référence pour les principes et les règles qui définissent notre manière de vivre selon la volonté de Dieu au sein de l'Église de Christ.. Galates 1.8,9 et 11 - 2 Timothée 2.13/14 et 3.14 à 16 Le baptême d'eau Institué et ordonné par le Seigneur Jésus-Christ, il marque notre engagement à devenir disciple du Seigneur. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit, et enseignez–leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28:19 Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Marc 16.16 Le baptême d'eau est une signe très fort de notre conversion en ce qu'il exprime plusieurs réalités de la foi. - C'est premièrement un acte d'obéissance à celui que nous acceptons pour Maître, en devenant son disciple - Ensuite c'est la confession de notre foi en Jésus - C'est encore l'action visible de la rupture avec noter passé loin de Dieu pour vivre une vie nouvelle en Christ. - C'est le signe visible de notre entrée dans l'Eglise de Christ. Vous trouverez l'étude complète sur le baptême d'eau avec ce lien : Le baptême d'eau La sainte cène L'apôtre Paul reprochait aux disciples de l'église de Corinthe de prendre indignement le repas du Seigneur, sans en discerner la valeur, ni le sens, d'où certains problèmes parmi les membres de 'église. C'est pourquoi il est important de connaître les instructions du Seigneur à ce sujet, selon ce qu'écrit l'apôtre : Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné ; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit : Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s’éprouve soi–même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui–même. C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et qu’un grand nombre sont morts. Si nous nous jugions nous–mêmes, nous ne serions pas jugés. Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde. La sante cène est une ordonnance du Seigneur qui doit être pratiquée dans les églises jusqu'à son retour. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. Il y a plusieurs raisons pour que nous participions à la sainte cène - Elle est instituée et ordonnée par le Seigneur Jésus-Christ : Faîtes ceci en mémoire de moi - C'est le repas, la table du Seigneur, un moment particulier de communion avec Lui. 1 Corinthiens 10:16 - elle est une expression de la communion fraternelle entre les membres du corps de Christ. 1 Corinthiens 10:17 - Elle est une source de bénédiction : La coupe de bénédiction - Elle est le témoignage du sacrifice de Christ pour tous. Matthieu 26:26-28 - Elle est le moyen d'exprimer notre attente, notre espérance dans le retour du Seigneur. 1 Corinthiens 11:26 Pour une étude complète sur la sainte cène reportez vous au chapitre que je lui consacre : La sainte cène Le Baptême d'eau Les ministères Le Baptême du Saint-Esprit et les dons spirituels L'onction d'huile L'imposition des mains La sainte cène Les offrandes
Eglise Chrétienne Evangélique Pentecôtisante
Nouvelles Confessions de foi Témoignages Accueil Présentation Medias Contact Liens Jésus.net Faites passer la seve Pasteurweb Rhema Derek Prince Austin Sparks Watchman Nee leçons pour nouveaux Chrétiens sermons d'un frère plombier lettres de Chrétiens Eglises de maisons Eglise de maison Site Le sarment 1 2 3 Bible au commencement . net la bible de Genève.com la Bible Martin Bibliquest Bibiorama Les rencontre avec Dieu Dieu te cherche Europe pour Dieu le Fleuve de vie Lire la Bible.com Passe à ton Voisin Source de vie .com Témoignages divers Messages Itinéraire Dons